Aller au contenu

Aller à la table des matières

“ Merci pour cette rubrique ! ”

“ Merci pour cette rubrique ! ”

 “ Merci pour cette rubrique ! ”

● Du monde entier nous parviennent des expressions de reconnaissance pour la rubrique “ Apprenons en famille ”, figurant aux pages 30 et 31 de chaque édition de Réveillez-vous ! Les dessins accompagnés de questions, les fiches bibliques à découper, la recherche d’illustrations par les enfants et les parties à faire en famille éduquent petits et grands de façon ludique, et favorisent recherches et discussions. Lisez les témoignages suivants :

“ J’étudie la Bible par courrier avec mes deux petits-fils de 12 ans. Ils m’envoient les pages de la rubrique ‘ Apprenons en famille ’ sur lesquelles ils ont inscrit leurs réponses. Ils semblent prendre beaucoup de plaisir à cette étude. De plus, notre correspondance me permet d’approfondir certaines idées abordées. Merci pour cette rubrique ! ”

V. C., États-Unis

“ Récemment, à l’heure du coucher, mon fils de cinq ans m’a demandé de jouer à ‘ Cherchez l’erreur ! ’ Alors nous nous sommes mis à commenter une image, puis il m’a écouté attentivement lire dans la Bible le récit. Maintenant, il veut étudier presque tous les soirs. Merci du fond du cœur d’aider nos enfants à prendre goût à la Bible. ”

M. F., France

“ J’étais dans une gare routière en train de proposer Réveillez-vous ! aux voyageurs. L’un d’eux a permis à ses enfants, David (12 ans) et Jennifer (6 ans), de venir voir de quoi il s’agissait. Le père et le fils se sont mis à lire les revues, et la fillette et moi à contempler les jolies images et les photos d’animaux. Nous avons parlé de toutes les belles choses que Jéhovah Dieu a faites pour notre plaisir. Arrivées à la page 31, nous avons joué à la partie ‘ Aux enfants de chercher ! ’ Alors que je cherchais la première image, Jennifer a tourné les pages à toute vitesse et l’a trouvée en quelques secondes. Nous sommes passées à la deuxième puis à la troisième, qu’elle a encore trouvées avant moi. Prise au jeu, elle ne voulait plus s’arrêter. Nous avons ainsi parcouru dix numéros ! Pour finir, elle m’en a pris deux autres pour son père et son frère. Alors que je partais, tout trois m’ont dit qu’ils trouvaient cette publication excellente. ”

M. C., Équateur