Aller au contenu

Aller à la table des matières

 EN COUVERTURE

Un espoir pour les sans-abri et les pauvres

Un espoir pour les sans-abri et les pauvres

Joe est un ancien combattant qui vit aux États-Unis. À la suite de drames personnels et familiaux, il est resté 18 ans sans domicile. Un jour, il a commencé à fréquenter la bibliothèque municipale locale et à avoir des discussions avec une des bibliothécaires. Ces conversations ont changé sa vie.

Martín, un jeune Argentin, ressentait un vide spirituel. La vie lui paraissait inutile. À la recherche du sens de l’existence, il est parti de chez lui et a fini par vivre sur une plage. Mais au lieu de trouver les réponses qu’il cherchait, il est tombé dans une grave dépression. En larmes, il a supplié Dieu : « Si tu existes, s’il te plaît aide-moi à te trouver. » Qu’est-il arrivé ensuite ? Nous le découvrirons plus loin dans l’article.

POURQUOI des gens se retrouvent-ils sans abri ? Parfois, comme pour Joe, c’est à cause d’un drame personnel. D’autres fois, comme pour Martín, c’est simplement pour échapper à une vie « normale », considérée comme une vaine routine. D’autres fois encore, les responsables sont la pauvreté, une catastrophe naturelle, la violence domestique, la drogue, l’alcool, une maladie mentale, le coût élevé du logement ou la perte d’un emploi.

Alors qu’on la pensait autrefois limitée aux pays en développement, ou à ceux touchés par la guerre ou une crise économique, la condition de sans-abri « est devenue un problème majeur de société dans la plupart des pays développés », déclare Paul Toro, professeur de psychologie *. Cette situation est parfois due à des politiques gouvernementales inefficaces d’aide aux familles à faible revenu, ou à l’écart grandissant entre riches et pauvres.

Beaucoup de personnes s’inquiètent du lendemain. Cependant, certaines ont réduit leur inquiétude en examinant ce que la Bible dit au sujet de l’avenir, thème que nous aborderons plus loin. La Bible peut  également nous aider aujourd’hui en nous communiquant des valeurs, qui améliorent à la fois notre sécurité financière et notre santé mentale, comme Joe et Martín en ont fait l’expérience.

LA BIBLE A CHANGÉ SA VIE

« Je voyais que Joe était intelligent, courtois et humble », observe Cindi, qui le croisait souvent à la bibliothèque où elle travaillait. Témoin de Jéhovah *, elle lui a offert des numéros de La Tour de Garde et de Réveillez-vous ! Sur son invitation, il est venu à une réunion chrétienne. La gentillesse et le respect dont il a été l’objet lui ont donné envie de revenir régulièrement. De plus, il a accepté d’étudier la Bible avec un membre de la congrégation (assemblée de fidèles).

Grâce à son étude de la Bible, Joe a acquis le respect de soi.

Ce que Joe a appris l’a beaucoup réconforté. Il s’est mis à appliquer les enseignements de la Bible, même si cela lui demandait d’importants changements. Par exemple, il a appris que la vie est un don de Dieu qu’il faut traiter avec respect, et que la cigarette pollue l’organisme (Psaume 36:9). Il a donc arrêté de fumer, en accord avec le principe de 2 Corinthiens 7:1 : « Purifions-nous de toute souillure de la chair. » Bien sûr, la décision de Joe a été bénéfique pour sa santé, mais elle lui a aussi fait faire des économies.

Sensible au conseil biblique de faire son possible pour subvenir à ses besoins matériels, Joe s’est mis à chercher du travail * (1 Thessaloniciens 4:11, 12). « Il n’y a rien de mieux pour un homme que ceci : qu’il mange, oui qu’il boive et qu’il fasse voir à son âme le bien à cause de son dur travail », déclare Ecclésiaste 2:24. Cette joie découle aussi du respect de soi, le travail honnête procurant un sentiment de dignité. Il permet en outre d’aider les nécessiteux (Éphésiens 4:28).

Voyant la sincérité de Joe, « la congrégation l’a adopté, explique Cindi. Certains l’ont aidé dans ses démarches pour obtenir un logement convenable et d’autres choses auxquelles il avait droit ». Joe a poursuivi ses progrès et s’est fait baptiser Témoin de Jéhovah. Aujourd’hui, il peut parler par expérience lorsqu’il encourage d’autres personnes à acquérir la sagesse de Dieu contenue dans la Bible (Proverbes 3:13, 14).

IL A TROUVÉ LE BUT DE LA VIE

Martín avait 20 ans quand il s’est mis à chercher le but de la vie. Il confie : « J’ai étudié les religions et les philosophies, et je me suis drogué, dans l’espoir de combler le vide que je ressentais au fond de moi, mais rien n’y a fait. » Il a vécu un temps en Californie (États-Unis), puis il est allé à Hawaï. « Je croyais avoir trouvé le paradis », se souvient-il. Mais les magnifiques paysages n’ont pas comblé son sentiment de vide. « Je suis devenu si dépressif que j’ai songé au suicide », raconte-t-il. C’est là qu’un jour, pleurant à chaudes larmes, il a fait cette supplication à Dieu : « Si tu existes, s’il te plaît aide-moi à te trouver. »

Aujourd’hui, Martín porte un regard positif sur la vie.

Martín se souvenait d’avoir vu un panneau « Salle du Royaume des Témoins de Jéhovah ». Il a décidé de s’y rendre pour assister à une réunion chrétienne. « Je suis entré avec mes cheveux longs et ma barbe, et avec les vêtements que je portais depuis  plusieurs mois, raconte-t-il. Pourtant, on m’a accueilli chaleureusement. » Martín a accepté d’étudier la Bible ; pour suivre son cours biblique, il allait régulièrement à pied depuis la plage où il avait élu domicile jusqu’au jardin public.

Martín a enfin commencé à obtenir des réponses satisfaisantes à ses questions. Il a ainsi pu sortir de sa dépression et ressentir la joie dont Jésus a parlé en ces termes : « Heureux ceux qui sont conscients de leur pauvreté spirituelle » (Matthieu 5:3).

« Les gens étaient stupéfaits des changements dans ma vie. »

Quand Martín s’est mis à appliquer les mêmes principes bibliques que ceux qui ont aidé Joe à reprendre sa vie en main, son regard sur la vie a changé de façon évidente. Il a fait plus attention à son apparence et, avec l’aide des Témoins, il a trouvé du travail et un logement. « Avant, j’étais connu comme le SDF du jardin public, mais maintenant les gens étaient stupéfaits des changements dans ma vie », observe-t-il.

Plus tard, Martín est rentré en Argentine, où il a été baptisé Témoin de Jéhovah. Aujourd’hui, il tient en haute estime le privilège d’aider ceux qui sont spirituellement affamés à trouver les réponses aux grandes questions de la vie.

PLUS JAMAIS DE SANS-ABRI NI DE PAUVRES

Jérémie, un serviteur de Dieu du passé, a vécu une période de grande détresse. Un ennemi cruel a envahi son pays et a emmené nombre de ses compatriotes en exil pour les réduire en esclavage (Lamentations 1:3). Bien que lui-même épargné, Jérémie a perdu presque tous ses biens. En proie au chagrin, il a fait cette prière : « Souviens-toi de mon affliction et de ma condition d’homme sans foyer » (Lamentations 3:19).

Malgré ses souffrances, Jérémie n’a pas sombré dans le désespoir. Pour quelles raisons ? D’une part, il savait que Jéhovah ne  l’abandonnerait pas (Jérémie 1:8). D’autre part, il étudiait les Écritures, qui annoncent une époque où la pauvreté et la souffrance disparaîtront pour faire place à la paix et à la sécurité véritables (Psaume 37:10, 11).

Ces conditions seront établies non grâce à des initiatives humaines, mais au moyen d’un gouvernement parfait, le Royaume de Dieu (Daniel 7:13, 14). Le Roi de ce Royaume n’est autre que Jésus Christ, qui a démontré une grande compassion pour les pauvres quand il était sur la terre (Luc 7:22 ; 14:13). Sous sa domination, « le juste fleurira, et la paix sera grande [...] il délivrera le pauvre qui crie et le malheureux que personne n’aide. Il les rachètera de l’oppression et de la violence » (Psaume 72:7, 12, 14, Segond 21).

« Ils bâtiront des maisons et les habiteront » (Isaïe 65:21).

Jésus a fait du Royaume de Dieu le thème central de son enseignement (Luc 4:43). Il a même appris aux gens à prier ainsi : « Que ton royaume vienne. Que ta volonté se fasse, comme dans le ciel, aussi sur la terre » (Matthieu 6:9, 10). À quoi ressemblera la vie sur la terre quand le Royaume de Dieu exercera pleinement sa domination ? La Bible nous en donne un aperçu attrayant. Par exemple, elle dit à propos des sujets de ce Royaume :

  • « Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; oui, ils planteront des vignes et mangeront leurs fruits. Ils ne bâtiront pas pour qu’un autre habite, ils ne planteront pas pour qu’un autre mange. [...] Ceux que j’ai choisis profiteront pleinement de l’œuvre de leurs mains » (Isaïe 65:21, 22).

  • « Ils seront assis chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne qui les fasse trembler ; car la bouche même de Jéhovah des armées l’a dit » (Mika 4:4).

Cette espérance certaine nous soutient dans les épreuves. Par ailleurs, les principes bibliques nous aident à avoir une vie riche et satisfaisante dès aujourd’hui, comme l’ont découvert Joe, Martín et bien d’autres. En effet, notre Créateur, Jéhovah Dieu, nous donne cette assurance : « Quant à celui qui m’écoute, il résidera en sécurité et vivra tranquille sans redouter le malheur » (Proverbes 1:33). Que ces paroles puissent se vérifier dans votre vie !

^ § 6 La guerre, la violence et la persécution ont contraint des millions de personnes à quitter leur maison et à devenir des réfugiés ou des déplacés internes. Ce problème a été examiné dans notre numéro du 22 janvier 2002.

^ § 9 Jéhovah est le nom de Dieu révélé dans la Bible.

^ § 11 Certaines personnes voudraient travailler mais ne le peuvent pas, peut-être en raison d’une infirmité, d’une mauvaise santé ou de l’âge. C’est celui qui « ne veut pas travailler » que Dieu désapprouve (2 Thessaloniciens 3:10).