Aller au contenu

Aller au sommaire

Les jardiniers volants de la forêt tropicale humide

Les jardiniers volants de la forêt tropicale humide

CHAQUE jardinier sait qu’il est important de semer au bon endroit et au bon moment pour qu’une plantation réussisse. Pourtant, dans la forêt tropicale humide, un des ensemencements les plus efficaces se fait de nuit... et depuis les airs. Les jardiniers volants qui effectuent cette tâche sont les chauves-souris frugivores de l’Ancien Monde *, aussi appelées renards volants.

L’ensemencement

Les chauves-souris frugivores parcourent généralement la forêt de nuit à la recherche d’arbres leur offrant des fruits savoureux et des fleurs riches en nectar. Au cours de leur exploration aérienne, elles mangent ces fruits et plus tard éliminent la chair et les graines non digérées. De plus, elles pollinisent les fleurs lorsqu’elles sirotent leur délicieux nectar.

Ces chauves-souris effectuant parfois de longues distances durant la nuit, les graines sont disséminées sur d’importantes surfaces. Et comme elles ont traversé le système digestif de l’animal, elles sont désormais entourées d’une couche d’« engrais » qui facilite leur croissance. Ainsi, dans la forêt tropicale, certaines espèces végétales dépendent entièrement des chauves-souris pour polliniser leurs fleurs et disperser leurs graines.

 Les chauves-souris frugivores possèdent une vue exceptionnelle et des talents de navigatrice qui leur sont bien utiles du fait des grandes distances qu’elles parcourent. Dans l’obscurité, leur vision est meilleure que celle des humains. Elles peuvent même distinguer certaines couleurs. Et elles n’ont pas plus de difficulté à voler de jour que de nuit.

Vie de famille

LE SAVIEZ-VOUS ? Contrairement à bien d’autres chauves-souris, les chauves-souris frugivores ne se servent pas de l’écholocation pour trouver leur nourriture, mais plutôt de leur vue et de leur odorat. Leurs grands yeux sont particulièrement adaptés à leurs activités nocturnes.

Les chauves-souris frugivores ont le sens de la famille. Par exemple, la roussette de Samoa (Pteropus samoensis) se choisit un partenaire pour la vie. Chez certaines espèces, on a observé que les femelles prenaient particulièrement soin de leurs petits, les transportant sur elles pendant plusieurs semaines et les allaitant presque jusqu’à l’âge adulte. Chez deux espèces, la femelle peut même recourir aux services d’une « sage-femme » pour l’aider à mettre au monde ses petits !

Malheureusement, de nombreuses espèces de chauves-souris frugivores sont menacées d’extinction, en partie à cause de la destruction de leur habitat. Dans les îles du Pacifique Sud, la disparition de cet animal serait catastrophique pour certaines espèces de plantes qui, semble-t-il, ne pourraient plus être pollinisées. De toute évidence, le travail de ces jardiniers volants n’est pas à sous-estimer !

^ § 2 Ces chauves-souris se rencontrent en Afrique, en Asie, en Australie et sur quelques îles du Pacifique.