Aller au contenu

Aller au sommaire

 D’après la Bible

Pourquoi Dieu n’élimine-t-il pas le Diable ?

Pourquoi Dieu n’élimine-t-il pas le Diable ?

SI VOUS aviez le pouvoir de soulager quelqu’un de sa souffrance, le feriez-vous ? En général, lors d’une catastrophe, les équipes de secours se précipitent pour adoucir les souffrances et sauver la vie de parfaits inconnus. Certains se demandent donc peut-être : ‘ Pourquoi Dieu ne se hâte-t-il pas d’éliminer le Diable, l’être responsable des indicibles souffrances de l’humanité ? ’

Imaginons un procès de grande envergure. Depuis le banc des accusés, le meurtrier, qui veut à tout prix arrêter la procédure, se met à prétendre que le juge préside de façon déloyale et même qu’il soudoie les jurés. Une foule de témoins sont alors appelés à la barre.

Le juge sait que le règlement de la question nouvellement soulevée va entraîner de nombreux inconvénients. Il aimerait bien sûr clore l’affaire dans des délais raisonnables. Mais il comprend que sa décision ne fera jurisprudence que si les deux parties disposent de suffisamment de temps pour présenter leurs arguments.

Afin qu’une décision fasse jurisprudence, les deux parties doivent disposer d’assez de temps pour présenter leurs arguments.

Quel rapport établir entre cet exemple et un défi que le Diable (également appelé “ le grand dragon ”, “ le serpent ” ou “ Satan ”) a lancé à Jéhovah, “ le Très-Haut sur toute la terre ” ? (Révélation 12:9 ; Psaume 83:18.) Mais qui est le Diable au juste ? Quelles accusations a-t-il proférées contre Jéhovah Dieu ? Et quand Dieu le supprimera-t-il ?

Le besoin d’une jurisprudence

Celui qui est devenu le Diable était à l’origine un être spirituel parfait, un ange de   Dieu (Job 1:6, 7). Il s’est fait diable lui-même lorsque, dévoré par l’ambition égoïste d’être adoré par les humains, il a contesté le droit de Dieu de gouverner. Il a été jusqu’à insinuer que le Créateur ne méritait pas qu’on lui obéisse et qu’il achetait la fidélité des humains en les couvrant de bienfaits. Sous le feu de l’épreuve, a-t-il affirmé, toute personne ‘ maudira ’ Dieu. — Job 1:8-11 ; 2:4, 5.

Une telle accusation réclamait des réponses qu’une simple démonstration de force ne pouvait apporter. En fait, exécuter Satan dans le jardin d’Éden aurait pu laisser supposer qu’il avait raison. Détenteur de l’autorité absolue, Dieu a alors décidé d’intenter une action judiciaire pour que, dans l’esprit de tout observateur, la question soit clairement réglée.

Fidèle à ses principes et à sa justice indéfectible, Jéhovah a indiqué que chaque partie produirait des témoins pour sa défense. Ce délai accordé a offert aux descendants d’Adam la possibilité de vivre et, s’ils décidaient de rester attachés à Dieu par amour et quelle que soit l’épreuve, d’accumuler des témoignages en sa faveur.

Combien de temps encore ?

Jéhovah est pleinement conscient que, tandis que la “ procédure ” se déroule, l’humanité continue de souffrir. Toutefois, il est déterminé à clore l’affaire au plus tôt. La Bible l’appelle “ le Père des tendres miséricordes et le Dieu de toute consolation ”. (2 Corinthiens 1:3.) Il est évident que “ le Dieu de toute consolation ” ne permettra pas que le Diable vive plus longtemps que nécessaire, ni que les effets de son influence perdurent. D’un autre côté, il ne veut pas en finir avec lui avant l’heure, avant que ce procès universel ne soit complètement terminé.

Lorsque la question sera définitivement résolue, le droit de Dieu de gouverner sera complètement justifié. L’affaire Satan servira de référence pour l’éternité. Si jamais une contestation semblable resurgissait, elle pourrait être invoquée comme précédent.

Le moment voulu, Jéhovah ordonnera à son Fils ressuscité de détruire Satan et de réparer tous ses méfaits. La Bible parle de l’époque où Christ “ remettra le royaume à son Dieu et Père, quand il aura réduit à rien tout gouvernement et tout pouvoir et puissance. Car il faut qu’il règne jusqu’à ce que Dieu ait mis tous les ennemis sous ses pieds. Comme dernier ennemi, la mort sera réduite à rien ”. — 1 Corinthiens 15:24-26.

Fait réjouissant, la Bible promet que des conditions de vie paradisiaques prévaudront sur toute la terre. Comme initialement prévu par le Créateur, hommes et femmes vivront dans un paradis paisible ! “ Les humbles posséderont la terre, et vraiment ils se délecteront de l’abondance de paix. ” Oui, “ les justes posséderont la terre, et sur elle ils résideront pour toujours ”. — Psaume 37:11, 29.

Considérez cette description biblique de l’avenir radieux que Jéhovah réserve à ses adorateurs : “ Voyez ! La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. ” — Révélation 21:3, 4.