Aller au contenu

Aller au sommaire

 ARTICLE D’ÉTUDE 32

Que votre amour abonde !

Que votre amour abonde !

« Voici ce que je continue à demander dans mes prières : que votre amour abonde toujours plus » (PHIL. 1:9).

CANTIQUE 106 Cultivons l’amour

APERÇU *

1. Qui a participé à la formation de l’assemblée de Philippes ?

QUAND l’apôtre Paul, Silas, Luc et Timothée sont arrivés à Philippes, une colonie romaine, ils ont trouvé beaucoup de personnes intéressées par le message du Royaume. Ces quatre frères zélés ont participé à la formation d’une assemblée dans cette ville, et tous les disciples ont commencé à se réunir, probablement chez une chrétienne très hospitalière qui s’appelait Lydie (Actes 16:40).

2. Quelle difficulté la jeune assemblée de Philippes a-​t-​elle rencontrée ?

2 La jeune assemblée a rapidement rencontré une difficulté. Satan a poussé des ennemis de la vérité à s’opposer violemment à la prédication de ces fidèles chrétiens. Paul et Silas ont été arrêtés, fouettés à coups de baguettes et emprisonnés. Après avoir été libérés, ils ont rendu visite aux nouveaux disciples et les ont encouragés. Puis Paul, Silas et Timothée ont quitté la ville tandis que Luc, apparemment, y est resté. Qu’est devenue l’assemblée nouvellement formée ? Avec l’aide de l’esprit saint, les nouveaux disciples ont continué de servir Jéhovah et de progresser (Phil. 2:12). Paul avait de bonnes raisons d’être fier d’eux !

3. Comme on le voit en Philippiens 1:9-11, que demandait Paul dans ses prières ?

3 Une dizaine d’années plus tard, Paul a écrit une lettre à l’assemblée de Philippes. Quand on lit cette lettre, on se rend compte qu’il aimait énormément ses frères. Il a écrit : « J’éprouve pour vous une tendre affection semblable à celle qu’a Christ Jésus » (Phil. 1:8). Il a précisé qu’il priait pour eux. Il demandait à Jéhovah de les aider  à abonder en amour, à discerner quelles sont les choses les plus importantes, à être purs, à ne faire trébucher personne et à continuer de produire du fruit de justice. Tu seras sans doute d’accord pour dire que ces paroles pleines d’amour de Paul peuvent nous être utiles aujourd’hui (lire Philippiens 1:9-11). Dans cet article, nous examinerons les différents points qu’il a mentionnés et nous verrons comment nous pouvons appliquer chacun d’eux.

ABONDE EN AMOUR !

4. a) D’après 1 Jean 4:9, 10, comment Jéhovah a-​t-​il montré son amour pour nous ? b) De quelle façon devons-​nous aimer Dieu ?

4 Jéhovah a montré à quel point il nous aime : il a envoyé son Fils sur la terre pour qu’il meure pour nos péchés (lire 1 Jean 4:9, 10). L’amour désintéressé de Dieu nous pousse à l’aimer en retour (Rom. 5:8). De quelle façon devons-​nous l’aimer ? Jésus a répondu à cette question quand il a dit à un pharisien : « Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée » (Mat. 22:36, 37). Nous ne voulons pas aimer Dieu d’un cœur partagé. Nous voulons plutôt que notre amour pour lui devienne chaque jour plus fort. Paul a dit aux Philippiens que leur amour devait ‘abonder toujours plus’. Comment renforcer notre amour pour Dieu ?

5. Comment notre amour pour Dieu peut-​il devenir plus fort ?

5 Pour aimer Dieu, nous avons besoin de le connaître. La Bible dit : « Si quelqu’un n’aime pas, il n’a pas appris à connaître Dieu, parce que Dieu est amour » (1 Jean 4:8). Paul a indiqué que notre amour pour Jéhovah devient plus fort à mesure que nous apprenons à le connaître et que nous comprenons sa vision des choses (Phil. 1:9). Quand nous avons commencé à étudier la Bible, nous nous sommes mis à aimer Dieu alors que nous avions une connaissance limitée de ses qualités merveilleuses. Ensuite, plus nous avons appris de choses sur lui, plus notre amour pour lui est devenu fort. Ce n’est pas étonnant que l’étude régulière et la méditation de la Bible fassent partie des choses les plus importantes de notre vie ! (Phil. 2:16).

6. D’après 1 Jean 4:11, 20, 21, qui devons-​nous aimer si nous voulons abonder en amour ?

6 L’amour immense que Dieu a pour nous nous pousse à aimer nos frères (lire 1 Jean 4:11, 20, 21). Nous pourrions penser qu’aimer ses frères et sœurs est quelque chose de naturel et de facile. Après tout, nous adorons Jéhovah et nous nous efforçons d’imiter ses qualités. De plus, nous suivons l’exemple de Jésus, qui nous a aimés au point de donner sa vie pour nous. Pourtant, peut-être que, parfois, nous trouvons difficile d’obéir au commandement de nous aimer les uns les autres. Voyons par exemple ce qui s’est passé dans l’assemblée de Philippes.

7. Qu’apprenons-​nous du conseil ferme que Paul a donné à Évodie et à Syntyche ?

7 Évodie et Syntyche étaient des sœurs zélées qui avaient servi Jéhovah « ensemble » avec Paul. Toutefois, elles avaient peut-être laissé un désaccord les éloigner l’une de l’autre. Dans sa lettre à l’assemblée à laquelle ces deux sœurs appartenaient, Paul les a mentionnées par leur nom et leur a fortement recommandé d’« être d’accord » (Phil. 4:2, 3). Il a aussi jugé nécessaire de dire à toute l’assemblée : « Continuez à faire toutes choses sans murmures ni discussions » (Phil. 2:14). Sans doute que les conseils fermes et francs de Paul ont aidé non seulement ces sœurs fidèles, mais aussi tous les membres de l’assemblée, à renforcer leur amour les uns pour les autres.

Pourquoi devons-​nous continuer à nous concentrer sur les qualités de nos frères * ? (voir le paragraphe 8).

8. Quel obstacle important pourrait nous empêcher d’aimer nos frères, et comment pouvons-​nous le surmonter ?

 8 Comme dans le cas d’Évodie et Syntyche, un obstacle important pourrait nous empêcher de cultiver un amour fort pour les autres : la tendance à nous concentrer sur leurs imperfections. Nous faisons tous des erreurs chaque jour. Si nous nous concentrons sur les imperfections des autres, notre amour pour eux se refroidira. Imaginons qu’un frère oublie de nous aider à nettoyer la Salle du Royaume. Cela pourrait nous irriter. Et si nous commençons alors à faire la liste de toutes les autres erreurs qu’il fait, nous serons de plus en plus irrités contre lui et notre amour pour lui diminuera. Rencontres-​tu des difficultés de ce genre avec l’un de tes compagnons chrétiens ? Dans ce cas, ce serait bien que tu réfléchisses à ceci : Jéhovah voit aussi bien nos imperfections que celles de notre compagnon. Pourtant, il continue d’aimer notre compagnon tout comme il continue de nous aimer. Nous devons donc imiter l’amour de Jéhovah et nous concentrer sur les qualités de nos frères. Quand nous nous efforçons vraiment d’aimer nos frères, nous renforçons les liens qui nous unissent à eux (Phil. 2:1, 2).

« LES CHOSES LES PLUS IMPORTANTES »

9. Paul a encouragé les Philippiens à discerner quelles sont « les choses les plus importantes ». Quelles sont quelques-unes de ces choses ?

9 Guidé par l’esprit saint, Paul a ordonné aux Philippiens, et à tous les chrétiens, de « discerner quelles sont les choses les plus importantes » (Phil. 1:10). Parmi ces choses, il y a la sanctification du nom de Jéhovah, la réalisation de son projet et la paix et l’unité de l’assemblée (Mat. 6:9, 10 ; Jean 13:35). Si nous centrons notre vie sur ces choses importantes, nous prouvons que nous aimons Jéhovah.

10. Que devons-​nous faire pour être considérés comme purs ?

10 Paul a aussi dit que nous devons « être purs », ou sans défaut. Cela ne signifie pas que nous devons être parfaits. Nous ne pouvons pas être purs comme Jéhovah l’est. Mais Jéhovah nous considérera comme purs si nous nous efforçons sincèrement de renforcer notre amour pour lui et pour nos frères, et de discerner quelles sont les choses les plus importantes. Une façon d’agir avec amour est de veiller soigneusement à ne pas faire trébucher les autres.

11. Pourquoi est-​ce important de ne pas faire trébucher les autres ?

11 La recommandation de ne pas faire trébucher les autres est en fait un avertissement à prendre très au sérieux. Comment pourrions-​nous faire trébucher quelqu’un ? Par exemple par le choix de nos divertissements, de nos vêtements ou même de notre travail. Nous ne faisons peut-être rien de mal en soi. Mais si nos choix choquent la conscience d’un compagnon et qu’il trébuche, alors les choses sont graves. Jésus a dit que, si nous faisions trébucher une de ses brebis, ce serait pire pour nous que d’être jetés à la mer avec une grosse pierre attachée autour du cou (Mat. 18:6).

12. Qu’apprenons-​nous de l’exemple laissé par un couple de pionniers ?

12 Remarque comment un couple de pionniers a tenu compte de l’avertissement de Jésus. Il y avait dans leur assemblée un couple qui venait de se faire baptiser. Aussi bien le mari que la femme avaient reçu une éducation très stricte. Ils pensaient que les chrétiens ne devaient pas aller au cinéma, même si c’était pour voir un film correct. Ils ont été choqués quand ils ont appris que le couple de pionniers était allé voir un film. Nos deux pionniers ont alors décidé de ne plus aller au cinéma pendant un certain  temps ; ils ont attendu que les jeunes baptisés ‘exercent’ leur conscience et développent un point de vue plus équilibré (Héb. 5:14). Par leur comportement désintéressé, ils ont prouvé qu’ils aimaient leurs nouveaux compagnons non seulement en paroles, mais aussi par des actes (Rom. 14:19-21 ; 1 Jean 3:18).

13. Comment pourrions-​nous amener quelqu’un à commettre un péché ?

13 Nous pourrions aussi faire trébucher quelqu’un en l’amenant à commettre un péché. Comment cela pourrait-​il arriver ? Imagine cette situation : Après un combat long et difficile, un étudiant de la Bible réussit à vaincre sa dépendance à l’alcool. Il est conscient qu’il ne doit plus boire du tout. Il progresse rapidement et se fait baptiser. Par la suite, un chrétien l’invite chez lui et, avec de bonnes intentions, il le pousse à accepter une boisson alcoolisée, en disant : « Tu es un chrétien maintenant ; tu as l’esprit de Jéhovah. Un des aspects du fruit de l’esprit est la maîtrise de soi. Si tu te maîtrises, tu devrais être capable de ne pas boire trop. » Comme on peut l’imaginer, si le nouveau frère écoutait ce mauvais conseil, les conséquences pourraient être catastrophiques !

14. Comment nos réunions chrétiennes nous aident-​elles à appliquer les instructions données en Philippiens 1:10 ?

14 Nos réunions chrétiennes nous aident de plusieurs façons à appliquer les instructions données en Philippiens 1:10. Premièrement, la riche nourriture spirituelle que nous y recevons nous rappelle ce qui est le plus important pour Jéhovah.  Deuxièmement, nous y apprenons à mettre en pratique les enseignements bibliques, et ainsi à être purs. Troisièmement, nous y sommes incités « à l’amour et aux belles œuvres » (Héb. 10:24, 25). Plus nous sommes encouragés par nos frères, plus notre amour pour eux et pour Dieu grandit. Et quand notre cœur est rempli de cet amour, nous faisons tout pour ne pas faire trébucher nos frères.

CONTINUE À ÊTRE « REMPLI DU FRUIT DE JUSTICE »

15. Que signifie être ‘rempli du fruit de justice’ ?

15 Paul demandait du fond du cœur à Jéhovah que les Philippiens soient « remplis du fruit de justice » (Phil. 1:11). Un aspect de ce fruit était très certainement leur amour pour Jéhovah et pour son peuple. Mais ce fruit, c’était aussi parler à d’autres de leur foi en Jésus et de leur merveilleuse espérance. Philippiens 2:15 utilise une autre expression imagée : ‘briller comme des foyers de lumière dans le monde’. Cette expression est appropriée, car Jésus a dit que ses disciples étaient « la lumière du monde » (Mat. 5:14-16). Il leur a aussi ordonné de faire d’autres disciples, et il a dit qu’ils seraient ‘ses témoins jusque dans la région la plus lointaine de la terre’ (Mat. 28:18-20 ; Actes 1:8). Nous produisons du « fruit de justice » en participant avec zèle à cette activité très importante.

Alors qu’il se trouve en résidence surveillée à Rome, Paul écrit sa lettre à l’assemblée de Philippes. Il saisit aussi les occasions qu’il a de prêcher à ses gardes et à ceux qui lui rendent visite (voir le paragraphe 16).

16. Comment Philippiens 1:12-14 montre-​t-​il que nous pouvons ‘briller comme des foyers de lumière’ malgré une situation difficile ? (voir l’illustration en couverture).

16 Quelle que soit notre situation, nous pouvons ‘briller comme des foyers de lumière’. Dans certains cas, ce qui semble être un obstacle à la proclamation de la bonne nouvelle peut être en réalité une occasion de prêcher. L’apôtre Paul, par exemple, était en résidence surveillée à Rome quand il a écrit sa lettre aux Philippiens. Mais cela ne l’a pas empêché de prêcher à  ses gardes et à ceux qui venaient le voir. Il a prêché avec zèle malgré sa situation, ce qui a donné aux frères l’assurance et le courage nécessaires « pour annoncer sans crainte la parole de Dieu » (lire Philippiens 1:12-14 ; 4:22).

Cherchons toujours des façons de participer le plus possible à la prédication * (voir le paragraphe 17).

17. Comment certains frères et sœurs font-​ils pour produire « du fruit » malgré une situation difficile ?

17 Beaucoup de nos frères et sœurs se montrent courageux comme Paul. Certains vivent dans des pays où ils ne peuvent pas prêcher publiquement ou de porte en porte. Ils trouvent alors d’autres façons de faire connaître la bonne nouvelle (Mat. 10:16-20). Dans un de ces pays, un responsable de circonscription avait suggéré que chaque proclamateur ait un « territoire personnel » composé de ses proches, de ses voisins, de ses camarades de classe, de ses collègues et de ses connaissances. En deux ans, le nombre d’assemblées dans cette circonscription a beaucoup augmenté. Peut-être que, dans le pays où nous vivons, nous pouvons prêcher librement. Toutefois, il y a une précieuse leçon à tirer de l’exemple de ces frères et sœurs qui ne manquent pas d’idées : cherchons toujours des façons de participer le plus possible à la prédication, certains que Jéhovah nous donnera la force de surmonter n’importe quel obstacle (Phil. 2:13).

18. À quoi devons-​nous être déterminés ?

18 Comme nous vivons une époque particulière, soyons déterminés à appliquer les conseils de Paul contenus dans sa lettre aux Philippiens. Discernons quelles sont les choses les plus importantes, soyons purs, ne faisons trébucher personne et produisons du fruit de justice. Alors nous abonderons en amour et nous honorerons notre Père aimant, Jéhovah.

CANTIQUE 17 « Je le veux »

^ § 5 Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de renforcer notre amour pour nos frères. La lettre aux Philippiens nous montre comment nous pouvons abonder en amour, même quand il faut pour cela surmonter des obstacles.

^ § 54 DESCRIPTION DES ILLUSTRATIONS : Pendant le nettoyage de la Salle du Royaume, l’un des frères, Joe, s’est arrêté de travailler pour parler avec un autre frère et son fils. Cela irrite Mike, qui est en train de passer l’aspirateur. Il se dit : « Plutôt que de parler, Joe ferait mieux de travailler ! » Plus tard, Mike voit Joe aider gentiment une sœur âgée. Cette scène touchante l’encourage à se concentrer davantage sur les qualités de son frère.

^ § 58 DESCRIPTION DES ILLUSTRATIONS : Dans un pays où les Témoins ne peuvent pas prêcher librement, un frère communique discrètement le message du Royaume à quelqu’un qu’il connaît. Par la suite, pendant une pause au travail, il prêche à un collègue.