Aller au contenu

Aller au sommaire

 DE L’AIDE POUR LES FAMILLES | L’ART D’ÊTRE PARENT

Parler de sexualité à son enfant

Parler de sexualité à son enfant

LE DÉFI

Il y a seulement quelques dizaines d’années, les parents avaient de grandes chances d’être les premiers à parler de sexualité à leurs enfants. Et ils pouvaient leur expliquer les choses progressivement, en tenant compte de leur âge et de leurs besoins.

Mais tout a changé. Le livre The Lolita Effect dit : « Les enfants sont exposés de plus en plus jeunes à des messages d’ordre sexuel ; et dans les médias pour les enfants, les contenus sexuels ne font qu’augmenter *. » Cette situation nouvelle leur est-​elle bénéfique ou nuisible ?

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Les contenus explicites sont partout. Dans son livre Talk to Me First, Deborah Roffman écrit que « conversations, publicités, films, livres, paroles de chansons, émissions télévisées, écrits, jeux, affiches publicitaires et écrans d’ordinateurs et de téléphones [sont] tellement saturés d’images, de textes et d’allusions à caractère sexuel que beaucoup [d’adolescents, de préadolescents et même de jeunes enfants] doivent en conclure, au moins inconsciemment, que le sexe est [...] la chose la plus importante qui soit * ».

Le système commercial a sa part de responsabilité. Publicitaires et vendeurs proposent des vêtements sexy pour enfants, les habituant tout jeunes à accorder trop d’importance au physique. « Les professionnels du marketing connaissent bien les faiblesses des jeunes enfants, et ils les exploitent, dit le livre So Sexy So Soon. [...] Tous ces produits et images à caractère sexuel n’ont pas pour but d’intéresser les enfants au sexe, [mais] [...] d’en faire des acheteurs *. »

Savoir ne suffit pas. Tout comme il y a une différence entre savoir comment une voiture fonctionne et être un conducteur responsable, il y a une différence entre avoir une certaine connaissance de la sexualité et utiliser cette connaissance pour prendre de sages décisions.

En résumé : Aujourd’hui plus que jamais, vous devez aider votre enfant à exercer ses « facultés de perception » afin qu’il puisse « distinguer et le bien et le mal » (Hébreux 5:14).

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Acquittez-​vous de votre rôle. Même si cela peut sembler embarrassant, c’est à vous de parler de sexualité à votre enfant. Acceptez-​le. (Principe biblique : Proverbes 22:6.)

Préférez de brèves discussions. Au lieu d’une seule longue discussion, profitez d’occasions comme un trajet en voiture ou une tâche ménagère pour en parler. Afin d’amener votre enfant à se confier, posez-​lui des questions d’opinion. Par exemple, au lieu de dire : « Est-​ce que tu es attiré par ce genre de publicités ? », vous pouvez dire : « D’après toi, pourquoi les publicitaires se servent-​ils de ce genre d’images pour vendre leurs produits ? » Une fois que votre enfant a répondu, vous pouvez demander : « Et toi, qu’est-​ce que tu en penses ? » (Principe biblique : Deutéronome 6:6, 7.)

Tenez compte de l’âge. Des enfants de 3 à 4 ans peuvent apprendre le nom des organes génitaux et comment se protéger des prédateurs sexuels. Quand ils grandissent, on peut leur donner quelques notions de base sur la reproduction. À la puberté au plus tard, ils devraient avoir une compréhension plus complète des aspects physiques et moraux de la sexualité.

Transmettez des valeurs. Commencez par enseigner à votre enfant — et cela très tôt — l’honnêteté, la droiture et le respect. Ainsi, quand vous lui parlerez de sexualité, vous aurez une base solide sur laquelle construire. Faites-​lui aussi connaître clairement vos valeurs. Par exemple, si vous considérez que la sexualité avant le mariage n’est pas convenable, dites-​le-​lui. Et expliquez-​lui pourquoi c’est mal et nuisible. « Un ado qui déclare savoir que ses parents désapprouvent les relations sexuelles durant l’adolescence est moins susceptible d’en avoir * », dit le livre Beyond the Big Talk.

Donnez l’exemple. Agissez conformément aux valeurs que vous enseignez. Riez-​vous aux blagues obscènes ? Vous habillez-​vous de façon provocante ? Flirtez-​vous ? De tels comportements peuvent saper les valeurs que vous essayez d’inculquer à votre enfant. (Principe biblique : Romains 2:21.)

Soyez positif. La sexualité est un don de Dieu, et dans le cadre qui convient — le mariage —, elle peut procurer joie et satisfaction (Proverbes 5:18, 19). Expliquez à votre enfant qu’en temps voulu, il pourra profiter de ce don, sans connaître le chagrin et les angoisses qu’entraînent les relations avant le mariage (1 Timothée 1:18, 19).

^ § 5 Gigi Durham, Overlook Press, 2009.

^ § 7 Da Capo Press, 2012.

^ § 8 D. Levin et J. Kilbourne, Ballantine Books, 2009.

^ § 15 D. Haffner, Newmarket Press, 2001.