Aller au contenu

Aller au sommaire

 LE CHEMIN DU BONHEUR

Contentement et générosité

Contentement et générosité

« BONHEUR ET RÉUSSITE SE MESURENT AUX BIENS QU’ON POSSÈDE ! » Influencées par cette devise, des millions de personnes s’épuisent à travailler de longues heures pour gagner plus d’argent. Mais l’argent et les biens matériels apportent-​ils un bonheur durable ? Que montrent les faits ?

Selon le Journal of Happiness Studies, une fois nos besoins élémentaires satisfaits, gagner plus d’argent ne nous rend pas beaucoup plus heureux et ne nous aide pas vraiment à nous sentir mieux. En réalité, l’argent n’est pas le problème. Ce sont « les efforts déployés pour avoir plus d’argent qui nous rendent malheureux », déclare le Monitor on Psychology. Ces paroles rappellent un conseil biblique vieux de presque 2 000 ans : « L’amour de l’argent est une racine de toutes sortes de choses mauvaises, et, en faisant tout pour satisfaire cet amour, quelques-uns se sont transpercés partout de bien des douleurs » (1 Timothée 6:9, 10). Que sont ces douleurs ?

INQUIÉTUDE ET INSOMNIES EN RAISON DE LA NÉCESSITÉ DE PROTÉGER SES BIENS. « Le sommeil de celui qui sert est doux, qu’il mange peu ou beaucoup, mais l’abondance du riche ne le laisse pas dormir » (Ecclésiaste 5:12).

DÉCEPTION QUAND LE BONHEUR ATTENDU N’ARRIVE PAS. Un désir insatiable d’argent peut causer de la déception. « Celui qui aime l’argent ne sera jamais rassasié d’argent, ni celui qui aime la fortune, du revenu » (Ecclésiaste 5:10). De plus, le désir d’être riche peut pousser une personne à sacrifier les choses importantes qui favorisent le bonheur, comme le temps précieux que l’on passe avec sa famille ou ses amis, ou dans des activités spirituelles.

PEINES ET FRUSTRATION QUAND L’ARGENT OU DES PLACEMENTS SE DÉVALORISENT OU DISPARAISSENT. « Ne t’épuise pas à acquérir des richesses. Arrête et fais preuve d’intelligence. Quand tu portes le regard vers elles, elles ne sont plus là, car vraiment elles se font des ailes comme celles d’un aigle et s’envolent dans le ciel » (Proverbes 23:4, 5).

 QUALITÉS QUI FAVORISENT LE BONHEUR

CONTENTEMENT. « Nous n’avons rien apporté dans le monde, et nous ne pouvons rien en emporter non plus. Si donc nous avons nourriture et vêtement, nous nous contenterons de ces choses » (1 Timothée 6:7, 8). Ceux qui connaissent le contentement n’ont pas tendance à se plaindre ou à grogner. De plus, cette qualité les empêche d’être envieux. Et comme leurs désirs ne sont pas au-dessus de leurs moyens, ils s’épargnent une inquiétude et un stress inutiles.

GÉNÉROSITÉ. « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20:35). Les gens généreux sont heureux parce qu’ils aiment rendre les autres heureux, même s’ils ne peuvent donner qu’un peu de leur temps ou de leur énergie. Ils acquièrent souvent en abondance ce que l’argent ne peut pas acheter : l’amour, le respect et de vrais amis, qui en retour font preuve de générosité ! (Luc 6:38).

ACCORDER LA PRIORITÉ AUX GENS. « Mieux vaut un plat de légumes, là où il y a de l’amour, qu’un taureau engraissé, là où il y a de la haine » (Proverbes 15:17). Que retenir ? Des relations affectueuses avec les autres sont plus précieuses que des richesses matérielles. Et l’amour, comme nous le verrons plus tard, est essentiel au bonheur.

Sabina, une femme d’Amérique du Sud, a constaté la valeur des principes bibliques. Abandonnée par son mari, elle a dû lutter pour combler ses besoins et ceux de ses filles. Elle avait deux emplois et se levait tous les jours à 4 heures du matin. Malgré son emploi du temps éreintant, Sabina a décidé d’étudier la Bible. Résultat ?

Sa situation économique n’a pas beaucoup évolué. Mais sa vision de la vie a radicalement changé. Par exemple, elle a découvert le bonheur qui provient de la satisfaction de ses besoins spirituels (Matthieu 5:3). Elle a trouvé de vrais amis parmi ses coreligionnaires, et elle a goûté au bonheur de donner en enseignant aux autres ce qu’elle avait appris.

« La sagesse se reconnaît à ses œuvres », dit la Bible (Matthieu 11:19). D’après ce principe, savoir se contenter de ce que l’on a, se montrer généreux et accorder la priorité aux gens, c’est assurément faire preuve de sagesse !