Aller au contenu

Aller au sommaire

 ILS Y SONT ARRIVÉS

Ricardo et Andres racontent leur histoire

Ricardo et Andres racontent leur histoire

Quand l’éducation est basée sur la Bible, elle a un pouvoir considérable : elle transforme des vies. Ricardo et Andres l’ont vécu personnellement.

RICARDO : À seulement 15 ans, je suis entré dans un gang. Mes nouveaux amis avaient une grande influence sur moi. Je me suis même fixé l’objectif de passer dix ans en prison ! Ça peut paraître stupide. Mais dans mon quartier, on admirait et on respectait ceux qui avaient fait de la prison. Et je voulais être comme eux.

En entrant dans ce gang, j’ai adopté son mode de vie et tout ce qui allait avec : la drogue, le sexe et la violence. Un soir, je me suis retrouvé au milieu d’une fusillade. J’ai pensé que j’allais me faire tuer, mais j’en suis sorti indemne. Après ça, j’ai réfléchi plus sérieusement à ma vie et à mes choix. Et je me suis dit que je devais changer. Mais comment ? Et où trouver de l’aide ?

La plupart des gens de ma famille étaient malheureux. Ils avaient plein de problèmes. Mais ce n’était pas le cas de la famille d’un de mes oncles. Je savais que c’était des gens bien, et qu’ils appliquaient les principes de la Bible. Un jour, d’ailleurs, ils m’avaient appris que le nom de Dieu, c’est Jéhovah. Donc, peu de temps après la fusillade, j’ai prié Jéhovah en l’appelant par son nom, et je lui ai demandé de m’aider. Et là, surprise : le lendemain, un Témoin de Jéhovah a frappé à ma porte ! Et ensuite, il m’a donné des cours bibliques.

Un peu plus tard, j’ai dû faire face à une situation difficile. Mes anciens amis m’appelaient souvent, et ils voulaient qu’on se voie. Même si ce n’était pas facile, je refusais à chaque fois. J’étais bien décidé à continuer mon étude de la Bible. C’est ce que j’ai fait, et j’en suis très heureux ! Ma vie a changé du tout au tout, et j’ai trouvé le vrai bonheur.

Je me souviens qu’un jour, j’ai dit à Jéhovah que, quand je faisais partie du gang, j’étais prêt à passer dix ans en prison pour gagner le respect des autres. Alors je lui ai demandé de me permettre d’être pionnier (évangélisateur à plein temps) au moins dix ans. Je voulais pouvoir aider d’autres personnes, comme on m’avait aidé, moi. Dieu a répondu à ma prière : je suis pionnier depuis 17 ans ! Et vous savez quoi ? Je ne suis jamais allé en prison.

Beaucoup de mes anciens amis sont en prison depuis de nombreuses années, et d’autres sont morts. Quand je fais le bilan, je suis très reconnaissant aux membres de ma famille qui sont Témoins de Jéhovah. Ils étaient différents des autres parce qu’ils appliquaient les principes de la Bible, et ça ne les dérangeait pas. J’ai fini par avoir plus de respect pour eux que pour n’importe qui dans le gang. Et par-dessus tout, je suis reconnaissant à Dieu de m’avoir appris comment vivre de la meilleure façon qui soit.

 ANDRES : Je suis né et j’ai grandi dans un quartier pauvre, où il y avait beaucoup de drogue, de vols, de meurtres et de prostitution. Mon père était alcoolique et accro à la cocaïne. Ma mère et lui se battaient tout le temps, verbalement et physiquement.

Très jeune, j’ai commencé à boire et à me droguer. Je passais la plupart du temps dans la rue à voler des choses et à les revendre. Plus tard, quand j’ai grandi, mon père a essayé de se rapprocher de moi, mais il s’y est mal pris : il m’a montré comment faire entrer de la drogue et d’autres produits illégaux dans le pays et comment les revendre. Je me suis fait beaucoup d’argent. Et très vite ! Mais un jour, des policiers sont venus chez moi. Ils m’ont arrêté, et j’ai été condamné à cinq ans de prison pour tentative de meurtre.

Un matin, on a entendu une annonce dans les haut-parleurs de la prison : tous les prisonniers étaient invités à avoir une discussion sur la Bible avec des Témoins de Jéhovah. J’ai décidé d’y aller. Ce que j’ai entendu m’a paru logique. Alors je me suis mis à étudier la Bible avec les Témoins. Ils n’ont pas cherché à atténuer le message de la Bible, mais ils m’ont fait connaître les normes morales élevées de Dieu.

Je me suis vite rendu compte que je ne pouvais pas m’améliorer sans aide. C’est devenu encore plus évident quand les autres détenus se sont mis à me menacer parce qu’ils n’aimaient pas ce que je faisais. J’ai donc demandé à Jéhovah de me donner de la force et de la sagesse. Et il m’a aidé. En fait, j’ai même eu le courage de parler de la Bible aux autres prisonniers.

Quand le moment de ma libération est arrivé, j’étais tellement stressé que je ne voulais plus sortir de prison ! Quand je suis sorti, beaucoup de prisonniers m’ont fait un signe de la main pour me dire au revoir. Certains m’ont même gentiment dit : « Rentre chez toi, petit berger. »

Quand je pense à ce que ma vie aurait pu être si je n’avais pas laissé Jéhovah m’éduquer, ça me fait froid dans le dos. Je suis très, très reconnaissant à Jéhovah de m’aimer et de ne pas m’avoir considéré comme une cause perdue *.

^ § 15 Vous pouvez trouver sur jw.org d’autres exemples qui montrent que la Bible a le pouvoir de transformer des vies. Allez sur la page LA BIBLE ET VOUS > PAIX INTÉRIEURE ET BONHEUR.