Aller au contenu

Aller à la table des matières

 DES PAYS ET DES PEUPLES

Petit tour au Costa Rica

Petit tour au Costa Rica

LES Espagnols se sont rendus pour la première fois dans cette région du monde il y a 500 ans. Ils l’ont appelée Costa Rica (Côte riche), car ils pensaient qu’ils y trouveraient de l’or en abondance. Mais cela n’a pas été le cas. Aujourd’hui, ce pays est connu, non pour ses métaux précieux, mais pour sa biodiversité, qui est l’une des plus riches au monde.

Les Costariciens sont aussi appelés les Ticos. Ce surnom leur vient de leur habitude de terminer les mots par le suffixe -ico pour en faire des diminutifs. Par exemple, au lieu de dire « un momento » (un instant), ils diront peut-être « un momentico » (un petit instant). Dans leurs discussions de tous les jours, ils lancent souvent des « ¡pura vida! » (littéralement : « vie pure ! ») pour exprimer leur joie ou leur approbation, ou pour se saluer.

Les forêts du Costa Rica abritent une variété stupéfiante de plantes et d’animaux, comme cette rainette aux yeux rouges (Agalychnis callidryas).

L’un des plats préférés des Costariciens est le gallo pinto (coq tacheté). Il est constitué de riz et de haricots, qui sont cuits séparément, puis mélangés et assaisonnés. Ce plat se mange aussi bien le matin  que le midi ou le soir. L’une des boissons traditionnelles est le café chorreado : le café est passé dans un filtre en tissu suspendu à un support généralement en bois.

Il y a environ 450 assemblées locales de Témoins de Jéhovah au Costa Rica. Les offices se tiennent en dix langues, dont la langue des signes costaricienne et deux langues locales : le bribri et le cabécar.

LE SAVIEZ-​VOUS ? Des centaines de boules de pierre, parfaitement sphériques, ont été retrouvées au Costa Rica. La plus grande fait environ 2,50 mètres de diamètre. On pense que certaines datent de plus de 1 400 ans. Personne ne sait exactement pourquoi elles ont été façonnées.

Boules de pierre.