Aller au contenu

Aller au sommaire

Fixez des limites claires

Fixez des limites claires

Soyez ferme et tenez parole.

“ Ce n’est pas facile d’élever seul ses enfants, surtout quand vient l’adolescence et qu’ils subissent de fortes incitations à se rebeller contre leurs parents. ” — DULCE (AFRIQUE DU SUD).

La difficulté.

La Bible a prédit que dans “ les derniers jours ” les enfants en général seraient “ désobéissants à l’égard de leurs parents ”. — 2 Timothée 3:1, 2.

Suggestions.

Soyez conscient que “ pour s’épanouir, les enfants ont besoin d’une structure et d’horaires stables ”. (Le manuel des parents seuls [angl.], de Brook Noel.) “ Quand les limites sont claires, les relations sont meilleures et moins stressantes ”, explique Barry Ginsberg, psychologue de l’enfance et de la famille. Et d’ajouter : “ Plus les limites sont définies et clairement exprimées, plus les relations sont faciles. ” Comment fixer des limites claires ?

Soyez ferme. D’après une étude australienne, les enfants se conduisent souvent mal lorsque les parents sont incapables de dire non et qu’ils leur cèdent constamment. Comme le dit la Bible, “ un garçon [ou une fille] laissé à lui-​même fera honte à sa mère ”. — Proverbes 29:15.

Ne laissez pas un sentiment de culpabilité vous rendre permissif. “ Parfois, ma première réaction était d’avoir de la peine pour mes deux garçons qui grandissaient avec un seul parent ”, avoue Yasmin. Mais, nous le verrons, cette mère n’a pas laissé ses sentiments, qui du reste n’étaient pas mauvais, l’emporter sur son jugement.

Soyez cohérent ; tenez parole (Matthieu 5:37). “ Dans l’application de la discipline, il est important d’être prévisible et cohérent pour prévenir les troubles comportementaux et affectifs chez les enfants ”, informe l’American Journal of Orthopsychiatry. “ J’ai pris un moment avec mes garçons pour parler discipline, relate Yasmin. Quand ils agissent mal, j’essaie d’être cohérente. Cela dit, j’ai appris à écouter d’abord, puis à leur expliquer calmement pourquoi leur conduite a fait du tort à la famille. Après seulement, j’applique la discipline prévue. ”

Soyez raisonnable ; ne punissez pas sous le coup de la colère. Sans pour autant transiger avec ce qui est bien, soyez souple quand la situation le permet. “ La sagesse d’en haut ”, c’est-à-dire de Dieu, est “ raisonnable ”, déclare Jacques 3:17. Une personne raisonnable n’agit pas à la légère ou sous le coup de la colère. Elle n’applique pas non plus les règles froidement. Elle commence par réfléchir, peut-être en priant, afin d’agir de façon plus calme et mieux adaptée.

Si vous êtes cohérent, ferme et raisonnable — et que vous montriez l’exemple —, les limites que vous fixez feront de votre foyer un véritable refuge pour vos enfants.