Aller au contenu

Aller au sommaire

Frères nommés, apprenez de Timothée

Frères nommés, apprenez de Timothée

L’ANNÉE dernière, des milliers de frères ont été nommés anciens ou assistants ministériels. Si tu es l’un d’eux, tu te réjouis certainement de tes nouvelles responsabilités.

Mais tu es peut-être aussi un peu inquiet, et cela se comprend. Jason, un jeune ancien, déclare : « Quand j’ai été nommé, je me sentais complètement écrasé par mes nouvelles responsabilités. » Moïse et Jérémie non plus ne se sentaient pas capables d’accomplir la mission que Jéhovah leur avait confiée (Ex. 4:10 ; Jér. 1:6). Comment peux-​tu surmonter de tels sentiments et continuer de faire des progrès ? Intéressons-​nous à l’exemple de Timothée (Actes 16:1-3).

IMITE L’EXEMPLE DE TIMOTHÉE

Timothée devait avoir autour de 20 ans quand l’apôtre Paul l’a invité à devenir son compagnon de voyage. Au début, en raison de son jeune âge, peut-être qu’il manquait de confiance en lui et ne savait pas trop comment se comporter dans sa nouvelle fonction (1 Tim. 4:11, 12 ; 2 Tim. 1:1, 2, 7). Mais environ dix ans plus tard, Paul a pu dire aux frères de Philippes : « J’espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée [...]. Car je n’ai personne d’autre qui ait une attitude comme la sienne » (Phil. 2:19, 20).

Qu’est-​ce qui faisait de Timothée un ancien si remarquable ? Tirons six leçons de son exemple.

1. Il s’intéressait sincèrement aux autres. Paul a écrit aux frères de Philippes : « [Timothée] se soucie réellement des choses qui vous concernent » (Phil. 2:20). En effet, il voulait vraiment que les autres soient proches de Jéhovah et il leur a volontiers consacré beaucoup de temps.

Ne sois pas comme un conducteur d’autobus qui se préoccuperait plus de respecter des horaires que de prendre des passagers. William, ancien depuis plus de 20 ans et très respecté, donne ce conseil à ceux qui viennent d’être nommés : « Aimez les frères. Concentrez-​vous sur leurs besoins plutôt que sur les questions d’organisation. »

2. Il donnait la priorité à la prédication. Timothée était différent de beaucoup de frères. Paul a écrit : « Tous les autres [...] cherchent leurs propres intérêts, non ceux de Christ Jésus » (Phil. 2:21). Paul était à Rome quand il a écrit sa lettre. Il avait remarqué que les frères de cette ville s’occupaient excessivement de leurs affaires personnelles. D’une certaine façon, ces frères ne voulaient pas se donner trop de mal dans les activités spirituelles. Mais pas Timothée ! À chaque occasion de faire progresser la bonne nouvelle, il avait le même état d’esprit qu’Isaïe, qui a dit : « Me voici ! Envoie-​moi » (Is. 6:8).

Comment trouver l’équilibre entre tes obligations personnelles et spirituelles ? Premièrement, fixe-​toi des priorités. Paul nous a encouragés à « vérifier les choses les plus importantes » (Phil. 1:10). Fais en sorte que les priorités de Dieu soient aussi les tiennes. Deuxièmement, simplifie ta vie. Supprime les activités dévoreuses de temps et d’énergie. Paul a  conseillé à Timothée : « Fuis [...] les désirs de la jeunesse, mais poursuis la justice, la foi, l’amour, la paix » (2 Tim. 2:22).

3. Il travaillait dur. Paul a rappelé aux Philippiens : « Vous connaissez la preuve [que Timothée] a donnée à son sujet, à savoir que, comme un enfant avec son père, avec moi il a travaillé comme un esclave pour faire progresser la bonne nouvelle » (Phil. 2:22). Timothée n’était pas paresseux. Il a travaillé dur aux côtés de Paul, et cela a renforcé l’affection qu’ils avaient l’un pour l’autre.

Aujourd’hui, le travail ne manque pas dans l’organisation de Dieu. C’est un travail vraiment satisfaisant et qui peut te rapprocher de tes frères et sœurs. Alors, fixe-​toi l’objectif d’avoir toujours « beaucoup à faire dans l’œuvre du Seigneur » (1 Cor. 15:58).

4. Il appliquait ce qu’il apprenait. Paul a écrit ces paroles à Timothée : « Tu as suivi de près mon enseignement, ma manière de vivre, mon dessein, ma foi, ma patience, mon amour, mon endurance » (2 Tim. 3:10). Comme Timothée appliquait ce qu’il apprenait, il a rempli les conditions pour recevoir de plus grandes responsabilités (1 Cor. 4:17).

As-​tu un mentor spirituel * ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas en chercher un ? Tom, qui est ancien depuis longtemps, se souvient : « Un ancien expérimenté s’est intéressé sincèrement à moi et m’a donné une excellente formation. Je lui demandais souvent des conseils et je m’efforçais de les appliquer. Ça m’a aidé à prendre rapidement confiance en moi. »

5. Il s’exerçait constamment. Paul a donné ce conseil à Timothée : « Exerce-​toi en ayant pour but l’attachement à Dieu » (1 Tim. 4:7). Même si un athlète a un entraîneur, il doit faire des exercices de son côté. Paul a précisé : « Continue à t’appliquer à la lecture publique, à l’exhortation, à l’enseignement [...]. Réfléchis à ces choses ; absorbe-​toi en elles, pour que tes progrès soient manifestes pour tous » (1 Tim. 4:13-15).

Toi aussi, tu as besoin d’améliorer tes compétences. Continue d’approfondir ta connaissance de la vérité et tiens-​toi au courant des dernières directives de l’organisation. De plus, ne deviens pas trop sûr de toi, en pensant par exemple que tu as assez d’expérience pour régler n’importe quelle situation sans faire de recherches approfondies. Comme Timothée, « fais constamment attention à toi et à ton enseignement » (1 Tim. 4:16).

6. Il comptait sur l’esprit de Jéhovah. En pensant au ministère de Timothée, Paul lui a rappelé : « Ce beau dépôt, garde-​le grâce à l’esprit saint qui habite en nous » (2 Tim. 1:14). Pour persévérer dans son ministère, Timothée devait compter sur l’esprit de Dieu.

Donald, ancien depuis plusieurs dizaines d’années, fait remarquer : « Les frères nommés doivent chérir leur relation avec Dieu. Ainsi, ils “marcheront d’énergie vitale en énergie vitale”. S’ils demandent à Dieu son esprit et en cultivent le fruit, ils seront une réelle bénédiction pour leurs frères » (Ps. 84:7 ; 1 Pierre 4:11).

CHÉRIS CETTE RESPONSABILITÉ

C’est très encourageant de voir autant de frères nommés depuis peu, comme toi, progresser au service de Jéhovah. Jason, cité en introduction, confie : « J’ai beaucoup appris depuis que je suis ancien, et je suis devenu plus sûr de moi. Aujourd’hui, j’apprécie vraiment cette responsabilité, que je considère comme un grand honneur ! »

Continueras-​tu de progresser au service de Jéhovah ? Fixe-​toi l’objectif d’apprendre de Timothée. Alors, tu seras toi aussi une bénédiction pour tes frères et sœurs.

^ § 14 Un mentor spirituel est un chrétien expérimenté que tu peux prendre comme modèle.