Aller au contenu

Aller à la table des matières

 INTERVIEW | CÉLINE GRANOLLERAS

Une néphrologue parle de sa foi

Une néphrologue parle de sa foi

Céline Granolleras est médecin en France. Elle est spécialisée dans les maladies du rein. Plus de 20 ans après être devenue médecin, elle est arrivée à la conclusion qu’il existe un Créateur qui se soucie de nous. Réveillez-vous ! l’a interrogée sur son métier et sur sa foi.

Dans quel contexte avez-​vous grandi ?

Ma famille a quitté l’Espagne pour la France quand j’avais neuf ans. Mes parents étaient catholiques, mais j’ai arrêté de croire en Dieu à 16 ans. Pour moi, la religion était coupée de la réalité. Quand on me demandait : « Si Dieu n’existe pas, comment la vie est-​elle apparue ? », je répondais : « Pour le moment, les scientifiques ne peuvent pas l’expliquer, mais ça viendra. »

Pourquoi avez-​vous choisi d’étudier les maladies du rein ?

J’ai fait mes études à la faculté de médecine de Montpellier. Un professeur m’a proposé de travailler en néphrologie. Ce travail associait recherche et soins aux patients. C’était exactement ce que je voulais. Dès 1990, j’ai participé à des recherches sur l’utilisation médicale de l’érythropoïétine (EPO) recombinante pour réguler la production de globules rouges dans la moelle osseuse. À l’époque, c’était un domaine de recherche assez nouveau.

Pourquoi vous êtes-​vous tournée vers Dieu ?

En 1979, Floréal, mon mari, a commencé à étudier la Bible avec les Témoins de Jéhovah. Mais je n’étais pas intéressée. Enfant, j’avais eu ma dose de religion. Mon mari et mes enfants sont quand même devenus Témoins, et très vite, presque tous nos amis étaient des Témoins. Parmi eux, il y avait Patricia, qui m’a suggéré de prier. « S’il n’y a personne là-haut, tu ne risques rien. Et s’il y a quelqu’un, tu verras bien ce qui arrive. » Des années plus tard, j’ai commencé à m’interroger sur le sens de la  vie, et je me suis rappelé ce que Patricia m’avait dit. J’ai alors prié à ce sujet.

Pourquoi vous interrogiez-​vous sur le sens de la vie ?

Après l’attaque terroriste du World Trade Center, je me suis demandé pourquoi il y avait tant de méchanceté dans le monde. Je me suis dit : « L’extrémisme religieux est un vrai danger. Moi, je suis entourée de Témoins de Jéhovah, et ce sont des gens paisibles, pas des extrémistes. Ils suivent la Bible. Peut-être que je devrais m’y intéresser aussi... » Du coup, j’ai commencé à lire la Bible.

Était-​ce difficile de croire en Dieu pour vous qui êtes médecin ?

Non. La complexité du corps humain m’inspirait un profond respect. Par exemple, la façon dont nos reins régulent la quantité de globules rouges dans le sang est vraiment impressionnante.

Pourquoi dites-​vous cela ?

Seul Dieu pouvait avoir conçu un système aussi ingénieux.

Comme vous le savez sans doute, les globules rouges transportent l’oxygène. Si vous perdez beaucoup de sang, ou si vous montez en haute altitude, vous allez manquer d’oxygène. Les reins ont des sortes de capteurs. Quand ils détectent un manque d’oxygène dans le sang, ils activent la production d’EPO. La quantité d’EPO dans le sang peut alors être multipliée par mille ! L’EPO stimule la moelle osseuse pour qu’elle produise plus de globules rouges, qui transporteront donc plus d’oxygène. C’est extraordinaire ! Mais bizarrement, j’ai étudié ce phénomène pendant dix ans avant de me dire que seul Dieu pouvait avoir conçu un système aussi ingénieux.

Qu’avez-​vous pensé de la Bible ?

J’avais lu beaucoup de livres d’histoire et de romans célèbres, mais j’ai tout de suite compris que la Bible était différente. Ses conseils sont si pratiques qu’ils ne peuvent venir que d’une source supérieure. Jésus, en particulier, me fascinait. J’ai découvert que c’était une personne bien réelle, avec des sentiments, des amis... Quand je me posais une question, comme je ne voulais pas utiliser les publications des Témoins de Jéhovah, je faisais des recherches dans des encyclopédies et d’autres ouvrages de référence.

Sur quel sujet ces recherches portaient-​elles ?

J’ai consulté des livres d’histoire [...]. Je suis arrivée à la conclusion que cette prophétie s’était réalisée au moment prévu.

J’étais entre autres intriguée par la façon dont la Bible avait prédit l’année du baptême de Jésus. Elle indiquait combien de temps exactement devait s’écouler entre la 20année du règne d’Artaxerxès (un roi perse) et l’année où Jésus se présenterait en tant que Messie *. Je suis habituée à faire des recherches ; ça fait partie de mon travail. J’ai donc consulté des livres d’histoire pour confirmer les dates du règne d’Artaxerxès et les dates du ministère de Jésus. Je suis arrivée à la conclusion que cette prophétie s’était réalisée au moment prévu, et qu’elle avait été inspirée par Dieu.

^ § 19 Voir le livre Qu’enseigne réellement la Bible ?, publié par les Témoins de Jéhovah, pages 197-199.