Aller au contenu

Aller au sommaire

Les gens doivent être avertis que la « tempête » de Dieu approche !

Les jugements divins : Dieu donne-​t-​il toujours assez d’avertissements ?

Les jugements divins : Dieu donne-​t-​il toujours assez d’avertissements ?

UN MÉTÉOROLOGUE examine une image radar en mouvement. Il voit qu’une terrible tempête approche rapidement d’une région très peuplée. Comme il est inquiet pour la sécurité des habitants, il ne cesse de les avertir avant qu’il soit trop tard.

De la même façon, Jéhovah avertit aujourd’hui les habitants de la terre de la venue de ce qu’on pourrait appeler une tempête. Cette « tempête » sera bien plus dangereuse que toute catastrophe climatique dont ils pourraient être prévenus. Comment Dieu s’y prend-​il pour prévenir les humains ? Et pourquoi pouvons-​nous être sûrs qu’il leur donne assez de temps pour réagir à ses avertissements ? Pour répondre, examinons d’abord certains des avertissements que Jéhovah a donnés dans le passé.

ILS ONT ÉTÉ PRÉVENUS PAR DIEU

On pourrait comparer l’exécution des jugements de Dieu à une tempête. Dans les temps bibliques, Jéhovah a fait venir plusieurs « tempêtes » sur ceux qui désobéissaient volontairement à ses commandements. Mais à chaque fois, il les a prévenus (Prov. 10:25 ; Jér. 30:23). À chaque fois, il a averti les personnes concernées à l’avance, et il leur a clairement dit quels changements elles devaient faire pour vivre en accord avec sa volonté (2 Rois 17:12-15 ; Néh. 9:29, 30). Pour les encourager à réagir de la bonne façon, il a souvent demandé à des humains qui le servaient fidèlement de leur annoncer ses jugements et de leur faire comprendre qu’il était urgent d’agir (Amos 3:7).

Noé a été l’un de ces humains fidèles. Pendant de nombreuses années, il a courageusement averti ses contemporains, qui étaient violents et qui commettaient des actes sexuels immoraux, qu’un déluge inonderait la terre (Gen. 6:9-13, 17). Il leur a aussi dit ce qu’ils devaient faire pour être sauvés. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a plus tard été appelé « prédicateur de justice » (2 Pierre 2:5).

Malgré ses efforts, les gens de son époque n’ont pas réagi aux avertissements de Dieu. Ils ont totalement manqué de foi. Ils sont donc morts quand le Déluge ‘est venu et les a tous emportés’ (Mat. 24:39 ; Héb. 11:7). Alors qu’ils voyaient leur mort approcher, ils ne pouvaient pas dire que Dieu ne les avait pas prévenus.

À d’autres occasions, Jéhovah a donné des avertissements peu de temps avant d’exécuter son jugement. Mais même alors, il a fait en sorte que ceux qui étaient concernés par cette « tempête » aient assez de temps pour en tenir compte. Par exemple, Jéhovah a averti les Égyptiens des dix plaies qu’il comptait leur faire subir. Dans le cas de la septième plaie, il a envoyé Moïse et Aaron prévenir Pharaon et ses serviteurs qu’une terrible grêle allait dévaster le pays. La grêle se mettrait à tomber le lendemain. Peut-​on dire alors que Dieu leur a donné assez de temps pour trouver un abri et pour échapper à la catastrophe ? La Bible répond : « Les serviteurs de Pharaon qui prirent au sérieux la parole de Jéhovah mirent rapidement à l’abri leurs serviteurs et leurs animaux, mais ceux qui ne prirent pas au sérieux la parole de Jéhovah laissèrent leurs serviteurs et leurs animaux dans les champs » (Ex. 9:18-21). Donc oui, les avertissements que Jéhovah a donnés étaient suffisants, et ceux qui en ont tenu compte ont pu éviter les pires conséquences de cette plaie.

Pharaon et ses serviteurs ont aussi reçu des avertissements avant la dixième plaie. Toutefois, ils ont agi stupidement en les rejetant (Ex. 4:22, 23). À cause de cela, leurs fils premiers-nés sont morts. Quel malheur ! (Ex. 11:4-10 ; 12:29). Auraient-​ils eu le temps de tenir compte des avertissements qu’ils avaient reçus ? Oui ! Moïse avait immédiatement prévenu les Israélites : il leur avait dit que cette dixième plaie était  sur le point de frapper le pays et il leur avait expliqué ce qu’ils devaient faire pour sauver leur famille (Ex. 12:21-28). Parce qu’elles ont obéi à Jéhovah, au moins trois millions de personnes — des Israélites et « une foule de non-Israélites, dont des Égyptiens » — ont pu quitter l’Égypte (Ex. 12:38 ; note).

Comme ces exemples le montrent, Jéhovah a toujours veillé à ce que les gens aient assez de temps pour réagir à ses avertissements (Deut. 32:4). Pour quelle raison ? L’apôtre Pierre a expliqué que Jéhovah « ne veut pas que même un seul soit détruit » ; il veut au contraire que « tous parviennent au repentir » (2 Pierre 3:9). En effet, Dieu s’est toujours soucié des humains : il voulait qu’ils se repentent et qu’ils tiennent compte de ses avertissements avant qu’il exécute ses jugements (Is. 48:17, 18 ; Rom. 2:4).

TENONS COMPTE DES AVERTISSEMENTS DE DIEU

Aujourd’hui encore, tous les humains doivent répondre à un appel urgent qui est lancé dans le monde entier. En effet, quand Jésus était sur la terre, il a annoncé que le monde serait détruit durant une « grande tribulation » (Mat. 24:21). Au sujet de ce jugement à venir, il nous a fourni une prophétie détaillée. Cette prophétie annonçait ce que ses disciples pouvaient s’attendre à voir et à vivre alors que la grande tribulation approcherait. Jésus a parlé de grands évènements mondiaux que nous voyons se produire aujourd’hui (Mat. 24:3-12 ; Luc 21:10-13).

En accord avec cette prophétie, Jéhovah encourage tous les humains à se soumettre à sa domination pleine d’amour. Il veut que ceux qui lui obéissent aient dès maintenant une vie meilleure et qu’ils profitent dans l’avenir des bénédictions de son monde nouveau juste (2 Pierre 3:13). Pour aider les humains à avoir foi dans ses promesses, il leur fait connaître un message qui peut leur sauver la vie : la « bonne nouvelle du Royaume », qui, comme l’a dit Jésus, serait « prêchée sur toute la terre, en témoignage pour toutes les nations » (Mat. 24:14). Dieu a organisé ses vrais adorateurs pour qu’ils transmettent son message, ce qu’ils font en ‘témoignant’ dans environ 240 pays et territoires. Il désire qu’un maximum de personnes tiennent compte de ses avertissements et échappent ainsi à la « tempête » à venir, c’est-à-dire à l’exécution de son jugement juste (Soph. 1:14, 15 ; 2:2, 3).

La vraie question n’est donc pas de savoir si Jéhovah donne assez de temps aux humains pour réagir à ses avertissements. Comme nous l’avons vu, il le fait toujours. La question est plutôt : Les humains vont-​ils tenir compte des avertissements de Dieu tant qu’ils en ont encore le temps ? Puisque nous sommes les messagers de Dieu, continuons d’aider le plus de gens possible à survivre à la fin du monde actuel !