Aller au contenu

Aller au sommaire

« Qui est du côté de Jéhovah ? »

« Qui est du côté de Jéhovah ? »

« C’est Jéhovah ton Dieu que tu craindras, c’est lui que tu serviras, c’est à lui que tu t’attacheras » (DEUT. 10:20).

CANTIQUES : 28, 32

1, 2. a) Pourquoi avons-​nous toutes les raisons d’être du côté de Jéhovah ? b) Qu’examinerons-​nous dans cet article ?

NOUS avons toutes les raisons de rester attachés à Jéhovah. En effet, personne n’est plus puissant, plus sage et plus aimant que lui ! Nous voulons être de son côté et lui rester toujours fidèles (Ps. 96:4-6). Pourtant, certains serviteurs de Dieu n’y sont pas arrivés.

2 Dans cet article, nous examinerons des exemples de personnages du passé qui prétendaient être du côté de Jéhovah tout en faisant des choses qu’il déteste. Nous en tirerons des leçons qui nous montreront comment nous pouvons lui rester fidèles.

JÉHOVAH EXAMINE LES CŒURS

3. Pourquoi Jéhovah a-​t-​il essayé d’aider Caïn, et que lui a-​t-​il dit ?

3 Prenons le cas de Caïn. Il n’adorait que Jéhovah, mais celui-ci n’a pas accepté son culte. En effet, il a vu que de mauvaises tendances grandissaient dans le cœur de Caïn (1 Jean 3:12). Pour l’aider, il l’a averti en disant : « Si tu te mets à bien agir, n’auras-​tu pas de nouveau mon approbation ? Par  contre, si tu ne le fais pas, le péché te guette à la porte, et il veut te dominer ; mais te rendras-​tu maître de lui ? » (Gen. 4:6, 7). C’est comme si Jéhovah lui disait : « Si tu te repens et que tu choisis d’être de mon côté, je serai avec toi. »

4. Quand il a eu la possibilité de se placer du côté de Jéhovah, qu’a fait Caïn ?

4 Si Caïn changeait d’état d’esprit, Jéhovah accepterait son culte. Mais il n’a pas écouté le conseil. Ses mauvaises pensées et ses désirs égoïstes l’ont mené à commettre de mauvaises actions (Jacq. 1:14, 15). Plus jeune, il n’avait probablement jamais imaginé qu’il s’opposerait un jour à Jéhovah. C’est pourtant ce qu’il a fini par faire : il s’est rebellé contre Dieu et a tué son propre frère !

5. Quel genre de pensées pourrait nous faire perdre l’approbation de Jéhovah ?

5 Comme Caïn, un chrétien aujourd’hui pourrait prétendre adorer Jéhovah tout en faisant des choses que celui-ci déteste (Jude 11). Il pourrait être actif en prédication et régulier aux réunions, mais dans le même temps entretenir des fantasmes ou pensées sexuelles immorales, de l’avidité, ou de la haine envers un autre chrétien (1 Jean 2:15-17 ; 3:15). De tels sentiments ou pensées pourraient l’amener à pécher. Les autres ne savent peut-être pas ce que nous pensons ou faisons, mais Jéhovah voit tout et il sait si nous sommes complètement de son côté ou pas (lire Jérémie 17:9, 10).

6. Comment Jéhovah nous aide-​t-​il à vaincre nos mauvaises tendances ?

6 Cela dit, Jéhovah ne nous rejette pas dès que nous commettons une faute. Si nous commençons à nous éloigner de lui, il nous lance cette invitation : « Revenez à moi, et moi je reviendrai à vous » (Mal. 3:7). Il sait très bien que nous devons lutter contre des faiblesses. Mais il veut que nous nous opposions à ce qui est mal (Is. 55:7). Il promet que, si nous faisons cela, il nous donnera la force physique, affective et spirituelle qu’il nous faut pour vaincre nos mauvaises tendances (Gen. 4:7).

« NE VOUS LAISSEZ PAS TROMPER »

7. Pourquoi Salomon a-​t-​il perdu son amitié avec Jéhovah ?

7 Quand Salomon était jeune, il avait de bonnes relations avec Jéhovah. Celui-ci lui avait donné une grande sagesse et l’avait chargé de construire un temple magnifique à Jérusalem. Mais Salomon a perdu son amitié avec Jéhovah (1 Rois 3:12 ; 11:1, 2). En effet, il a désobéi à la loi de Dieu interdisant à un roi d’épouser « beaucoup de femmes, de peur que son cœur ne s’égare » (Deut. 17:17). En tout, il a eu 700 femmes et 300 concubines ! (1 Rois 11:3). Beaucoup de ces femmes étaient des étrangères qui adoraient de faux dieux. Salomon a donc aussi désobéi à la loi qui interdisait de se marier avec des femmes étrangères (Deut. 7:3, 4).

8. Comment Salomon a-​t-​il offensé Jéhovah ?

8 Petit à petit, Salomon a perdu son amour pour les lois de Jéhovah. Il a fini par commettre des choses très graves. Il a construit un autel pour la déesse Astarté et au moins un autre pour le dieu Kemosh, puis il s’est mis à adorer ces faux dieux avec ses femmes. Et parmi tous les endroits qu’il aurait pu choisir pour construire ces autels, il a choisi une montagne située juste en face de Jérusalem, là où il avait construit le temple de Jéhovah ! (1 Rois 11:5-8 ;  2 Rois 23:13). Salomon s’est peut-être menti à lui-​même en se disant que, tant qu’il continuerait à offrir des sacrifices au Temple, Jéhovah fermerait les yeux sur sa désobéissance.

9. Quelles ont été les conséquences de la mauvaise conduite de Salomon ?

9 En réalité, Jéhovah ne ferme jamais les yeux sur le péché. La Bible rapporte : « Jéhovah devint furieux contre Salomon, parce que son cœur s’était éloigné de Jéhovah [...], qui lui était apparu deux fois et qui l’avait mis en garde en lui ordonnant de ne pas servir d’autres dieux. Mais Salomon n’obéit pas à l’ordre de Jéhovah. » Par conséquent, il a perdu l’approbation et le soutien de Dieu. Ses descendants n’ont pas régné sur toute la nation d’Israël, et ils ont subi de nombreux malheurs pendant plusieurs générations (1 Rois 11:9-13).

10. Qu’est-​ce qui pourrait fragiliser notre amitié avec Jéhovah ?

10 De même, si nous choisissons pour amis des gens qui ne comprennent pas ou ne respectent pas les normes de Dieu, ils risquent de fragiliser notre amitié avec lui. Ce pourrait être des membres de notre famille, des voisins, des collègues ou des camarades. Il pourrait même s’agir de membres de la congrégation qui n’ont pas de relation forte avec Dieu. Si ceux que nous fréquentons ne respectent pas les normes de Jéhovah, ils peuvent avec le temps nous influencer au point de nous faire perdre notre amitié avec lui.

Quelle influence ceux que tu fréquentes ont-​ils sur ta relation avec Jéhovah ? (voir le paragraphe 11).

11. Qu’est-​ce qui peut nous aider à choisir nos amis ?

11 (Lire 1 Corinthiens 15:33.) La plupart des gens ont de belles qualités. Et parmi ceux qui n’adorent pas Jéhovah, beaucoup ne pratiquent pas le mal. Peut-être que tu connais de telles personnes. Sont-​elles pour autant de bonnes fréquentations ? Demande-​toi au sujet de ceux avec qui tu passes du temps : « Quelle influence ont-​ils sur ma relation avec Jéhovah ? Est-​ce qu’ils m’aident à me rapprocher de lui ? Qu’est-​ce qui compte vraiment pour eux ? Parlent-​ils surtout de mode, d’argent, d’appareils électroniques, de divertissements, et d’autres choses de ce genre ? Critiquent-​ils souvent les autres ? Est-​ce qu’ils racontent des blagues obscènes ? » Jésus a averti : « La bouche exprime ce dont le cœur est rempli » (Mat. 12:34). Si tu te rends compte que les gens que tu fréquentes fragilisent ta relation avec Jéhovah, fais quelque chose ! Limite le temps que tu passes avec eux et, si nécessaire, mets fin à ces amitiés (Prov. 13:20).

 JÉHOVAH EXIGE UN ATTACHEMENT SANS PARTAGE

12. a) Qu’a fait savoir Jéhovah aux Israélites peu après leur sortie d’Égypte ? b) Qu’ont répondu les Israélites quand Dieu leur a demandé un attachement sans partage ?

12 Nous pouvons aussi tirer des leçons de ce qui s’est passé peu après que Jéhovah a délivré les Israélites d’Égypte. Alors que le peuple était rassemblé au pied du mont Sinaï, Jéhovah s’est manifesté de façon très impressionnante. Un épais nuage s’est miraculeusement formé. Jéhovah a produit du tonnerre, des éclairs, de la fumée et un son puissant et constant qui ressemblait à celui d’un cor (Ex. 19:16-19). Il a alors fait savoir aux Israélites qu’il était « un Dieu qui exige un attachement sans partage ». Il leur a promis qu’il serait fidèle à ceux qui l’aiment et qui obéissent à ses commandements (lire Exode 20:1-6). C’est comme s’il leur avait dit : « Si vous êtes de mon côté, je serai avec vous. » Si tu t’étais trouvé parmi la foule, qu’aurais-​tu ressenti en entendant ces paroles ? Tu aurais sans doute répondu comme les Israélites : « Tout ce qu’a dit Jéhovah, nous sommes prêts à le faire » (Ex. 24:3). Mais ils allaient bientôt se retrouver dans une situation qui mettrait leur fidélité à l’épreuve.

13. Qu’est-​ce qui a mis à l’épreuve la fidélité des Israélites ?

13 Comme les Israélites ont été effrayés par les manifestations de la puissance de Dieu, ils ont demandé à Moïse de parler à Jéhovah pour eux. Moïse est donc monté sur le mont Sinaï (Ex. 20:18-21). Mais le temps passait, et il ne redescendait pas. Les Israélites se sont-​ils sentis prisonniers du désert, privés du guide en qui ils avaient confiance ? Il semble que leur foi dépendait trop de la présence physique d’un guide. Ils se sont mis à avoir peur et ont dit à Aaron : « Fais-​nous un dieu qui marchera devant nous, car nous ne savons pas ce qui est arrivé à ce Moïse, l’homme qui nous a fait sortir d’Égypte » (Ex. 32:1, 2).

14. De quoi les Israélites se sont-​ils convaincus, et comment Jéhovah a-​t-​il réagi ?

14 Les Israélites savaient que c’était mal d’adorer des idoles (Ex. 20:3-5). Il n’a pourtant pas fallu longtemps pour qu’ils se mettent à adorer un veau en or ! Malgré leur désobéissance, ils se sont convaincus qu’ils étaient toujours du côté de Jéhovah. Aaron a même parlé de cet acte idolâtrique comme d’« une fête pour Jéhovah » ! Comment Jéhovah a-​t-​il réagi ? Il s’est senti trahi. Il a dit à Moïse que le peuple s’était « conduit de manière corrompue » et avait « vite dévié du chemin [qu’il] leur ava[it] ordonné de suivre ». Il était tellement en colère qu’il a pensé détruire la nation tout entière (Ex. 32:5-10).

15, 16. Comment Moïse et Aaron ont-​ils clairement montré qu’ils étaient du côté de Jéhovah ? (voir l’illustration du titre).

15 Mais Jéhovah est un Dieu miséricordieux. Il a décidé de ne pas détruire les Israélites et de leur donner la possibilité de montrer qu’ils voulaient être de son côté (Ex. 32:14). Après avoir brûlé et réduit en poussière le veau en or devant lequel le peuple avait dansé, Moïse s’est écrié : « Qui est du côté de Jéhovah ? Venez avec moi ! » En réponse, « tous les Lévites se rassemblèrent » autour de Moïse (Ex. 32:17-20, 26).

16 Même si Aaron avait fabriqué le veau en or, il s’est repenti et, comme les autres Lévites, il a choisi de se placer du côté de Jéhovah. Ces hommes fidèles se sont ainsi clairement séparés des pécheurs. C’était un choix sage, car plus  tard dans la journée, des milliers d’Israélites qui avaient adoré l’idole sont morts. Par contre, ceux qui s’étaient placés du côté de Jéhovah ont survécu, et celui-ci leur a promis de les bénir (Ex. 32:27-29).

17. Qu’apprenons-​nous de ce que Paul a écrit au sujet de l’épisode du veau en or ?

17 Au sujet de l’épisode du veau en or, l’apôtre Paul a écrit : « Nous pouvons tirer leçon de ces évènements, afin de ne pas [...] deven[ir] idolâtres, comme certains d’entre eux. Ces évènements [...] ont été mis par écrit pour nous avertir, nous sur qui sont arrivées les fins des systèmes de choses. Par conséquent, que celui qui pense être debout fasse attention de ne pas tomber » (1 Cor. 10:6, 7, 11, 12). Comme Paul l’a fait remarquer, ceux qui adorent Jéhovah pourraient eux aussi en arriver à commettre des choses mauvaises. Ils pourraient même se convaincre qu’ils ont malgré tout son approbation. Mais ce n’est pas parce que quelqu’un veut être l’ami de Jéhovah ou prétend lui être fidèle que celui-ci l’approuve forcément (1 Cor. 10:1-5).

18. Qu’est-​ce qui pourrait nous éloigner de Jéhovah, et avec quelles conséquences ?

18 Tout comme les Israélites ont eu peur en voyant que Moïse ne redescendait pas du mont Sinaï aussi vite qu’ils l’auraient pensé, nous pourrions nous aussi nous inquiéter en constatant que la fin de ce système n’arrive pas aussi vite que nous le pensions. Le merveilleux avenir que Jéhovah nous promet pourrait nous sembler encore loin ou trop beau pour être vrai. Et si nous ne chassions pas de telles pensées, nous risquerions de faire passer nos désirs personnels avant la volonté de Jéhovah. Nous pourrions même nous éloigner de lui et commettre des choses que nous n’aurions jamais imaginées.

19. Que ne devrions-​nous jamais oublier, et pourquoi ?

19 N’oublions jamais que Jéhovah exige de nous une obéissance totale et un attachement sans partage (Ex. 20:5). Si nous ne faisons pas sa volonté, nous faisons la volonté de Satan, et cela ne peut nous mener qu’au malheur. Paul a dit : « Vous ne pouvez pas boire la coupe de Jéhovah et la coupe des démons ; vous ne pouvez pas avoir part à “la table de Jéhovah” et à la table des démons » (1 Cor. 10:21).

RESTE ATTACHÉ À JÉHOVAH !

20. Comment Jéhovah peut-​il nous aider si nous commettons une faute ?

20 Caïn, Salomon et les Israélites ont tous eu la possibilité de se repentir et de changer de comportement (Actes 3:19). Jéhovah ne rejette pas ses serviteurs dès qu’ils commettent une faute. Par exemple, il a pardonné à Aaron. Aujourd’hui, Jéhovah nous donne des avertissements pleins d’amour au moyen de la Bible, de nos publications et de nos compagnons chrétiens. Si nous tenons compte de ces avertissements, nous pouvons être sûrs qu’il fera preuve de miséricorde envers nous.

21. À quoi dois-​tu être déterminé si ta fidélité à Jéhovah est mise à l’épreuve ?

21 La faveur imméritée de Jéhovah a un objectif (2 Cor. 6:1). Elle nous donne la possibilité de « rejeter l’irrespect envers Dieu ainsi que les désirs de ce monde » (lire Tite 2:11-14). Dans le monde actuel, il y aura toujours des situations qui mettront à l’épreuve notre fidélité à Jéhovah. Alors, sois déterminé à rester de son côté, et souviens-​toi : « C’est Jéhovah ton Dieu que tu craindras, c’est lui que tu serviras, c’est à lui que tu t’attacheras » ! (Deut. 10:20).