Aller au contenu

Aller au sommaire

Milford Sound

 DES PAYS ET DES PEUPLES

Petit tour en Nouvelle-Zélande

Petit tour en Nouvelle-Zélande

IL Y A environ 800 ans, les tribus maories ont parcouru des milliers de kilomètres à travers l’océan pour venir s’installer en Nouvelle-Zélande. Les Maoris ont alors découvert une terre qui n’avait rien à voir avec les îles tropicales polynésiennes qu’ils avaient laissées derrière eux. Il s’agissait d’une terre de montagnes et de glaciers, de sources thermales et de neige. Un autre peuple, venant quant à lui d’Europe, est arrivé environ cinq siècles plus tard. Aujourd’hui, la plupart des Néozélandais suivent des traditions d’origines anglo-saxonnes et polynésiennes. Presque 90 % de la population est citadine. La ville de Wellington a la particularité d’être la capitale la plus au sud du monde.

Une mare de boue en ébullition sur l’île du Nord.

Avec ses paysages variés et spectaculaires, il n’est pas surprenant que, malgré son relatif isolement, la  Nouvelle-Zélande attire jusqu’à trois millions de touristes par an.

La fougère arborescente peut atteindre plus de dix mètres de haut.

Jusqu’en 1948, on pensait que le takahé, un oiseau incapable de voler, avait disparu.

La Nouvelle-Zélande est fière de posséder une grande diversité d’animaux sauvages curieux : aucun autre pays ne compte autant d’espèces d’oiseaux incapables de voler ! Ce pays abrite aussi le sphénodon, un reptile ressemblant à un lézard qui peut vivre jusqu’à 100 ans ! Les seuls mammifères indigènes sont quelques espèces de chauves-souris ainsi que de gros mammifères marins, dont des baleines et des dauphins.

Les Témoins de Jéhovah sont présents en Nouvelle-Zélande depuis presque 120 ans. Ils enseignent la Bible en pas moins de 19 langues, comme le niue, le rarotongan, le samoan et le tongien, des langues polynésiennes.

Des Maoris dansent et chantent en habit traditionnel.