Aller au contenu

Aller au sommaire

 ARTICLE D’ÉTUDE 34

Comment s’adapter à un changement d’affectation

Comment s’adapter à un changement d’affectation

« Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre et l’amour que vous avez montré pour son nom » (HÉB. 6:10).

CANTIQUE 38 Jéhovah te rendra fort

APERÇU *

1-3. Quelles sont quelques-unes des raisons pour lesquelles des serviteurs à plein temps doivent parfois quitter leur affectation ?

« NOUS avions passé 21 magnifiques années dans le service missionnaire, racontent Robert et Mary Jo. Mais nos parents ont rencontré tous les quatre de graves problèmes de santé. Nous étions heureux de prendre soin d’eux, mais ça a été difficile de quitter ce qui était devenu notre chez-​nous. »

2 « Quand nous avons appris que notre santé ne nous permettrait pas de retourner dans notre affectation, nous avons pleuré, se rappellent William et Terrie. C’était fini : nous ne pouvions plus vivre notre rêve de servir Jéhovah à l’étranger. »

3 « Nous savions que ceux qui nous persécutaient voulaient fermer notre filiale, raconte Alekseï. Mais lorsque c’est arrivé et que nous avons dû quitter le Béthel, j’ai quand même eu un choc. »

4. À quelles questions répondrons-​nous dans cet article ?

4 Citons également le cas des milliers de béthélites et d’autres serviteurs à plein temps qui ont dû quitter leur affectation *. Ces frères et sœurs fidèles ont peut-être trouvé difficile de quitter une forme de service qu’ils aimaient beaucoup. Qu’est-​ce qui peut les aider à s’adapter à ce changement ? Comment peux-​tu les soutenir ? Les réponses à ces questions montreront aussi comment chacun de nous peut s’adapter à un changement de situation.

 COMMENT S’ADAPTER À UN CHANGEMENT

Pourquoi peut-​il être difficile pour des serviteurs à plein temps de quitter leur affectation * ? (voir le paragraphe 5).

5. Quel effet un changement d’affectation peut-​il avoir sur nous ?

5 Que nous servions Jéhovah au Béthel ou dans une autre forme de service à plein temps, nous sommes sans doute profondément attachés aux personnes qui nous entourent, et même à l’endroit où nous vivons. Si, pour une raison ou une autre, nous devons partir, nous ressentons alors une grande tristesse. Ceux que nous avons quittés nous manquent, et nous nous inquiétons pour eux, surtout si nous avons dû partir en raison de persécutions (Mat. 10:23 ; 2 Cor. 11:28, 29). De plus, quand on fait ses premiers pas dans une nouvelle affectation, ou quand on retourne dans son pays d’origine, on subit souvent un choc culturel. Robert et Mary Jo témoignent : « Notre propre culture ne nous était plus familière et nous avions même du mal à prêcher dans notre langue maternelle. Nous avions l’impression d’être des étrangers dans notre propre pays. » Certains de ceux qui changent d’affectation peuvent aussi être confrontés à des difficultés financières auxquelles ils ne s’attendaient pas. Ils peuvent se sentir perdus ou découragés. Qu’est-​ce qui peut les aider ?

Il est essentiel de rester proche de Jéhovah et de lui faire confiance * (voir les paragraphes 6-7).

6. Comment rester proche de Jéhovah ?

6 Reste proche de Jéhovah (Jacq. 4:8). Pour y arriver, sois convaincu qu’il ‘écoute la prière’ (Ps. 65:2). On lit en Psaume 62:8 : « Épanchez votre cœur auprès de lui. » Jéhovah peut faire « plus que surabondamment au-delà de toutes les choses que nous demandons ou concevons » (Éph. 3:20). Il ne se contente pas de répondre à nos prières en nous fournissant uniquement ce que nous lui demandons. Pour régler nos problèmes, il fera peut-être l’inattendu, beaucoup plus que tout ce que nous pourrions imaginer.

7. a) Qu’est-​ce qui nous aidera à rester proches de Jéhovah ? b) Selon Hébreux 6:10-12, quels bienfaits recevrons-​nous si nous continuons de servir Jéhovah fidèlement ?

7 Pour rester proche de Jéhovah, il faut également que tu lises la Bible tous les jours et que tu médites sur ce que tu lis. Un frère qui était missionnaire donne ce conseil : « Continue d’avoir un culte familial régulier et de bien te préparer pour les réunions, comme tu le faisais dans ton ancienne affectation. » Continue aussi de t’investir pleinement dans la prédication avec les membres de ta nouvelle assemblée. Jéhovah n’oublie pas ceux qui le servent fidèlement, même s’ils ne peuvent plus en faire autant qu’avant (lire Hébreux 6:10-12).

8. Comment les paroles contenues en 1 Jean 2:15-17 peuvent-​elles t’aider à garder une vie simple ?

 8 Garde une vie simple. Ne laisse pas les inquiétudes de la vie dans le monde de Satan ‘étouffer’ ton service pour Jéhovah (Mat. 13:22). Ce monde ou des proches bien intentionnés vont peut-être t’inciter à assurer ta sécurité financière, mais résiste à ces pressions (lire 1 Jean 2:15-17). Fais confiance à Jéhovah, qui promet de combler tous nos besoins spirituels, affectifs et matériels « au bon moment » (Héb. 4:16 ; 13:5, 6).

9. a) D’après Proverbes 22:3, 7, pourquoi est-​ce important d’éviter d’avoir des dettes ? b) Qu’est-​ce qui peut nous aider à prendre de sages décisions ?

9 Évite les dettes inutiles (lire Proverbes 22:3, 7). Un déménagement peut coûter très cher, et c’est alors facile de s’endetter. Pour avoir le moins de dettes possible, efforce-​toi de ne pas acheter à crédit des choses dont tu n’as pas vraiment besoin. Quand on vit une situation stressante, par exemple quand on s’occupe de proches qui sont malades, on peut avoir du mal à décider combien d’argent emprunter. Si c’est ton cas, rappelle-​toi que « la prière et la supplication » peuvent t’aider à prendre de sages décisions. Jéhovah peut répondre à tes prières en te donnant la paix qui ‘protégera ton cœur et ton esprit’, ce qui t’aidera à analyser les choses calmement (Phil. 4:6, 7 ; 1 Pierre 5:7).

10. Comment nouer de nouvelles amitiés ?

10 Reste proche de tes amis et de ta famille. Parle à de bons amis de ce que tu ressens et de ce que tu vis, en particulier à ceux qui ont vécu le même genre de joies ou de difficultés que toi. Cela peut t’aider à guérir affectivement (Eccl. 4:9, 10). Les amis que tu t’es faits dans ton ancienne affectation resteront tes amis. Mais là où tu es maintenant, tu as besoin de te faire de nouveaux amis. Rappelle-​toi que, pour avoir des amis, il faut en être un soi-​même. Comment nouer de nouvelles amitiés ? Parle aux autres de tout ce que Jéhovah t’a permis de vivre à son service et communique-​leur ainsi ta joie. Même si certains membres de l’assemblée ne comprennent pas ton enthousiasme pour le service à plein temps, peut-être que d’autres seront attirés par ton exemple et deviendront de bons amis pour toi. Veille toutefois à ne pas attirer l’attention sur toi-​même et sur ce que tu as accompli au service de Jéhovah. Et si tu ressens des sentiments négatifs, n’en parle pas continuellement autour de toi.

11. Comment peux-​tu continuer d’avoir une vie de couple heureuse ?

11 Si tu as dû quitter ton affectation parce que ton conjoint avait un problème de santé, ne le lui reproche pas. Si c’est toi qui as eu un problème de santé, ne te sens pas coupable ; ne te dis pas que tu as déçu ton conjoint. Rappelle-​toi : vous êtes « une seule chair », et vous avez promis devant Jéhovah de prendre soin l’un de l’autre quoi qu’il arrive (Mat. 19:5, 6). Si tu as quitté ton affectation  en raison d’une grossesse imprévue, fais bien comprendre à ton enfant qu’il est plus important pour toi que ton affectation ne l’était. Rassure-​le en lui disant que tu le considères comme « une récompense » venant de Jéhovah (Ps. 127:3-5). Parle-​lui également des belles choses que tu as vécues dans ton affectation. Cela pourra l’inciter à utiliser lui aussi sa vie au service de Jéhovah.

CE QUE LES AUTRES PEUVENT FAIRE

12. a) Comment aider les serviteurs à plein temps à rester dans leur affectation ? b) Comment aider les serviteurs à plein temps à s’adapter plus facilement à leur nouvelle situation ?

12 De nombreuses assemblées prennent des mesures pour permettre aux serviteurs à plein temps de rester dans leur affectation. Beaucoup de frères et sœurs leur apportent également une aide à titre individuel. C’est vraiment beau à voir ! Ces frères et sœurs, ainsi que ces assemblées, le font notamment en les encourageant à persévérer, en leur apportant un soutien matériel ou en prenant soin des membres de leur famille qui sont âgés ou malades (Gal. 6:2). Si des serviteurs à plein temps sont envoyés dans ton assemblée, ne pense pas qu’ils ont dû quitter leur affectation parce qu’ils ont fait quelque chose qui n’allait pas *. Aide-​les plutôt à s’adapter à leur nouvelle situation. Accueille-​les chaleureusement et félicite-​les pour le travail qu’ils ont accompli, même si leur santé ne leur permet plus d’en faire autant qu’avant. Apprends à les connaître. Tire profit de leur grande connaissance, de la précieuse formation qu’ils ont reçue et de leur riche expérience.

13. Comment pouvons-​nous aider ceux qui ont dû quitter leur affectation ?

13 Au début, ceux qui ont dû quitter leur  affectation ont peut-être besoin d’aide pour trouver un logement, un moyen de transport, un travail et d’autres choses nécessaires. Ils ont peut-être aussi besoin de renseignements dans des domaines pratiques, comme le paiement des impôts ou les démarches à entreprendre pour bénéficier d’une assurance. Et au bout du compte, ils ont surtout besoin, non pas de notre pitié, mais de se sentir compris. Ils doivent parfois faire face à des problèmes de santé, ou s’occuper de membres de leur famille qui sont malades. Ils sont peut-être très tristes parce qu’ils ont perdu un être aimé *. Même s’ils n’en parlent pas autour d’eux, ils souffrent aussi certainement d’avoir « perdu » leur ancienne famille spirituelle, qu’ils ne voient plus aussi souvent qu’avant. Il faut du temps pour mettre de l’ordre dans des sentiments aussi forts et parfois très mitigés.

14. Comment les proclamateurs d’une assemblée ont-​ils aidé une sœur à s’adapter à sa nouvelle affectation ?

14 Ton soutien et ton exemple peuvent aider ceux qui ont reçu une nouvelle affectation à s’y adapter. Une sœur qui a servi Jéhovah pendant de nombreuses années dans un pays étranger explique : « Dans mon ancienne affectation, je dirigeais des cours bibliques tous les jours. Dans ma nouvelle affectation, j’avais à peine l’occasion d’ouvrir la Bible ou de montrer une vidéo en prédication. Mais les proclamateurs m’invitaient à les accompagner dans leurs nouvelles visites et à leurs cours bibliques. En voyant ces frères et sœurs zélés et courageux donner des cours bibliques à des étudiants qui progressaient bien, j’ai commencé à voir les choses de façon plus positive. J’ai appris à commencer des conversations dans mon nouveau territoire. Tout cela m’a aidée à retrouver de la joie. »

CONTINUE DE FAIRE DE TON MIEUX !

Cherche des moyens d’avoir une prédication variée * (voir les paragraphes 15-16).

15. Comment faire de ta nouvelle affectation une réussite ?

15 Tu peux faire de ta nouvelle affectation une réussite. Ne considère pas ce changement comme un échec ou un signe que tu es moins utile qu’avant. Sois attentif aux nombreuses  façons dont Jéhovah t’aide, et continue de prêcher. Imite les fidèles chrétiens du Ier siècle : « ceux qui avaient été dispersés traversaient le pays en annonçant la bonne nouvelle de la parole de Dieu » (Actes 8:1, 4). Tes efforts pour continuer de prêcher produiront certainement de bons résultats. Par exemple, des pionniers qui avaient été expulsés d’un pays sont allés vivre dans un pays voisin où ils pouvaient aussi combler un grand besoin en prêchant dans leur langue. En quelques mois, plusieurs groupes ont été formés et ont rapidement grossi.

16. Comment trouver de la joie dans une nouvelle affectation ?

16 « La joie qui vient de Jéhovah est votre force » (Néh. 8:10, note). Notre joie doit venir avant tout de notre relation avec Jéhovah, et non de notre affectation, même si nous l’aimons beaucoup. Alors reste proche de Jéhovah et continue de compter sur lui en recherchant sa sagesse, ses conseils et son soutien. Rappelle-​toi que, si tu aimais ton ancienne affectation, c’est parce que tu y as mis tout ton cœur et que tu voulais vraiment aider les gens. De même, mets tout ton cœur dans ton affectation actuelle et vois comment Jéhovah t’aide à l’aimer aussi (Eccl. 7:10).

17. De quoi devons-​nous nous souvenir concernant notre affectation actuelle ?

17 Nous devons nous souvenir que notre service pour Jéhovah est éternel, mais que notre affectation actuelle est temporaire. Dans le monde nouveau, nous connaîtrons peut-être tous un changement d’affectation. Alekseï, cité en introduction, est convaincu que ce qu’il vit aujourd’hui lui permet de s’y préparer. Il explique : « Jéhovah et le monde nouveau ont toujours été bien réels pour moi, mais d’une certaine manière, ils me paraissaient un peu lointains. Aujourd’hui, j’ai le sentiment que Jéhovah est juste devant moi et que le monde nouveau est la prochaine étape sur mon parcours » (Actes 2:25). Quelle que soit notre affectation, restons proches de Jéhovah. Il ne nous quittera jamais. Au contraire, il nous aidera à trouver de la joie à faire ce que nous pouvons à son service, quel que soit l’endroit où nous le servons (Is. 41:13).

CANTIQUE 90 Encourageons-​nous les uns les autres

^ § 5 Certains frères et sœurs qui sont dans le service à plein temps doivent quitter leur affectation. D’autres doivent changer d’affectation. Cet article parle des difficultés qu’ils rencontrent et de ce qui peut les aider à s’adapter à leur nouvelle situation. Il parle aussi de ce que les autres peuvent faire pour les encourager et les soutenir, et il mentionne des principes qui peuvent aider chacun d’entre nous à faire face aux changements.

^ § 4 De plus, arrivés à un certain âge, de nombreux frères ont cédé les responsabilités qu’ils exerçaient à des frères plus jeunes. Voir les articles « Frères d’expérience, Jéhovah chérit votre fidélité », dans La Tour de Garde de septembre 2018, et « Garde ta paix intérieure malgré les changements », dans La Tour de Garde d’octobre 2018.

^ § 12 Les anciens de l’assemblée à laquelle ces serviteurs à plein temps appartenaient devraient, dès que possible, écrire une lettre d’introduction à leur sujet, afin qu’ils puissent sans tarder être nommés pionniers, anciens ou assistants dans leur nouvelle assemblée.

^ § 13 Voir le dossier « Quand on perd quelqu’un qu’on aime », dans Réveillez-vous ! n3 de 2018.

^ § 57 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Un couple qui est obligé de quitter le service missionnaire dit au revoir à son assemblée, les larmes aux yeux.

^ § 59 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : De retour dans leur pays d’origine, ce même couple prie Jéhovah avec persévérance pour qu’il les aide à faire face à leurs difficultés.

^ § 61 DESCRIPTION DE L’ILLUSTRATION : Grâce à l’aide de Jéhovah, le couple est de nouveau dans le service à plein temps. Ils prêchent à des immigrants dans la langue qu’ils ont apprise quand ils étaient missionnaires.