Aller au contenu

Aller au sommaire

L’insaisissable chat des sables

L’insaisissable chat des sables

À chaque portée, la femelle donne naissance à trois chatons en moyenne. La gestation dure deux mois.

AU CŒUR d’un désert aride, dans la pénombre de la nuit, un chat des sables sort de son terrier et s’immobilise. Il observe les alentours et tend l’oreille. Puis il s’aplatit et avance presqu’en rampant sur le sol désertique. C’est l’heure de la chasse...

Tout à coup, il saute sur une gerbille sans méfiance. Sa quête va se poursuivre toute la nuit, ponctuée de bonds dans les airs pour attraper d’autres proies. Quand il ne mange pas tout ce qu’il a pris, le chat enterre les restes dans le sable. Au petit matin, il retourne dans son terrier et ne ressort que rarement le jour. Découvrez certaines caractéristiques fascinantes de cet animal discret :

  • Son ouïe très fine lui permet de localiser ses proies, même si elles sont enfouies dans le sable.

  • Pour trouver une partenaire, le mâle produit un son aigu proche de l’aboiement d’un chiot. Grâce à son ouïe sensible, la femelle peut entendre ce cri de très loin.

  • L’épaisse couche de poils qui se trouve sous ses pattes l’empêche de s’enfoncer dans le sable et le protège des températures extrêmes du sol.

  •  La face interne de ses oreilles est recouverte d’abondants poils blancs qui le protègent du sable soulevé par le vent.

  • Le dessous de ses pattes étant couvert d’une épaisse couche de poils, le chat ne laisse presque aucune trace dans le sable. C’est pourquoi il est si difficile à repérer.

  • L’eau contenue dans la chair de ses proies suffit à l’hydrater.

  • La température du sable du Karakoum peut atteindre 80 °C. À d’autres moments, la température de l’air peut chuter à -25 °C.