Aller au contenu

Aller au sommaire

Vous en souvenez-vous ?

Vous en souvenez-vous ?

Avez-vous lu attentivement les récents numéros de La Tour de Garde ? Eh bien, voyez si vous pouvez répondre aux questions suivantes :

Quand ils reçoivent des directives de l’organisation de Dieu, comment devraient réagir des frères tels que les surveillants de circonscription et les anciens des congrégations ?

Ils devraient obéir rapidement. Ils peuvent se demander : « Est-ce que je contribue à la spiritualité de mon entourage ? Est-ce que j’accepte et est-ce que je soutiens les nouvelles directives rapidement ? » (w16.11, p. 11).

Quand les vrais chrétiens ont-ils été faits captifs par Babylone ?

Peu après la mort des apôtres. À ce moment-là, un clergé a commencé à apparaître. L’Église et l’État ont favorisé le christianisme apostat et ont essayé d’étouffer la voix des chrétiens oints comparables à du blé. Mais durant les décennies précédant 1914, les oints ont commencé à se libérer de Babylone (w16.11, p. 23-25).

Pourquoi le travail accompli par Lefèvre d’Étaples est-il important ?

Au cours des années 1520, Lefèvre a traduit la Bible en français pour la rendre accessible aux gens ordinaires. Ses explications de passages de la Bible ont influencé Martin Luther, William Tyndale et Jean Calvin (wp16.6, p. 10-12).

Quelle différence y a-t-il entre « penser à la chair » et « penser à l’esprit » ? (Rom. 8:6)

Celui qui pense à la chair se concentre sur ses désirs et ses penchants imparfaits ; il parle constamment des choses de la chair et s’en délecte. Celui qui pense à l’esprit donne la priorité aux choses qui sont en accord avec Dieu et ses pensées ; il se laisse diriger par l’esprit saint. « Penser à la chair » conduit à la mort ; « penser à l’esprit » conduit à la vie et à la paix (w16.12, p. 15-17).

Comment peut-on réduire son inquiétude ?

Il faut se fixer les bonnes priorités, avoir des attentes réalistes, se réserver tous les jours des moments de tranquillité, admirer la création de Jéhovah, garder le sens de l’humour, faire régulièrement de l’exercice et dormir suffisamment (w16.12, p. 22, 23).

« Hénok a été transféré pour ne pas voir la mort » (Héb. 11:5). En quel sens ?

Il semble que Jéhovah a transféré Hénok de la vie à la mort avec douceur, sans qu’il se rende compte qu’il était en train de mourir (wp17.1, p. 12, 13).

Pourquoi la modestie est-elle importante ?

Celui qui est modeste a une juste opinion de lui et connaît ses limites. Il sait aussi que son comportement a des effets sur les autres et il ne se prend pas trop au sérieux (w17.01, p. 18).

Quelles preuves avons-nous que Dieu dirigeait le collège central au Ier siècle, tout comme il dirige le Collège central aujourd’hui ?

L’esprit saint a permis aux frères du collège central du Ier siècle de comprendre des vérités bibliques. Avec l’aide des anges, ils ont dirigé l’œuvre de prédication et ils ont laissé la Parole de Dieu les guider pour prendre des décisions. C’est aussi le cas du Collège central aujourd’hui (w17.02, p. 26-28).

Quels facteurs nous poussent à considérer la rançon comme précieuse ?

Il y en a quatre : celui qui l’a offerte, pourquoi elle a été offerte, quel sacrifice l’a rendue possible et quel besoin elle a satisfait. Nous devrions méditer sur ces facteurs (wp17.2, p. 4-6).

Un chrétien peut-il revenir sur une décision qu’il a prise ?

Nous devons tenir parole. Mais parfois, il est préférable de revoir une décision. Après que les Ninivites se sont repentis, Dieu est revenu sur sa décision les concernant. De même, dans certains cas, une situation ou des informations nouvelles peuvent nous obliger à revoir une décision (w17.03, p. 16, 17).

Pourquoi le bavardage est-il très dangereux ?

Il peut aggraver un problème, le rendant même impossible à régler. Même si nous avons raison, les propos négatifs n’améliorent jamais une situation (w17.04, p. 21).