Aller au contenu

Aller à la table des matières

Quelle est la différence entre allergies et intolérances alimentaires ?

Quelle est la différence entre allergies et intolérances alimentaires ?

Emily : « J’ai reposé ma fourchette parce que je me sentais mal. Je commençais à avoir des démangeaisons dans la bouche et la langue qui gonflait. J’avais la tête qui tournait et du mal à respirer. J’avais des fourmis dans les bras et dans le cou. J’ai essayé de ne pas paniquer mais je savais que je devais aller à l’hôpital... au plus vite ! »

POUR la plupart des gens, manger est un plaisir. Toutefois, il y a des personnes pour qui certains aliments sont de véritables ennemis. Comme Emily, citée en introduction, ils souffrent d’allergies alimentaires. La réaction allergique aiguë d’Emily est une anaphylaxie, une forme d’allergie très dangereuse. Heureusement, la plupart des allergies alimentaires ne sont pas aussi graves.

Ces dernières années, on a constaté une augmentation de cas d’allergies et d’intolérances alimentaires. Cependant, certaines études laissent entendre que seule une faible proportion des personnes qui disent avoir une allergie alimentaire ont consulté un médecin pour en avoir confirmation.

Qu’est-​ce qu’une allergie alimentaire ?

« Il n’existe pas de définition universellement acceptée de l’allergie alimentaire », lit-​on dans le rapport d’un groupe de scientifiques dirigé par le docteur Jennifer Schneider Chafen, paru dans une revue médicale (The Journal of the American Medical Association). La plupart des spécialistes pensent néanmoins que les réactions allergiques sont principalement déclenchées par le système immunitaire.

Une réaction allergique à un aliment est en général due à la présence d’une protéine dans cet aliment. Le système immunitaire considère à tort cette protéine comme nocive. Quand la protéine est introduite dans l’organisme, le système immunitaire se met à produire un type d’anticorps, appelé IgE, pour neutraliser l’envahisseur présumé. Lorsque l’aliment allergène est de nouveau ingéré, les anticorps produits précédemment peuvent libérer des substances chimiques, comme l’histamine.

En temps normal, l’histamine joue un rôle bénéfique dans le système immunitaire. Mais pour des raisons qui ne sont pas encore bien comprises, la présence d’anticorps IgE et la libération d’histamine provoquent une réaction allergique chez les gens hypersensibles à une protéine.

Ceci explique pourquoi vous pouvez manger un aliment pour la première fois sans réaction apparente, puis en manger de nouveau et avoir une réaction allergique.

Qu’est-​ce qu’une intolérance alimentaire ?

L’intolérance alimentaire, au même titre que l’allergie alimentaire, peut être définie comme une réaction indésirable à un aliment. Mais à la différence de l’allergie (directement déclenchée par le système immunitaire), l’intolérance est une réaction du système digestif, et par conséquent aucun anticorps n’est produit. Concrètement, quelqu’un peut avoir du mal à assimiler un  aliment à cause d’un déficit en enzyme ou de la présence de substances chimiques alimentaires difficiles à digérer. L’intolérance au lactose, par exemple, survient lorsque les intestins ne produisent pas les enzymes indispensables à la digestion des sucres contenus dans les produits laitiers.

Étant donné qu’elle ne déclenche pas de production d’anticorps, une intolérance alimentaire peut se manifester dès la première ingestion de l’aliment. La quantité peut être le facteur déterminant : un aliment pris en petite quantité peut être toléré par l’organisme, alors que le même aliment pris en plus grande quantité peut poser problème. En ce sens, les intolérances alimentaires diffèrent des allergies alimentaires aiguës pour lesquelles même une infime quantité d’un aliment peut entraîner une réaction mortelle.

Quels sont les symptômes ?

Si vous souffrez d’une allergie alimentaire, vous pouvez avoir les symptômes suivants : démangeaisons, fourmillements, gonflement de la gorge, des yeux ou de la langue, nausées, vomissements, diarrhées, et dans le pire des cas, chute de la tension artérielle, vertiges, évanouissement et même arrêt cardiaque. Une réaction anaphylactique peut rapidement s’aggraver et être fatale.

N’importe quel aliment est susceptible d’être allergène. Cependant, les allergies alimentaires les plus graves ne sont en général provoquées que par quelques aliments, à savoir : le lait, les œufs, le poisson, les crustacés, les cacahuètes (ou arachides), le soja, les noix et le blé. Une personne peut développer une allergie à tout âge. Des études montrent que l’hérédité joue un rôle important et qu’un enfant a plus de chances de développer une allergie si l’un de ses parents souffre d’allergies. Il n’est pas rare qu’un enfant allergique cesse de l’être en grandissant.

Les symptômes de l’intolérance alimentaire sont habituellement moins alarmants que ceux de l’allergie aiguë. Il peut s’agir de douleurs d’estomac, de ballonnements, de gaz, de crampes, de migraines, d’éruptions cutanées, de fatigue ou d’une sensation de malaise. Différentes sortes d’aliments peuvent être responsables d’une intolérance ; citons, parmi les plus courants, les produits laitiers, le blé, le gluten, l’alcool et la levure.

Diagnostic et traitement

Si vous pensez avoir une allergie ou une intolérance alimentaire, vous déciderez peut-être de consulter un professionnel de la santé. Établir son propre diagnostic ou décider par soi-​même d’éliminer certains aliments de son alimentation s’avère parfois dangereux : vous risquez par mégarde de priver votre organisme d’éléments nutritifs essentiels.

Il n’existe pas de traitement des allergies alimentaires aiguës aussi largement accepté que l’abstinence des aliments allergènes *. En revanche, si votre allergie ou votre intolérance est plus légère, vous n’aurez peut-être qu’à manger moins, et moins souvent, de certains aliments. Ceci dit, selon la gravité de votre allergie ou de votre intolérance, vous serez parfois obligé d’éliminer complètement certains aliments de votre alimentation, ne serait-​ce que temporairement.

Si vous avez une allergie ou une intolérance alimentaire, sachez que beaucoup ont appris à vivre avec et peuvent encore manger une grande variété de mets nourrissants et délicieux.

^ § 19 Il est souvent conseillé aux personnes souffrant d’allergies aiguës d’avoir sur elles un stylo auto-injecteur contenant de l’adrénaline à utiliser en cas d’urgence. Des spécialistes conseillent de faire porter à un enfant allergique une indication visible qui permette aux enseignants ou aux assistantes maternelles d’être informés de son état.