Aller au contenu

Aller au sommaire

 D’APRÈS LA BIBLE

Le mariage

Le mariage

Le mariage n’est-il qu’une formalité administrative ?

« Ce que Dieu a attelé au même joug, que l’homme ne le sépare pas » (Matthieu 19:6).

CE QUE LA BIBLE DIT

Aux yeux de Dieu, le mariage est bien plus qu’une formalité administrative. C’est une union sacrée entre un homme et une femme. On lit en effet dans la Bible : « Dès le commencement de la création “[Dieu] les fit mâle et femelle. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, et les deux seront une seule chair” [...]. Donc, ce que Dieu a attelé au même joug, que l’homme ne le sépare pas * » (Marc 10:6-9 ; Genèse 2:24).

L’expression « ce que Dieu a attelé au même joug [ou : a uni] » ne signifie pas que Dieu sert d’entremetteur. Elle indique plutôt que notre Créateur est l’Auteur du mariage, et souligne ainsi le sérieux de cet engagement. Les couples qui voient les choses de cette façon considèrent leur mariage comme un lien sacré, permanent. Cela renforce leur détermination à faire de leur union une réussite. Mari et femme augmentent davantage encore leurs chances de réussite lorsqu’ils se tournent vers la Bible pour voir comment remplir leurs rôles respectifs.

 Quel est le rôle du mari ?

« Le mari est chef de sa femme » (Éphésiens 5:23).

CE QUE LA BIBLE DIT

Pour le bien-être d’une famille, une seule personne doit prendre les décisions finales. La Bible confie cette responsabilité au mari. Pour autant, il n’est pas autorisé à se comporter en tyran. Inversement, s’il fuit ses responsabilités, il entame le respect que sa femme a pour lui et lui met sur les épaules un fardeau qu’elle n’est pas censée porter. Dieu souhaite que le mari fasse tout pour prendre soin de sa femme et qu’il lui témoigne la considération qui lui est due, car elle est son amie la plus proche (1 Timothée 5:8 ; 1 Pierre 3:7). « Les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps », lit-on en Éphésiens 5:28.

Le mari qui aime vraiment sa femme reconnaît ses aptitudes et ses talents, et il tient compte de son opinion, surtout lorsque les décisions concernent le foyer. Il n’impose pas sa façon de faire simplement parce qu’il est le chef de famille. Quand Abraham a rejeté le conseil avisé de sa femme sur une question familiale, Jéhovah Dieu lui a ordonné : « Écoute sa voix » (Genèse 21:9-12). Cet homme attaché à Dieu a obéi humblement. Sa famille a alors connu la paix et l’unité, et a été bénie par Jéhovah.

Quel est le rôle de la femme ?

« Femmes, soyez soumises à vos propres maris » (1 Pierre 3:1).

CE QUE LA BIBLE DIT

Juste avant de créer une femme pour le premier homme, Dieu a déclaré : « Il n’est pas bon que l’homme reste seul. Je vais lui faire une aide qui lui corresponde » (Genèse 2:18). L’homme et la femme auraient donc des rôles complémentaires. Dieu n’avait pas prévu que la femme soit identique à l’homme ni qu’elle rivalise avec lui. Elle devait être son pendant. Ensemble, ils pourraient s’acquitter de la mission que Dieu leur avait confiée : remplir la terre de leur descendance (Genèse 1:28).

Dieu a donné à la femme des qualités physiques, mentales et affectives idéales pour remplir son rôle. Quand elle les utilise sagement et avec amour, elle contribue grandement à la réussite de son couple, ainsi qu’au bonheur et à la sécurité affective de son mari. Pour Dieu, une telle femme est digne de louanges * (Proverbes 31:28, 31).

^ § 5 D’après la Bible, une personne peut divorcer si son conjoint lui a été infidèle (Matthieu 19:9).

^ § 14 Les couples trouveront de nombreuses suggestions pratiques dans la rubrique « De l’aide pour les familles », publiée dans Réveillez-vous !