Aller au contenu

Aller au sommaire

 QUAND ON PERD QUELQU’UN QU’ON AIME

Comment revivre : ce que vous pouvez faire

Comment revivre : ce que vous pouvez faire

Si vous cherchez des conseils pour faire face au deuil, vous en trouverez de toutes sortes, certains plus efficaces que d’autres. C’est peut-être parce que, comme expliqué dans l’article précédent, chacun vit son deuil différemment. Ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionne pas forcément pour une autre.

Pourtant, certains conseils fondamentaux se sont révélés efficaces pour beaucoup de personnes. Ils sont souvent donnés par les psychologues spécialistes du deuil et ils rappellent les vérités intemporelles d’un livre ancien, plein de sagesse : la Bible.

1 : ACCEPTEZ L’AIDE DE VOTRE FAMILLE ET DE VOS AMIS

  • Certains spécialistes disent que c’est ce qu’il y a de plus important pour surmonter un deuil. Mais parfois, vous aurez peut-être envie d’être seul. Il se peut même que vous soyez agacé par ceux qui cherchent à vous aider. C’est normal.

  • Ne vous sentez pas obligé d’être toujours en compagnie des autres, mais ne les repoussez pas non plus. Plus tard, vous aurez peut-être besoin de leur aide. Dites-​leur gentiment ce dont vous avez besoin ou pas en ce moment.

  • En fonction de vos besoins, trouvez l’équilibre entre les moments passés avec les autres et les moments passés seul.

PRINCIPE : « Deux valent mieux qu’un [...]. Car si l’un d’eux tombe, l’autre peut le relever » (Ecclésiaste 4:9, 10).

 2 : SURVEILLEZ VOTRE ALIMENTATION ET PRENEZ LE TEMPS DE FAIRE DU SPORT

  • Avoir une alimentation équilibrée vous aidera à gérer le stress lié au deuil. Essayez de manger des fruits et légumes variés, et des protéines maigres.

  • Buvez beaucoup d’eau et d’autres boissons bonnes pour la santé.

  • Si vous n’avez pas beaucoup d’appétit, mangez en plus petites quantités, mais plus souvent. Vous pouvez aussi demander des compléments alimentaires à votre médecin *.

  • La marche rapide et les activités sportives en général peuvent aider à atténuer les sentiments négatifs. Le sport vous donnera l’occasion de réfléchir à votre situation ou au contraire de ne plus y penser.

PRINCIPE : « Aucun homme n’a jamais haï son propre corps, mais il le nourrit et en prend soin » (Éphésiens 5:29).

3 : DORMEZ SUFFISAMMENT

  • Le sommeil est important pour tout le monde, mais il l’est encore plus pour les personnes endeuillées. La souffrance du deuil peut effectivement augmenter la fatigue.

  • Faites attention à votre consommation de caféine et d’alcool, car elle peut perturber votre sommeil.

PRINCIPE : « Il vaut mieux s’accorder un peu de repos que s’éreinter à un travail qui est une course après le vent » (Ecclésiaste 4:6, Bible en français courant).

 4 : ADAPTEZ-​VOUS À VOS BESOINS

  • Soyez conscient que chacun vit son deuil différemment. Vous devez donc déterminer ce qui fonctionne le mieux pour vous.

  • Beaucoup disent que parler de leur peine leur fait du bien, alors que d’autres préfèrent ne pas en parler. Les spécialistes ont des avis différents sur la nécessité d’exprimer ses sentiments pour surmonter un deuil. Si vous avez besoin de vous confier à quelqu’un mais que vous hésitez à le faire, vous trouverez peut-être plus facile de commencer par parler de certains de vos sentiments à un ami.

  • Certains trouvent que pleurer les aide à surmonter leur deuil alors que d’autres disent y faire face même s’ils pleurent peu.

PRINCIPE : « Quand quelqu’un est triste, il est seul à connaître la tristesse de son cœur » (Proverbes 14:10, Parole de Vie).

 5 : REJETEZ LES HABITUDES AUTODESTRUCTRICES

  • Certaines personnes en deuil essaient de soulager leurs souffrances en consommant de l’alcool ou de la drogue. Cette manière de « fuir » est autodestructrice. Si elle apporte du soulagement, il est de courte durée, et elle entraîne inévitablement de graves conséquences. Choisissez des moyens inoffensifs pour calmer vos angoisses.

PRINCIPE : « Purifions-​nous de tout ce qui salit » (2 Corinthiens 7:1).

6 : MÉNAGEZ-​VOUS DES MOMENTS DE RÉPIT

  • Beaucoup trouvent utile d’alterner des périodes consacrées au travail de deuil (où ils laissent libre cours à leurs émotions et apprennent à les affronter) avec des moments de répit (consacrés à des activités leur permettant de moins penser à leur souffrance).

  • Vous pouvez trouver du répit en renforçant vos amitiés, ou en en créant d’autres, en apprenant à faire de nouvelles choses ou en vous divertissant.

  • Avec le temps, vos besoins changeront sûrement. Vous remarquerez que les périodes de répit deviendront plus longues et plus fréquentes : cela fait partie du processus naturel de guérison.

PRINCIPE : « Il y a un temps fixé pour tout, [...] un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser » (Ecclésiaste 3:1, 4).

 7 : AYEZ UN PROGRAMME RÉGULIER

  • Dès que possible, reprenez une vie normale.

  • Si vous respectez des horaires de sommeil fixes et des moments précis pour le travail et pour les autres activités, vous aurez probablement l’impression que les choses redeviennent normales.

  • Vous occuper à des activités constructives peut vous aider à atténuer vos souffrances.

PRINCIPE : « Il verra à peine passer les jours de sa vie, parce que le vrai Dieu l’occupe avec la joie de son cœur » (Ecclésiaste 5:20).

8 : NE PRENEZ PAS DE GRANDES DÉCISIONS TROP RAPIDEMENT

  • Beaucoup regrettent d’avoir pris des grandes décisions trop rapidement après la perte d’un proche.

  • Si possible, ne prenez pas trop vite la décision de déménager, de changer de travail ou de vous séparer des affaires de votre proche.

PRINCIPE : « Assurément, les projets de l’homme appliqué mènent à la réussite ; par contre, tous ceux qui agissent avec précipitation finiront pauvres » (Proverbes 21:5).

 9 : SOUVENEZ-​VOUS DE VOTRE PROCHE

  • Beaucoup disent que ça leur fait du bien de faire des choses qui les aident à continuer de se souvenir de la personne décédée.

  • Vous trouverez peut-être réconfortant de rassembler des photos et des souvenirs, ou d’écrire dans un carnet les évènements et les histoires dont vous voulez vous souvenir.

  • Conservez des objets qui vous rappellent de bons moments. Vous pourrez les ressortir plus tard, quand vous vous sentirez prêt.

PRINCIPE : « Souviens-​toi des jours d’autrefois » (Deutéronome 32:7).

10 : CASSEZ LE RYTHME

  • Prévoyez peut-être de prendre des vacances.

  • Si vous ne pouvez pas prendre de longues vacances, pourquoi ne pas passer un jour ou deux à faire des choses qui vous font plaisir, par exemple une randonnée, la visite d’un musée ou une balade en voiture.

  • Un changement de rythme, même bref, peut vous aider à mieux gérer votre souffrance.

PRINCIPE : « Allons à part, dans un endroit isolé, pour que vous vous reposiez un peu » (Marc 6:31).

 11 : AIDEZ LES AUTRES

  • Souvenez-​vous que chaque moment que vous passez à aider les autres peut vous aider, vous, à vous sentir mieux.

  • Vous pouvez commencer par aider ceux qui sont touchés par la perte de votre proche, par exemple vos amis ou les membres de votre famille qui ont besoin de quelqu’un qui est bien placé pour les comprendre.

  • Soutenir et réconforter les autres peut vous redonner de la joie et un but dans la vie.

PRINCIPE : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20:35).

12 : FAITES LE POINT SUR VOS PRIORITÉS

  • Vivre un deuil peut aider à prendre conscience de ce qui est vraiment important.

  • Profitez-​en pour réfléchir à ce que vous faites de votre vie.

  • Si c’est nécessaire, modifiez vos priorités en conséquence.

PRINCIPE : « Mieux vaut se rendre dans une maison de deuil que dans celle où l’on festoie, car celle-là nous rappelle quelle est la fin de tout homme et il est bon d’y réfléchir pendant qu’on est en vie » (Ecclésiaste 7:2, Bible du Semeur).

 Bien sûr, rien ne pourra effacer complètement la souffrance que vous ressentez. Cependant, beaucoup de personnes en deuil peuvent l’affirmer : prendre des mesures constructives comme celles listées dans cet article peut apporter du réconfort. Il existe bien entendu d’autres moyens pour apaiser votre peine, mais si vous appliquez quelques-unes de ces suggestions, vous ressentirez certainement un grand soulagement.

^ § 13 Réveillez-vous ! ne recommande aucun traitement en particulier.