Aller au contenu

Aller au sommaire

 DE L’AIDE POUR LES FAMILLES | L’ART D’ÊTRE PARENT

Comment aider votre enfant à traverser la puberté

Comment aider votre enfant à traverser la puberté

LE DÉFI

Hier, vous teniez votre enfant pour la première fois dans vos bras. Aujourd’hui, vous avez devant vous un préadolescent — toujours un enfant, c’est vrai, mais un enfant sur le point de s’élancer sur ce tronçon de route qu’on appelle la puberté et qui le mènera vers l’âge adulte.

Comment pouvez-vous aider votre enfant à faire face à cette transition déconcertante, et parfois même traumatisante, vers la maturité sexuelle ?

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

L’âge de la puberté est variable. Pour certains, elle débute dès 8 ans, et pour d’autres, pas avant 15 ans. « L’âge de la puberté normale varie beaucoup d’une personne à l’autre », dit le livre Letting Go With Love and Confidence.

La puberté peut engendrer un certain mal-être. Les adolescents sont souvent très sensibles au regard des autres. « J’ai commencé à prendre conscience de mon apparence et de mon comportement, raconte Jared *, un jeune homme. Quand j’étais avec du monde, je me demandais s’ils ne me trouvaient pas bizarre. » Un adolescent peut perdre encore plus confiance en lui en cas d’acné. « J’avais l’impression que mon visage était attaqué ! se rappelle Kellie, une jeune de 17 ans. J’en pleurais et je me traitais de mocheté. »

Une puberté précoce présente des difficultés particulières. C’est surtout vrai chez les filles, qui peuvent être l’objet de moqueries quand leur poitrine et leurs courbes se forment. « Elles risquent aussi d’attirer l’attention de garçons plus âgés, plus susceptibles d’avoir déjà eu des rapports sexuels », lit-on dans le livre A Parent’s Guide to the Teen Years.

Puberté ne veut pas dire maturité. « La sottise est attachée au cœur d’un garçon », dit Proverbes 22:15. La puberté n’y change rien. Un jeune peut ressembler à un adulte, mais cela « ne vous apprend rien sur sa capacité à prendre de sages décisions, à agir de façon responsable, à faire preuve de maîtrise de soi ou à manifester d’autres signes de maturité », dit le livre You and Your Adolescent.

 CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Parlez de la puberté avant qu’elle n’arrive. Dites à votre enfant ce qui l’attend, en particulier l’apparition des règles pour les filles ou des émissions nocturnes pour les garçons. Contrairement à certains changements progressifs de la puberté, ces évènements se produisent de façon soudaine et peuvent être déconcertants, voire effrayants. Quand vous discutez de ces questions, soyez positif : expliquez que la puberté est le début d’une transformation bénéfique vers l’âge adulte. (Principe biblique : Psaume 139:14.)

N’éludez aucun aspect de la question. « Quand mes parents ont abordé “le sujet” avec moi, ils sont restés très vagues, se souvient John. J’aurais aimé qu’ils soient un peu plus directs. » Alana, 17 ans, ressent la même chose. « Ma mère m’a aidée à comprendre ce qui se passait dans mon corps, dit-elle, mais j’aurais aimé qu’elle m’aide à mieux le gérer sur le plan affectif. » Que retenir ? Même si cela peut être embarrassant, parlez à votre enfant de tous les aspects de la puberté. (Principe biblique : Actes 20:20.)

Posez des questions qui favorisent la discussion. Pour briser la glace, parlez de la façon dont d’autres vivent leur puberté. Vous pourriez demander à votre fille : « Tu as déjà entendu une de tes camarades parler de ses règles ? » ou encore : « Certains se moquent-ils des filles qui ont commencé très tôt à changer physiquement ? » À votre fils, vous pourriez demander : « Tes camarades rabaissent-ils ceux qui changent plus tard que les autres physiquement ? » Quand votre adolescent commence à parler de la façon dont les autres vivent leur puberté, il lui est ensuite plus facile de parler de ce que lui-même vit et ressent. Quand il s’exprime, suivez ce conseil biblique : « Tout homme doit être prompt à entendre, lent à parler » (Jacques 1:19).

Aidez votre adolescent à acquérir « la sagesse pratique et la capacité de réflexion » (Proverbes 3:21). La puberté ne se résume pas à des changements physiques et affectifs. C’est aussi une période où votre adolescent développe des facultés de raisonnement qui l’aideront à prendre de bonnes décisions une fois adulte. Profitez-en pour lui inculquer de bonnes valeurs. (Principe biblique : Hébreux 5:14.)

N’abandonnez pas. Beaucoup de jeunes semblent réticents à parler de puberté à leurs parents, mais ne vous y trompez pas : « L’adolescent qui fait comme s’il était indifférent, ennuyé, écœuré ou sourd est peut-être en train de retenir chacune de vos paroles », dit le livre You and Your Adolescent.

^ § 8 Les prénoms ont été changés.