Aller au contenu

Aller au sommaire

Qui modèle ta façon de penser ?

Qui modèle ta façon de penser ?

« Ne vous laissez plus modeler par ce monde » (ROM. 12:2).

CANTIQUES : 88, 45

1, 2. a) Qu’a répondu Jésus à Pierre quand celui-ci l’a encouragé à être bon avec lui-​même ? (voir l’illustration du titre). b) Pourquoi Jésus a-​t-​il répondu de cette façon ?

QUEL choc pour les disciples ! Ils pensaient que Jésus rétablirait le royaume d’Israël, mais il vient de dire qu’il va bientôt souffrir et être mis à mort. L’apôtre Pierre est le premier à réagir. Il s’exclame : « Sois bon avec toi, Seigneur. Non, cela ne t’arrivera pas. » Jésus répond : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi un obstacle qui fait trébucher, parce que ta façon de penser n’est pas celle de Dieu, mais celle des hommes » (Mat. 16:21-23 ; Actes 1:6).

2 Jésus indiquait ainsi qu’il y a une nette différence entre la pensée de Dieu et celle du monde dirigé par Satan (1 Jean 5:19). Pierre l’encourageait à avoir l’état d’esprit égoïste que beaucoup ont dans le monde. Mais Jésus savait comment Jéhovah voyait les choses : il voulait que son Fils se prépare aux souffrances et à la mort qu’il allait bientôt subir. Sa réponse a clairement montré qu’il acceptait la façon de penser de Jéhovah et qu’il rejetait celle du monde.

3. Pourquoi est-​ce difficile de rejeter la façon de penser du monde ?

 3 Et nous, quelle façon de penser avons-​nous adoptée ? Celle de Dieu ou celle du monde ? Nous faisons sans doute le maximum pour avoir un comportement qui plaît à Jéhovah. Mais qu’en est-​il de nos pensées ? Nous efforçons-​nous de les conformer à celles de Jéhovah, de voir les choses comme il les voit ? Cela demande beaucoup d’efforts. Par contre, c’est très facile de penser comme les gens qui nous entourent, car l’esprit du monde est présent partout (Éph. 2:2). Et comme cette façon de penser nous encourage à satisfaire nos désirs égoïstes, nous pourrions être tentés de l’adopter. Oui, c’est difficile de penser comme Jéhovah, mais très facile de penser comme le monde.

4. a) Qu’arrivera-​t-​il si nous laissons le monde nous influencer ? b) Qu’examinerons-​nous dans cet article ?

4 Si nous laissons le monde nous influencer, nous risquons de devenir égoïstes et de vouloir décider par nous-​mêmes ce qui est bien et mal (Marc 7:21, 22). C’est donc très important de cultiver la « façon de penser [...] de Dieu », et non « celle des hommes ». Cet article nous y aidera. Nous examinerons pourquoi le fait de chercher à voir les choses comme Jéhovah les voit n’est pas contraignant, mais bénéfique. Nous verrons aussi comment ne pas nous laisser modeler, ou influencer, par ce monde. Dans l’article suivant, nous apprendrons comment discerner et adopter le point de vue de Jéhovah sur différents sujets.

LA FAÇON DE PENSER DE JÉHOVAH EST BÉNÉFIQUE

5. Pourquoi certains ne veulent-​ils pas être influencés par qui que ce soit ?

5 Certains ne veulent pas être influencés par qui que ce soit. Ils préfèrent penser par eux-​mêmes. Cela signifie sûrement qu’ils veulent prendre leurs propres décisions, car ils estiment qu’ils en ont le droit. Ils ne veulent pas qu’on leur impose une façon de penser, ni qu’on les force à être comme tout le monde *.

6. a) Quelle liberté Jéhovah nous donne-​t-​il ? b) Cette liberté est-​elle illimitée ?

6 Cela dit, si nous voyons les choses comme Jéhovah les voit, nous pourrons quand même avoir nos propres opinions. En effet, 2 Corinthiens 3:17 déclare : « Là où est l’esprit de Jéhovah, là est la liberté. » Jéhovah nous donne la liberté de choisir le genre de personnes que nous voulons devenir. Nous pouvons avoir des préférences et choisir à quoi nous voulons nous intéresser. Nous avons été créés ainsi. Mais cela ne signifie pas que notre liberté est illimitée (lire 1 Pierre 2:16). Pour ce qui est de déterminer si quelque chose est bien ou mal, Jéhovah veut que nous nous laissions guider par sa Parole. Est-​ce contraignant, ou bénéfique ?

7, 8. Est-​ce contraignant d’apprendre à voir les choses comme Jéhovah les voit ? Donne un exemple.

7 Prenons un exemple. Les parents s’efforcent d’enseigner à leurs enfants de bonnes valeurs, comme l’honnêteté, l’ardeur au travail et le respect des autres. Cela ne prive pas les enfants de leur liberté. Au contraire, les parents les équipent ainsi pour qu’ils puissent réussir leur vie. Quand les enfants auront grandi et quitteront la maison, ils seront libres de faire leurs propres choix. S’ils choisissent  de vivre en accord avec les valeurs enseignées par leurs parents, cela les aidera à prendre de bonnes décisions et leur évitera bien des problèmes, des inquiétudes et des regrets.

8 Comme un bon Père, Jéhovah veut que ses enfants aient la vie la plus satisfaisante possible (Is. 48:17, 18). Il nous enseigne donc des principes concernant la moralité et la façon de traiter les autres. Il nous invite à apprendre à voir les choses comme il les voit et à vivre en accord avec ses valeurs. Loin d’être contraignant, ou de nous priver de notre liberté, cela nous rend plus sages et nous aide à prendre de meilleures décisions (Ps. 92:5 ; Prov. 2:1-5 ; Is. 55:9). Nous pouvons ainsi faire des choix qui mènent au bonheur tout en tenant compte de nos préférences (Ps. 1:2, 3). Il n’y a pas de doutes, conformer notre façon de penser à celle de Jéhovah nous procure de nombreux bienfaits !

LA FAÇON DE PENSER DE JÉHOVAH EST SUPÉRIEURE

9, 10. Qu’est-​ce qui prouve que la pensée de Jéhovah est supérieure à celle du monde ?

9 Si nous voulons conformer notre façon de penser à celle de Jéhovah, c’est aussi parce qu’elle est supérieure à celle du monde. Le monde donne des conseils dans des domaines comme la moralité, la vie de famille et la réussite professionnelle. Mais beaucoup de ses conseils s’opposent totalement à la pensée de Jéhovah. Par exemple, le monde encourage souvent à réaliser des ambitions personnelles. Il présente l’immoralité sexuelle comme acceptable. Et il conseille parfois aux conjoints de se séparer ou de divorcer, même sans raisons valables, s’ils pensent qu’ils seront plus heureux ainsi. Cela s’oppose à ce que la Bible enseigne. Mais se pourrait-​il que les conseils du monde soient plus adaptés à notre époque ?

10 Jésus a dit : « La sagesse se reconnaît à ses œuvres » (Mat. 11:19). Même si le monde a fait beaucoup de progrès dans le domaine de la technologie, il n’est pas capable de régler les grands problèmes qui empêchent les humains d’être heureux, tels que les guerres, le racisme et la criminalité. Et que produit son laisser-aller dans le domaine de la moralité sexuelle ? Beaucoup admettent qu’il détruit les familles et qu’il entraîne des problèmes de santé ou d’autres conséquences malheureuses. À l’inverse, ceux qui mettent en pratique les conseils de Jéhovah ont une vie de famille plus heureuse, sont en meilleure santé et sont en paix avec leurs compagnons chrétiens du monde entier (Is. 2:4 ; Actes 10:34, 35 ; 1 Cor. 6:9-11). Cela prouve clairement que la façon de penser de Jéhovah est supérieure à celle du monde.

11. Qui modelait la façon de penser de Moïse, et qu’en est-​il résulté ?

11 Les fidèles d’autrefois savaient que la pensée de Jéhovah est supérieure. Par exemple, même si Moïse avait été instruit « dans toute la sagesse des Égyptiens », il recherchait la vraie sagesse auprès de Jéhovah (Actes 7:22 ; Ps. 90:12). Il lui a d’ailleurs demandé : « Fais-​moi connaître tes manières d’agir » (Ex. 33:13). Comme il laissait Jéhovah modeler sa façon de penser, celui-ci l’a utilisé de façon remarquable pour accomplir sa volonté et l’a honoré en parlant de lui comme d’un homme de grande foi (Héb. 11:24-27).

12. Qu’est-​ce qui guidait le raisonnement de Paul ?

12 L’apôtre Paul était un homme intelligent et instruit ; et il parlait l’hébreu et le grec (Actes 5:34 ; 21:37, 39 ; 22:2, 3). Toutefois, pour déterminer si une chose était bonne ou mauvaise, il ne faisait pas  confiance à la sagesse du monde. Il raisonnait plutôt à partir des Écritures (lire Actes 17:2 ; 1 Corinthiens 2:6, 7, 13). Par conséquent, Paul a eu un ministère très productif, et il s’attendait à recevoir une récompense éternelle (2 Tim. 4:8).

13. Pourquoi peut-​on dire que c’est à chacun de nous de conformer sa façon de penser à celle de Jéhovah ?

13 De toute évidence, la façon de penser de Jéhovah est de loin supérieure à celle de ce monde. Nous ne pouvons être heureux et réussir notre vie que si nous suivons les normes de Dieu. Mais il ne nous force pas à le faire. De plus, ni « l’esclave fidèle et avisé » ni les anciens n’ont autorité sur nos pensées (Mat. 24:45 ; 2 Cor. 1:24). C’est à chacun de nous de conformer sa façon de penser à celle de Jéhovah. Mais comment le faire ?

NE TE LAISSE PAS MODELER PAR CE MONDE

14, 15. a) Pour voir les choses comme Jéhovah les voit, sur quoi devons-​nous méditer ? b) Pourquoi est-​il important de ne pas laisser les idées du monde entrer dans notre esprit ? Donne un exemple.

14 On lit en Romains 12:2 : « Ne vous laissez plus modeler par ce monde, mais transformez-​vous en renouvelant votre manière de penser, afin de pouvoir vérifier personnellement quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui convient, ce qui est parfait. » Ce passage montre que même si avant que nous découvrions la vérité, nos pensées étaient modelées par le monde, nous pouvons les transformer pour les faire correspondre davantage à celles de Dieu. C’est vrai que notre héritage génétique et notre vécu nous influencent dans une certaine mesure, mais notre esprit est souple ; il peut continuer de changer. Il change principalement en fonction de ce qui occupe nos pensées. Alors, si nous choisissons de méditer sur la façon de penser de Jéhovah, nous pourrons constater que celle-ci est toujours bonne, et nous aurons naturellement envie de l’adopter.

15 Cependant, pour renouveler notre manière de penser, nous devons également cesser de nous laisser modeler par ce monde. Cela signifie que nous ne devons plus regarder, lire ou écouter des choses qui répandent des idées contraires à celles de Dieu. Illustrons : Quelqu’un pourrait chercher à améliorer sa santé en mangeant des aliments nutritifs. Mais tous ses efforts seraient inutiles s’il mangeait aussi des aliments malsains ! Pareillement, tous nos efforts pour apprendre à connaître la façon de penser de Jéhovah seraient inutiles si nous laissions aussi des idées du monde entrer dans notre esprit.

16. Contre quoi devons-​nous nous protéger ?

16 Pouvons-​nous éviter complètement les idées de ce monde ? Non, nous serons forcément exposés à certaines d’entre elles, car nous ne pouvons pas vivre en dehors du monde (1 Cor. 5:9, 10). Même quand nous prêchons, nous entendons des personnes exprimer des idées et des croyances qui sont fausses. Mais cela ne veut pas dire que nous devons les laisser s’installer dans notre esprit ou même les accepter. Protégeons-​nous en rejetant tout de suite, comme Jésus, les pensées que Satan aimerait nous mettre en tête. Et ne nous exposons pas inutilement à la façon de penser de ce monde (lire Proverbes 4:23).

17. Comment éviter de nous exposer inutilement à la façon de penser de ce monde ?

17 Par exemple, nous devons choisir soigneusement nos amis. La Bible nous avertit que si nous devenons proches de personnes qui n’adorent pas Jéhovah, nous allons nous mettre à penser comme elles (Prov. 13:20 ; 1 Cor. 15:12, 32, 33). Nous devrions également bien  choisir nos divertissements. En rejetant ceux qui mettent en avant la théorie de l’évolution, la violence ou l’immoralité sexuelle, nous éviterons que notre esprit soit contaminé par les idées qui « se dress[ent] contre la connaissance de Dieu » (2 Cor. 10:5).

Aidons-​nous nos enfants à rejeter les divertissements malsains ? (voir les paragraphes 18, 19).

18, 19. a) De quelles idées du monde devons-​nous particulièrement nous méfier ? b) Quelles questions devrions-​nous nous poser, et pourquoi ?

18 Veillons également à identifier et à rejeter les idées que le monde répand de manière plus subtile. Par exemple, certains reportages présentent des informations de façon à mettre en avant des opinions politiques. D’autres valorisent des personnes qui ont « réussi » selon les critères de ce monde. Des films et des livres encouragent des raisonnements comme « moi d’abord » ou « ma famille avant tout », les faisant paraître attrayants, raisonnables et même justes. Toutefois, ces façons de penser ne tiennent pas compte de ce que la Bible enseigne : les individus et les familles ne peuvent être vraiment heureux que s’ils aiment Jéhovah par-dessus tout (Mat. 22:36-39). Même certains divertissements pour enfants (histoires, dessins animés ou autres) qui paraissent tout à fait corrects pourraient subtilement amener un enfant à accepter des comportements qui sont en réalité immoraux.

19 Cela ne veut pas dire que c’est mal de se divertir. Mais nous devrions nous demander : « Est-​ce que je sais reconnaître les idées du monde, même quand elles sont présentées de façon subtile ? Est-​ce que je veille à ce que mes enfants et moi soyons le moins exposés possible à certaines lectures ou émissions de télévision ? Est-​ce que je fais barrage à l’influence que les idées du monde pourraient avoir sur mes enfants en les aidant à voir les choses comme Jéhovah les voit ? » Si nous savons faire la différence entre la façon de penser de Jéhovah et celle du monde, nous ne nous laisserons pas modeler par ce dernier.

QUI EST EN TRAIN DE TE MODELER ?

20. Qu’est-​ce qui déterminera si nous serons modelés par Jéhovah ou par le monde ?

20 Rappelons-​nous qu’il n’y a que deux sources d’informations : Jéhovah et le monde de Satan. Laquelle de ces sources est en train de te modeler ? Celle à laquelle tu vas puiser tes informations. Si tu acceptes les idées du monde, celui-ci modèlera ta façon de penser, et tu te mettras à agir comme la plupart des gens. Il est donc très important de bien choisir ce que nous regardons, lisons, écoutons, et ce qui occupe nos pensées.

21. Que verrons-​nous dans l’article suivant ?

21 Nous l’avons compris, pour conformer notre façon de penser à celle de Jéhovah, il ne nous suffit pas de rejeter les mauvaises influences. Nous devons aussi méditer sur la pensée de Jéhovah dans le but de voir les choses comme lui les voit. Nous verrons comment le faire concrètement dans l’article suivant.

^ § 5 En fait, même ceux qui sont très indépendants sont influencés par les autres. Que ce soit quand nous cherchons à comprendre comment la vie est apparue ou tout simplement quand nous choisissons nos vêtements, nous sommes influencés par d’autres personnes, au moins un peu. Mais nous pouvons choisir par qui nous nous laisserons influencer.