Aller au contenu

Aller à la table des matières

 ARTICLE D’ÉTUDE 48

« Vous devez être saints »

« Vous devez être saints »

« Devenez saints […] dans toute votre conduite » (1 PIERRE 1:15).

CANTIQUE 34 « Je marcherai dans mon intégrité »

APERÇU *

1. Quel conseil Pierre a-​t-​il donné aux chrétiens de son époque, et pourquoi ce conseil peut-​il sembler impossible à suivre ?

QUE notre espérance soit céleste ou terrestre, nous pouvons tirer profit de ce conseil que Pierre a donné aux chrétiens oints du 1er siècle : « Comme le Saint qui vous a appelés, devenez saints vous aussi dans toute votre conduite, parce qu’il est écrit : “Vous devez être saints, car je suis saint” » (1 Pierre 1:15, 16). Ce verset nous apprend qu’il nous est possible d’imiter Jéhovah, qui est le meilleur exemple de sainteté qui soit. Nous pouvons et devons être saints dans notre conduite. À cause de notre imperfection, cela peut sembler impossible. Mais Pierre aussi était imparfait ; il a commis de nombreuses erreurs. Pourtant, son exemple montre que nous pouvons ‘devenir saints’.

2. À quelles questions répondrons-​nous dans cet article ?

2 Dans cet article, nous répondrons aux questions suivantes : Qu’est-​ce que la sainteté ? Qu’est-​ce que la Bible nous enseigne sur la sainteté de Jéhovah ? Comment pouvons-​nous devenir saints dans notre conduite ? Et quel lien y a-​t-​il entre notre sainteté et notre relation avec Jéhovah ?

QU’EST-​CE QUE LA SAINTETÉ ?

3. a) Comment les « saints » sont-​ils souvent représentés ? b) Comment savoir ce qu’est la sainteté ?

3 Ceux que ce monde appelle « saints » sont souvent représentés avec un visage grave, qui ne sourit pas. Mais la sainteté rend-​elle malheureux ? Non. Jéhovah, qui est saint, est appelé le « Dieu heureux » (1 Tim. 1:11). La Bible dit que ceux qui le servent sont « heureux » (Ps. 144:15). Et Jésus a condamné ceux qui cherchaient à se distinguer des autres par leurs vêtements et qui accomplissaient  de bonnes actions pour qu’on les remarque (Mat. 6:1 ; Marc 12:38). Nous qui sommes chrétiens, nous nous basons sur ce que dit la Bible pour savoir ce qu’est la sainteté. Nous sommes convaincus que notre Dieu, qui est plein d’amour, ne nous donnera jamais un commandement auquel il ne nous est pas possible d’obéir. Donc, puisque Jéhovah nous dit : « Vous devez être saints », c’est que nous pouvons l’être. Bien sûr, avant de pouvoir devenir saints dans notre conduite, nous devons comprendre ce qu’est la sainteté.

4. Qu’est-​ce que la sainteté ?

4 Qu’est-​ce que la sainteté ? Dans la Bible, les mots « saint » et « sainteté » désignent l’état de quelqu’un ou de quelque chose qui est pur sur le plan moral et religieux, réservé à un usage sacré ou mis à part pour le service de Dieu. Par conséquent, nous sommes saints si nous sommes purs sur le plan moral, si nous adorons Jéhovah de la façon qui lui plaît et si nous avons une relation étroite avec lui. Quel honneur de pouvoir entretenir une relation personnelle avec notre Dieu, qui est saint ! Et nous apprécions encore plus cet honneur quand nous savons à quel point il est saint.

« SAINT, SAINT, SAINT EST JÉHOVAH »

5. Qu’est-​ce que des anges fidèles nous apprennent sur Jéhovah ?

5 Jéhovah est pur dans tous les domaines. Nous le savons parce que des séraphins, c’est-à-dire des anges qui se tiennent autour de son trône, ont proclamé : « Saint, saint, saint est Jéhovah des armées » (Is. 6:3). Évidemment, pour avoir une relation étroite avec leur Dieu, qui est saint, ces anges doivent être saints eux-​mêmes. Et ils le sont. En fait, la simple présence d’un ange peut rendre un endroit sur la terre saint. C’est ce qui s’est passé lors de l’épisode du buisson en feu (Ex. 3:2-5 ; Jos. 5:15).

La plaque en or qui était attachée au turban du grand prêtre portait cette inscription : « La sainteté appartient à Jéhovah » (voir paragraphes 6-7).

6-7. a) Quelles paroles de Moïse rapportées en Exode 15:1, 11 mettent l’accent sur la sainteté de Jéhovah ? b) Qu’est-​ce qui rappelait aux Israélites que Jéhovah est un Dieu saint ? (voir illustration de couverture).

6 Après avoir fait traverser la mer Rouge aux Israélites, Moïse leur a rappelé que leur Dieu, Jéhovah, est saint (lire Exode 15:1, 11). La conduite des adorateurs des dieux d’Égypte était loin d’être sainte, tout comme celle des adorateurs des dieux de Canaan. Le culte de ces dieux comprenait des sacrifices d’enfants et des pratiques sexuelles choquantes (Lév. 18:3, 4, 21-24 ; Deut. 18:9, 10). Jéhovah, lui, ne demande jamais à ses adorateurs de se livrer à des pratiques dégradantes. Il est fondamentalement saint. Cela ressort de cette inscription qui se trouvait sur la plaque en or attachée au turban du grand prêtre : « La sainteté appartient à Jéhovah » (Ex. 28:36-38).

7 Cette inscription rappelait à tout Israélite qui la voyait que Jéhovah est saint. Mais qu’en était-​il des Israélites qui ne pouvaient pas la voir parce qu’ils n’avaient pas l’occasion de rencontrer le grand prêtre ? Cette idée essentielle leur échappait-​elle ? Non. Elle était répétée à tous les Israélites quand la Loi était lue devant les hommes, les femmes et les enfants (Deut. 31:9-12). Si tu avais été parmi eux, tu aurais entendu ces déclarations : « Je suis Jéhovah votre Dieu ; […] vous devez être saints, car je suis saint. » « Vous devez être saints pour moi, car moi, Jéhovah, je suis saint » (Lév. 11:44, 45 ; 20:7, 26).

8. Qu’apprenons-​nous de Lévitique 19:2 et de 1 Pierre 1:14-16 ?

8 Parmi les déclarations qui étaient lues à tous les Israélites, il y avait celle que l’on trouve en Lévitique 19:2. Jéhovah avait dit  à Moïse : « Dis à toute la communauté des Israélites : “Vous devez être saints, car moi, Jéhovah votre Dieu, je suis saint.” » C’est sans doute ce verset que Pierre a cité quand il a recommandé aux chrétiens de ‘devenir saints’ (lire 1 Pierre 1:14-16). Les chrétiens ne sont pas tenus de respecter la Loi de Moïse, mais ce que Pierre a écrit confirme ce que Lévitique 19:2 nous apprend, c’est-à-dire que Jéhovah est saint et que ceux qui l’aiment doivent s’efforcer d’être saints ; ils doivent fournir ces efforts qu’ils aient l’espérance de vivre au ciel ou sur la terre (1 Pierre 1:4 ; 2 Pierre 3:13).

« DEVENEZ SAINTS DANS TOUTE VOTRE CONDUITE »

9. Pourquoi allons-​nous nous intéresser au chapitre 19 du Lévitique ?

9 Comme nous voulons plaire à notre Dieu, qui est saint, nous sommes désireux d’apprendre comment devenir saints. Dans sa Parole, Jéhovah nous explique ce que nous devons faire pour le devenir, notamment en Lévitique chapitre 19. Un spécialiste de l’hébreu, Marcus Kalisch, a écrit : « Ce chapitre remarquable est sans doute l’une des sections les plus complètes, les plus variées et, sous certains aspects, les plus importantes du Lévitique, si ce n’est du Pentateuque *. » Nous nous arrêterons sur quelques versets de ce chapitre et nous en dégagerons des leçons pour notre vie quotidienne. Lors de cet examen, rappelle-​toi que ces versets sont introduits par cette recommandation : « Vous devez être saints. »

Si nous voulons obéir au commandement de Lévitique 19:3, que devons-​nous veiller à faire * ? (voir paragraphes 10-12).

10-11. D’après Lévitique 19:3, que devons-​nous faire pour être saints dans notre conduite, et pourquoi est-​ce très important ?

10 Après avoir dit aux Israélites qu’ils devaient être saints, Jéhovah a ajouté : « Chacun de vous respectera sa mère et son père […]. Je suis Jéhovah votre Dieu » (Lév. 19:2, 3).

11 Jéhovah nous demande de respecter nos parents, et nous devons prendre cela au sérieux. Rappelle-​toi ce que Jésus a répondu à un homme qui lui a posé cette question : « Que dois-​je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Il lui a notamment  dit qu’il devait honorer son père et sa mère (Mat. 19:16-19). Jésus a également condamné les pharisiens et les scribes qui s’arrangeaient pour ne pas avoir à prendre soin de leurs parents. En agissant ainsi, ils ‘annulaient la parole de Dieu’ (Mat. 15:3-6). La « parole de Dieu » comprenait le cinquième des Dix Commandements ainsi que l’ordre, mentionné en Lévitique 19:3, de respecter sa mère et son père (Ex. 20:12). Et comme nous l’avons dit, cet ordre est précédé de la recommandation : « Vous devez être saints, car moi, Jéhovah votre Dieu, je suis saint. »

12. Pour obéir à l’ordre mentionné en Lévitique 19:3, que devons-​nous nous demander ?

12 Demandons-​nous : « Est-​ce que je respecte mes parents, comme Jéhovah me le demande ? » Si tu penses que jusque-​là, tu ne t’es pas occupé de tes parents autant qu’il l’aurait fallu, efforce-​toi de remédier à la situation. Tu ne peux pas changer le passé, mais tu peux prendre la résolution de faire plus pour eux à partir de maintenant. Tu pourrais par exemple t’organiser pour passer plus de temps avec eux. Ou les soutenir davantage sur les plans matériel, spirituel ou affectif. Tu obéiras alors à l’ordre mentionné en Lévitique 19:3.

13. a) Quel autre commandement trouve-​t-​on en Lévitique 19:3 ? b) D’après Luc 4:16-18, qu’avait l’habitude de faire Jésus le jour du sabbat, et comment pouvons-​nous l’imiter ?

13 Lévitique 19:3 nous indique une autre chose à faire si nous voulons devenir saints. On y lit : « Vous observerez mes sabbats. » Les chrétiens ne sont pas tenus de respecter la Loi. Toutefois, nous pouvons apprendre beaucoup de la façon dont les Israélites observaient le sabbat et des bienfaits qu’ils en retiraient. La Loi prévoyait que le jour du sabbat, les Israélites se reposent de leur travail et consacrent du temps aux choses spirituelles *. C’est pourquoi Jésus avait l’habitude ce jour-​là d’aller à la synagogue de la ville où il habitait et d’y lire les Écritures (Ex. 31:12-15 ; lire Luc 4:16-18). L’expression « vous observerez mes sabbats » devrait nous pousser à nous réserver du temps chaque jour pour les activités spirituelles. As-​tu le sentiment que tu devrais t’améliorer dans ce domaine ? Si tu te réserves régulièrement du temps pour le culte de Jéhovah, tu développeras une relation chaleureuse et personnelle avec lui, ce qui est essentiel pour devenir saint.

RENFORCE TA RELATION AVEC JÉHOVAH

14. Quelle vérité fondamentale est répétée plusieurs fois dans le chapitre 19 du Lévitique ?

14 Une vérité fondamentale qui peut nous aider à rester saints est répétée plusieurs fois dans le chapitre 19 du Lévitique. Le verset 4 se termine par ces mots : « Je suis Jéhovah votre Dieu. » Cette expression, formulée telle quelle ou légèrement différemment, se retrouve 16 fois dans tout le chapitre. Elle nous fait penser au premier commandement : « Je suis Jéhovah ton Dieu […]. Tu ne dois pas avoir d’autres dieux que moi » (Ex. 20:2, 3). Si nous voulons devenir saints, nous devons veiller à n’accorder à rien ni à personne plus d’importance qu’à notre relation avec Jéhovah. Et comme nous portons le nom de Témoins de Jéhovah, nous sommes déterminés à ne jamais agir d’une façon qui salirait son saint nom (Lév. 19:12 ; Is. 57:15).

15. Que devraient nous donner envie de faire les versets du chapitre 19 du Lévitique qui parlent des sacrifices d’animaux ?

15 On lit en Lévitique 18:4 : « Vous appliquerez mes règles et respecterez mes  ordonnances, et vous les suivrez. Je suis Jéhovah votre Dieu. » Les Israélites montraient que leur Dieu était Jéhovah en obéissant à ses nombreuses lois. Le chapitre 19 contient certaines d’entre elles. Par exemple, les versets 5 à 8, 21 et 22 parlent des sacrifices d’animaux. Les Israélites devaient les offrir comme il convenait, afin de ne pas ‘profaner une chose sainte de Jéhovah’. Ces versets devraient nous donner envie de plaire à Jéhovah et de lui offrir des sacrifices de louange qu’il approuve, comme Hébreux 13:15 nous y encourage.

16. Quel principe du Lévitique nous rappelle que ceux qui servent Dieu doivent être différents de ceux qui ne le servent pas ?

16 Pour devenir saints, nous devons accepter d’être différents des autres. Mais ce n’est pas toujours facile. Parfois, des camarades de classe, des collègues, des membres de notre famille ou d’autres nous incitent à participer à des activités contraires aux principes bibliques. Qu’est-​ce qui peut alors nous aider à faire le bon choix ? Un principe qui se trouve en Lévitique 19:19. Ce verset dit : « Tu ne dois pas porter un vêtement fait avec deux sortes de fils mêlés ensemble. » Cette loi permettait aux Israélites de se différencier des nations qui les entouraient. Aujourd’hui, il n’y a rien de mal pour un chrétien à porter des vêtements composés de fibres différentes, comme des vêtements faits de coton et de polyester. Mais nous refusons de ressembler aux gens dont les croyances et les pratiques sont contraires aux enseignements de la Bible, même si ces personnes sont nos camarades de classe, nos collègues ou des membres de notre famille. Naturellement, nous éprouvons de l’affection pour notre famille, et nous agissons avec amour envers notre prochain. Mais quand nous avons des décisions importantes à prendre, nous tenons toujours compte du point de vue de Jéhovah, même si cela nous amène à être différents des gens qui nous entourent. Rappelle-​toi qu’être saint signifie entre autres être mis à part pour Dieu. Il est donc essentiel d’accepter d’être différent pour plaire à Dieu (2 Cor. 6:14-16 ; 1 Pierre 4:3, 4).

Qu’est-​ce que Lévitique 19:23-25 aurait dû aider les Israélites à comprendre, et quelles leçons dégages-​tu de ces versets * ? (voir paragraphes 17-18).

17-18. Quelles leçons importantes pouvons-​nous tirer de Lévitique 19:23-25 ?

17 L’expression « je suis Jéhovah votre Dieu » aurait dû inciter les Israélites à accorder la priorité à leur relation avec Jéhovah. Comment pouvaient-​ils le faire ? Voyons ce que dit Lévitique 19:23-25 à ce sujet (lire). Qu’impliquait la loi mentionnée dans ces versets pour un Israélite en Terre promise ? S’il plantait des arbres fruitiers, il n’avait pas le droit d’en  manger les fruits pendant les trois premières années. La quatrième année, il devait apporter tous les fruits en offrande au tabernacle. Ce n’est que la cinquième année qu’il pouvait manger les fruits de ses arbres. Cette loi aurait dû aider les Israélites à comprendre qu’ils ne devaient pas faire passer leurs intérêts à la première place dans leur vie. Ils devaient être convaincus que Jéhovah prendrait soin d’eux et donner la priorité à son culte. Jéhovah, de son côté, veillerait à ce qu’ils aient assez à manger. Et il les encourageait à apporter des offrandes généreuses au tabernacle, le centre du culte pur.

18 La loi qui se trouve en Lévitique 19:23-25 nous rappelle certaines paroles du Sermon sur la montagne. Jésus a dit : « Arrêtez de vous inquiéter […] au sujet de ce que vous mangerez ou de ce que vous boirez. » Et il a ajouté : « Votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses. » Jéhovah nous donnera ce dont nous avons besoin, tout comme il le fait pour les oiseaux (Mat. 6:25, 26, 32). Nous sommes sûrs qu’il prendra soin de nous. C’est pourquoi, en toute discrétion, nous ‘donnons aux pauvres’. Et nous faisons volontiers des offrandes pour que les dépenses de l’assemblée soient couvertes. Notre générosité ne passe pas inaperçue aux yeux de Jéhovah, et il nous récompensera (Mat. 6:2-4). En étant généreux, nous montrons que nous avons compris les leçons qui se dégagent de Lévitique 19:23-25.

19. Que t’ont appris les versets du Lévitique que nous avons examinés dans cet article ?

19 Nous avons examiné quelques versets du chapitre 19 du Lévitique qui nous ont appris comment devenir saints. Notre Dieu est saint, et nous voulons l’imiter en nous efforçant de ‘devenir saints […] dans toute notre conduite’ (1 Pierre 1:15). Beaucoup de ceux qui ne servent pas Jéhovah remarquent notre belle conduite. C’est d’ailleurs ce qui a amené certains d’entre eux à glorifier Jéhovah (1 Pierre 2:12). Mais il y a encore beaucoup de leçons à tirer du chapitre 19 du Lévitique. Dans l’article suivant, nous examinerons d’autres versets de ce chapitre, et nous verrons d’autres choses que nous devons faire pour ‘devenir saints’, comme Pierre nous y encourage.

CANTIQUE 80 « Goûtez et voyez que Jéhovah est bon »

^ § 5 Nous aimons notre Dieu, Jéhovah, et nous voulons lui plaire. Or Jéhovah est saint et il exige de ses serviteurs qu’ils soient saints eux aussi. Est-​ce vraiment possible pour des humains imparfaits ? Oui ! Dans cet article, nous verrons comment nous pouvons devenir saints dans toute notre conduite. Pour cela, nous examinerons un conseil que l’apôtre Pierre a donné aux chrétiens de son époque et certains des commandements que Jéhovah a donnés à la nation d’Israël.

^ § 9 A Historical and Critical Commentary on The Old Testament With New Translation: Leviticus, Longmans, Green, Reader, and Dyer, 1872.

^ § 13 Pour un examen du sabbat et des leçons qu’il nous enseigne, voir l’article « “Il y a un temps fixé” pour travailler et pour se reposer » dans La Tour de Garde de décembre 2019.

^ § 58 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un frère passe du temps avec ses parents, il leur rend visite avec sa femme et ses enfants, et il veille à rester en contact avec eux.

^ § 60 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un Israélite examine les fruits des arbres de son verger.