Aller au contenu

Aller au sommaire

 HASARD OU CONCEPTION ?

La mâchoire du crocodile

La mâchoire du crocodile

LA FORCE de morsure du crocodile est la plus importante qu’on ait mesurée chez les espèces animales actuellement vivantes. Par exemple, le crocodile marin, qui vit près des côtes australiennes, a une mâchoire trois fois plus puissante que celle d’un lion ou d’un tigre. Mais la mâchoire du crocodile est aussi incroyablement sensible au toucher, plus encore que l’extrémité d’un doigt humain. La peau du crocodile étant une cuirasse, comment est-ce possible ?

Sa mâchoire est recouverte de milliers d’organes sensoriels. Après les avoir étudiés, le chercheur Duncan Leitch a constaté : « Chaque terminaison nerveuse débouche d’un orifice crânien. » Cette caractéristique protège les fibres nerveuses tout en donnant à la mâchoire une sensibilité qui, dans certaines zones, dépasse la capacité de mesure des instruments. Résultat, la gueule du crocodile peut faire la différence entre nourriture et débris. Cette sensibilité permet aussi à une femelle de porter ses petits dans sa gueule sans les écraser accidentellement. La mâchoire du crocodile allie ainsi de façon surprenante puissance et sensibilité.

Qu’en pensez-vous ? La mâchoire du crocodile est-elle le produit du hasard ? Ou d’une conception ?