Aller au contenu

Aller à la table des matières

Que dois-je savoir sur les réseaux sociaux en ligne ? — 2e partie

Que dois-je savoir sur les réseaux sociaux en ligne ? — 2e partie

 Les jeunes s’interrogent

Que dois-​je savoir sur les réseaux sociaux en ligne ? 2e partie

Numérotez les points ci-dessous selon l’importance qu’ils ont pour vous :

․․․․․ votre vie privée

․․․․․ votre temps

․․․․․ votre réputation

․․․․․ vos amitiés

QU’EST-​CE qui vient en tête de votre classement ? Si vous fréquentez un site communautaire, cet aspect de votre vie (comme les trois autres d’ailleurs) pourrait bien être menacé.

Devriez-​vous appartenir à un réseau social ? Si vous vivez chez vos parents, c’est à eux de décider * (Proverbes 6:20). Comme presque tout ce que propose le Net, les sites communautaires comportent des avantages, mais aussi des pièges. Si vos parents ne souhaitent pas que vous ayez un compte, vous devriez respecter leur volonté. — Éphésiens 6:1.

Si par contre ils vous y autorisent, comment vous protéger ? L’article “ Les jeunes s’interrogent ” de notre numéro de juillet 2011 examinait deux aspects qui méritent toute votre attention : votre vie privée et votre temps. Intéressons-​nous maintenant à votre réputation et à vos amitiés.

VOTRE RÉPUTATION

Préserver votre réputation, c’est veiller à ne donner aux autres aucune raison valable de mal vous juger. Imaginez que vous ayez une voiture flambant neuve, sans la moindre rayure ni la moindre bosse. N’aimeriez-​vous pas la conserver dans cet état ? Que ressentiriez-​vous si, par imprudence, vous l’esquintiez dans un accident ?

Sur un réseau social, il pourrait arriver la même chose à votre réputation. Une jeune fille nommée Cara constate : “ Il suffit d’une photo ou d’un commentaire malheureux pour ruiner une réputation. ” Voici par exemple ce qui pourrait vous discréditer :

Vos photos. L’apôtre Paul a écrit : “ Ayez le souci de mener une vie honorable aux yeux de tout le monde. ” (Romains 12:17, Parole vivante). Si vous regardez des photos sur un site communautaire, que remarquez-​vous ?

“ J’ai déjà vu des photos de gens que j’estimais beaucoup sur lesquelles ils semblaient ivres. ” — Ana, 19 ans.

 “ Certaines filles prennent des poses qui mettent leurs formes en évidence. Elles donnent une image très différente de celle qu’elles renvoient dans la réalité. ” — Cara, 19 ans.

Quelle idée vous feriez-​vous d’une personne qui publie des photos sur lesquelles elle 1) est habillée de façon provocante ou 2) a l’air soûle ?

1 ․․․․․

2 ․․․․․

Vos commentaires. “ Qu’aucune parole pourrie [ou “ plaisanterie sale ”, selon la Bible des Peuples] ne sorte de votre bouche ”, dit Éphésiens 4:29. Certains ont remarqué que sur les sites communautaires se glissent parfois grossièretés, ragots et obscénités.

“ Sur les réseaux sociaux, les gens ont moins de retenue. Un mot qu’on tape ne heurte pas autant qu’un mot qu’on prononce. On ne sera peut-être pas vulgaire, mais on exprimera des choses plus sensuelles, plus osées ou même plus sales. ” — Danielle, 19 ans.

À votre avis, pourquoi devant leur ordinateur beaucoup ont-​ils moins de retenue ?

․․․․․

Les photos et les commentaires que vous publiez ont-​ils vraiment de l’importance ? Oui ! “ En cours, on a beaucoup parlé de ce sujet, explique Jane, 19 ans. On a vu que, pour évaluer un candidat à l’embauche, des employeurs consultent son profil. ”

C’est précisément ce que fait le professeur Fogg, qui déclare dans le livre Facebook pour les parents (angl.) :“ Je considère cette démarche comme une enquête préalable à mener. Si lorsque j’ai accès à la page d’un postulant, je vois des bêtises, il ne me fait pas bonne impression. Je ne l’embauche pas. Pourquoi ? Parce que je tiens à m’entourer de gens qui font preuve d’un excellent jugement. ”

Si vous êtes chrétien, il y a encore plus important à prendre en compte : l’effet que vos publications auront sur les autres, qu’ils soient des coreligionnaires ou pas. L’apôtre Paul a écrit : “ Ne donnons en quoi que ce soit aucune occasion de trébucher ”, c’est-à-dire de rejeter la foi chrétienne. — 2 Corinthiens 6:3 ; 1 Pierre 3:16.

De bons réflexes

Si vos parents vous autorisent à appartenir à un réseau social, regardez les photos que vous publiez et demandez-​vous : ‘ Que disent sur moi ces photos ? Est-​ce vraiment l’image que je veux donner ? Serais-​je gêné que mes parents, un ancien de la congrégation ou un éventuel employeur les voient ? ’ Si c’est le cas, faites les changements qui s’imposent. C’est ce qu’a fait Kate, 21 ans. Elle se rappelle : “ Un ancien m’a parlé de la photo qui apparaissait sur mon profil, et je lui en suis reconnaissante. Il voulait protéger ma réputation. ”

Relisez aussi avec attention vos commentaires et ceux que d’autres ont laissés sur votre page. Ne tolérez ni “ propos stupides ” ni “ plaisanteries obscènes ”. (Éphésiens 5:3, 4.) “ Parfois les gens publient des commentaires avec des gros mots ou des sous-entendus, déplore Jane. Même si vous n’en êtes pas l’auteur, ils donnent une mauvaise image de vous, parce que c’est votre page. ”

 Pour préserver votre réputation, quelles limites fixerez-​vous à ce que vous publiez ?

․․․․․

VOS AMITIÉS

Si vous aviez une voiture neuve, laisseriez-​vous monter à bord n’importe qui ? Si vos parents vous permettent d’avoir un compte sur un réseau social, vous êtes devant un choix similaire : Qui inviterez-​vous, ou accepterez-​vous, dans votre liste d’amis ? Saurez-​vous faire le tri ?

“ Pour certains, le seul objectif est d’allonger leur liste d’amis : plus ils en ont, mieux c’est. Ils acceptent même parfois des gens qu’ils ne connaissent pas vraiment. ” — Nayisha, 16 ans.

“ Un réseau social permet de renouer avec d’anciennes connaissances. Mais parfois, c’est mieux que ces gens restent dans notre passé. ” — Ellen, 25 ans.

De bons réflexes

Suggestion : Inspectez et avisez. Passez en revue votre liste d’amis et faites le ménage si nécessaire. Pour chaque personne, demandez-​vous :

1. ‘ Est-​ce que je la connais bien “ hors connexion ” ? ’

2. ‘ Quel genre de photos et de commentaires publie-​t-​elle ? ’

3. ‘ A-​t-​elle une influence positive sur moi ? ’

“ En général, je vérifie ma ‘ liste d’amis ’ tous les mois. Si je ne connais pas bien l’un d’eux ou s’il me met mal à l’aise, je le supprime de ma liste. ” — Ivana, 17 ans.

Suggestion : Définissez une ligne de conduite. Quand vous invitez ou acceptez quelqu’un dans votre liste d’amis, fixez-​vous les mêmes limites que dans le monde réel (1 Corinthiens 15:33). Une jeune femme nommée Leanne témoigne : “ Ma ligne de conduite est la suivante : si je ne te connais pas, je ne t’ajoute pas comme ami. Si quelque chose sur ta page me gêne, je te supprime de ma liste et je refuse toute autre sollicitation de ta part. ” D’autres se sont fixé des limites semblables.

“ Je ne deviens pas l’amie de n’importe qui. Ça pourrait être dangereux. ” — Erin, 21 ans.

“ D’anciens camarades de classe m’ont proposé de devenir leur ami sur un réseau. Mais à l’époque, je faisais tout mon possible pour éviter de les fréquenter ; alors pourquoi m’associer à eux maintenant ? ” — Alex, 21 ans.

Écrivez ci-dessous la ligne de conduite que vous-​même adopterez pour choisir vos amis.

․․․․․

Vous trouverez d’autres articles de la rubrique “ Les jeunes s’interrogent ” sur le site www.watchtower.org/ypf.

[Note]

^ § 9 Réveillez-vous ! ne recommande ni ne condamne aucun site communautaire en particulier. Un chrétien devrait s’assurer que son utilisation d’Internet n’enfreint pas les principes bibliques. — 1 Timothée 1:5, 19.

[Entrefilet, page 10]

Un proverbe biblique déclare : “ Une bonne réputation vaut mieux que de grandes richesses. ” — Proverbes 22:1, Bible en français courant.

[Encadré, page 12]

ET SI VOUS INTERROGIEZ VOS PARENTS ?

Examinez avec vos parents le présent article ainsi que, dans la même rubrique, celui de notre numéro de juillet 2011. Voyez ensemble quelle incidence votre usage d’Internet a sur 1) votre vie privée, 2) votre temps, 3) votre réputation et 4) vos amitiés.

 [Encadré, page 13]

UN MOT AUX PARENTS

Vos enfants connaissent peut-être mieux que vous tout ce qui a trait à Internet. Mais ils n’ont pas votre bon sens (Proverbes 1:4 ; 2:1-6). Comme l’exprime Parry Aftab, spécialiste de la sécurité sur Internet, “ les enfants en savent plus sur la technologie. Les parents en savent plus sur la vie ”.

Ces dernières années, les réseaux sociaux ont gagné en popularité. Votre adolescent est-​il suffisamment mûr pour en fréquenter un ? C’est à vous d’en juger. Tout comme conduire une voiture, avoir un compte en banque ou utiliser une carte bancaire, appartenir à un site communautaire comporte des risques. Voyons-​en quelques-uns.

VIE PRIVÉE. Beaucoup de jeunes ne mesurent pas ce qu’ils risquent à mettre trop de renseignements sur le Net. Indiquer leur adresse, l’école qu’ils fréquentent et les moments où ils sont ou ne sont pas chez eux pourrait compromettre la sécurité de toute la famille.

De bons réflexes. Lorsque vos enfants étaient petits, vous leur avez appris à regarder des deux côtés avant de traverser la route. Aujourd’hui, apprenez-​leur à naviguer prudemment sur la Toile. L’article “ Les jeunes s’interrogent ” du mois dernier offre des suggestions concernant l’aspect vie privée. Consultez également notre édition d’octobre 2008 aux pages 3 à 9. Puis, parlez des idées avec votre adolescent. Efforcez-​vous, en rapport avec ces questions, de lui inculquer “ la sagesse pratique et la capacité de réflexion ”. — Proverbes 3:21.

TEMPS. On peut devenir dépendant des réseaux sociaux. “ Quelques jours seulement après avoir créé un compte, je m’y connectais sans arrêt, témoigne Rick, 23 ans. Je passais des heures à regarder les photos et les commentaires. ”

De bons réflexes. Lisez dans notre édition de janvier 2011 l’article “ Suis-​je accro aux médias électroniques ? ”, notamment l’encadré “ J’étais accro aux réseaux sociaux en ligne ” (page 26). Puis discutez-​en avec votre adolescent. Apprenez-​lui à devenir “ modéré dans ses habitudes ” et à limiter le temps qu’il passe en ligne (1 Timothée 3:2). Qu’il n’oublie pas qu’il y a une vie en dehors d’Internet !

RÉPUTATION. “ Un enfant montre par ses actes si sa conduite est bonne et droite ”, dit un proverbe biblique (Proverbes 20:11, Parole de Vie). C’est certainement valable sur le Net ! De plus, comme un réseau social est un espace public, ce que votre enfant y met peut rejaillir non seulement sur sa réputation, mais aussi sur celle de sa famille.

De bons réflexes. Les adolescents doivent savoir que ce qu’ils publient en ligne reflète ce qu’ils sont. Ils doivent aussi comprendre cette vérité : ce qu’on fait sur le Web reste sur le Web. “ La permanence des contenus Internet est un concept que les adolescents ont du mal à saisir, mais qu’ils doivent absolument assimiler, écrit Gwenn Schurgin O’Keeffe dans le livre Cybersécurité (angl.). Une des façons d’expliquer aux enfants comment se comporter sur la Toile est de leur rappeler de ne pas dire en ligne ce qu’ils ne diraient à personne hors connexion. ”

AMITIÉS. “ Beaucoup d’adolescents veulent passer pour populaires, dit Tanya, 23 ans. Du coup, ils sont prêts à accepter pour ‘ amis ’ des inconnus ou des gens sans principes. ”

De bons réflexes. Aidez votre fils ou votre fille à définir une ligne de conduite. Par exemple, Alicia, 22 ans, n’ajoute généralement pas les amis de ses amis à sa liste. Voici sa politique : “ Si je ne connais pas quelqu’un, ou ne l’ai pas rencontré en personne, ce n’est pas juste parce qu’on a des amis en commun que je vais l’accepter dans ma liste. ”

Tim et Julia se sont inscrits au même réseau social que leur fille. Ils peuvent ainsi avoir un œil sur ses amis et ses publications. “ Nous avons tenu à ce qu’elle nous inclue dans sa liste d’amis, dit Julia. Quand elle communique avec des gens, c’est comme si elle les recevait dans notre salon. Nous voulons savoir à qui elle a affaire. ”

[Illustration, page 11]

Par une conduite imprudente, vous pouvez esquinter votre voiture. De même, publier des photos et des commentaires indécents peut ruiner votre réputation.

[Illustration, page 12]

Prendriez-​vous à bord un inconnu simplement parce qu’il fait du stop ? Alors pourquoi accepter un inconnu dans votre liste d’amis ?