Aller au contenu

Aller à la table des matières

 D’après la Bible

Comment faire la paix avec son semblable ?

Comment faire la paix avec son semblable ?

LA Bible dit des humains : “ Tous [...] ont péché et n’atteignent pas à la gloire de Dieu. ” (Romains 3:23). Les plus de sept milliards d’habitants de la planète étant imparfaits, les conflits de personnalité sont inévitables. Dans un tel contexte, comment faire la paix quand surgit un différend ?

La Bible offre de judicieux conseils. Elle qualifie le Créateur de “ Dieu de paix ” ; son nom est Jéhovah (Hébreux 13:20 ; Psaume 83:18). Il veut que ses enfants terrestres entretiennent des relations paisibles. Et il nous montre l’exemple. Quand le premier couple humain a péché contre lui, rompant ainsi de paisibles relations, il a immédiatement pris des dispositions en faveur d’une réconciliation avec ses créatures humaines (2 Corinthiens 5:19). Et nous, comment faire la paix avec notre semblable ? Examinons trois grands principes.

Pardonnez volontiers

Que dit la Bible ? “ Continuez à vous supporter les uns les autres et à vous pardonner volontiers les uns aux autres, si quelqu’un a un sujet de plainte contre un autre. Tout comme Jéhovah vous a pardonné volontiers, vous aussi faites de même. ” — Colossiens 3:13.

La difficulté Peut-être votre “ sujet de plainte ” est-​il valable et vous estimez-​vous fondé à couper les ponts avec l’offenseur. Peut-être jugez-​vous également que c’est à lui de s’excuser. Mais imaginez que celui-ci ignore qu’il vous a froissé ou pense que le tort est de votre côté ; alors vous êtes dans l’impasse.

Que faire ? Suivez le conseil biblique, pardonnez volontiers. Surtout si le problème est mineur. Songez que si Dieu comptabilisait nos fautes, notre dette serait bien lourde (Psaume 130:3) ! La Bible dit que “ Jéhovah est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en bonté de cœur. Car il sait bien de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière ”. — Psaume 103:8, 14.

Réfléchissez par ailleurs à ce proverbe biblique : “ La perspicacité d’un homme retarde sa colère, et sa beauté est de passer sur la transgression. ” (Proverbes 19:11). La perspicacité permet de voir au-delà des apparences, de discerner pourquoi untel a dit ceci ou fait cela. Alors si une personne vous blesse, demandez-​vous : ‘ Était-​elle fatiguée, malade ou sous tension ? ’ Si vous discernez ses intentions et ses sentiments réels, et prenez en compte sa situation, sans doute ferez-​vous mieux la part des choses et votre colère s’atténuera-​t-​elle.

Parlez à l’offenseur

Que dit la Bible ? “ Si ton frère commet un péché, va exposer sa faute entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. ” — Matthieu 18:15.

La difficulté Des sentiments négatifs comme la peur, la colère ou la honte peuvent vous retenir d’aller voir la personne pour résoudre le différend. Attention aussi à la tentation de chercher des appuis en racontant vos griefs autour de vous. Vous risqueriez d’élargir et d’attiser la discorde.

Que faire ? Quand l’offense est sérieuse et que vous êtes incapable de passer dessus, allez voir la personne concernée. Essayez de traiter l’affaire de la façon suivante :

1Promptement : Ne remettez pas à plus tard. Les choses risqueraient de s’envenimer. Efforcez-​vous d’appliquer ce conseil de Jésus : “ Si [...] tu apportes ton présent à l’autel et  que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton présent là, devant l’autel, et va-​t’en ; d’abord, fais la paix avec ton frère, et puis, quand tu seras revenu, offre ton présent. ” — Matthieu 5:23, 24.

2En privé : Résistez à la tentation de colporter l’incident. “ Plaide ta cause avec ton semblable, et ne révèle pas les propos confidentiels d’un autre. ” — Proverbes 25:9.

3Pacifiquement : Luttez contre la tendance à chercher qui a tort ou raison. Votre objectif est de faire la paix, pas de gagner une bataille. Préférez le pronom “ je ” au “ tu ”. Un “ je me sens blessé parce que... ” sera sûrement plus efficace qu’un “ tu m’as blessé ! ” En d’autres termes, “ poursuiv[ez] les choses qui favorisent la paix et celles qui sont constructives, les uns pour les autres ”. — Romains 14:19.

Soyez patient

Que dit la Bible ? “ Ne rendez à personne le mal pour le mal [...]. Mais ‘ si ton ennemi a faim, donne-​lui à manger ; s’il a soif, donne-​lui à boire ’. ” — Romains 12:17, 20.

La difficulté Si votre première tentative de réconciliation est mal accueillie, vous pourriez avoir envie de baisser les bras.

Que faire ? La patience. Tous n’ont pas le même tempérament, ni la même maturité. Certains sont lents à se calmer, d’autres commencent tout juste à cultiver les qualités divines. Continuez à leur manifester de la bonté et de l’amour. “ Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais continue à vaincre le mal par le bien ”, recommandent les Écritures. — Romains 12:21.

Pour ramener la paix, il faut s’appliquer à cultiver l’humilité, la perspicacité, la patience et l’amour. Mais des relations paisibles ne méritent-​elles pas ces efforts ?

QU’EN PENSEZ-​VOUS ?

● Qu’est-​ce qui vous aidera à pardonner volontiers ? — Colossiens 3:13.

● Quels conseils vous aideront dans votre démarche de réconciliation ? — Matthieu 5:23, 24.

● Que faire si votre tentative de réconciliation est mal accueillie ? — Romains 12:17-21.

[Entrefilet, page 11]

“ La perspicacité d’un homme retarde sa colère, et sa beauté est de passer sur la transgression. ” — PROVERBES 19:11.