Aller au contenu

Aller au sommaire

  D’après la Bible

Convient-il de prier les “ saints ” ?

Convient-il de prier les “ saints ” ?

Marie et Theresa se disaient “ bonnes catholiques ”. Toutes deux croyaient aux “ saints ”. Marie croyait qu’elle pouvait implorer leur aide. Theresa priait le “ saint patron ” de son village, ainsi que la “ sainte ” dont elle porte le nom.

COMME Marie et Theresa, des millions de personnes dans le monde prient leurs “ saints ” pour invoquer une bénédiction. Selon la New Catholic Encyclopedia, “ les saints intercèdent en faveur des humains ” et “ il est ‘ bon et utile ’ de les invoquer pour obtenir [...] des bienfaits de la part de Dieu ”.

Quel est le point de vue de Dieu sur la question ? Souhaite-t-il que nous demandions aux “ saints ” d’intercéder en notre faveur ? Examinons ce qu’en dit la Bible.

Devrions-nous invoquer les “ saints ” ?

Nulle part dans la Bible il n’est question de fidèles adorateurs de Dieu priant un “ saint ”. Pourquoi ? La New Catholic Encyclopedia déclare que “ c’est seulement au IIIsiècle que l’efficacité de l’intercession des saints a été clairement établie ”. Soit 200 ans après la mort de Christ. Cet enseignement n’a donc pas vu le jour au temps de Jésus et des rédacteurs bibliques qui, sous inspiration, ont fait le récit de son ministère. Comment l’expliquer ?

Invariablement, la Bible enseigne qu’il ne faut prier que Dieu, et le faire au nom de Jésus Christ. “ Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, a-t-il dit lui-même. Nul ne vient au Père sinon par moi. ” (Jean 14:6, Jérusalem, Bible catholique). Ces paroles sans équivoque s’accordent avec l’enseignement de Jésus consigné en Matthieu 6:9-13. Il a dit à ses disciples : “ Vous devez donc prier ainsi : ‘ Notre Père dans les cieux, que ton nom soit sanctifié. ’ ” (Matthieu 6:9). Il apparaît donc clairement que le seul à qui nous devrions adresser nos prières est notre Père céleste. Cette vérité s’appuie sur un principe biblique fondamental.

  La prière : un acte d’adoration

“ Le mot prière, explique la World Book Encyclopedia, désigne des paroles et des pensées révérencieuses dirigées vers Dieu, des dieux, des déesses ou d’autres destinataires d’actes d’adoration. [...] La prière est une forme de culte majeure dans presque toutes les religions du monde. ” (C’est nous qui soulignons.) Demandez-vous : ‘ Convient-il de s’agenouiller et de prier avec révérence quelqu’un d’autre que le Créateur, l’Auteur de la vie (Psaume 36:9) ? ’ “ Les vrais adorateurs adoreront le Père avec l’esprit et la vérité, a déclaré Jésus. Le Père, en effet, cherche des hommes de ce genre pour l’adorer. ” (Jean 4:23). La Bible indique également que le Créateur réclame “ un attachement exclusif ”. — Deutéronome 4:24 ; 6:15.

Prenons l’exemple de l’apôtre Jean. Après avoir reçu les visions saisissantes rapportées dans la Bible en Révélation, l’apôtre, frappé de stupeur, est “ tombé pour adorer devant les pieds de l’ange ” qui lui avait montré ces choses. Comment l’ange a-t-il réagi ? “ Attention ! s’est-il exclamé. Ne fais pas cela ! Je ne suis que ton coesclave et celui de tes frères [...]. Adore Dieu. ” (Révélation 22:8, 9). Là encore, la Bible souligne que nous ne devons adorer que Jéhovah Dieu.

En accord avec ce qui précède, Dieu seul est désigné comme celui ‘ qui entend la prière ’. (Psaume 65:2.) De plus, étant le Tout-Puissant, lui seul possède la capacité, la connaissance et l’autorité nécessaires pour exaucer les requêtes légitimes (Job 33:4). Même Jésus Christ a un pouvoir limité, ce qu’il a reconnu (Matthieu 20:23 ; 24:36). Ceci dit, il s’est vu confier une grande autorité, notamment le rôle d’Intercesseur pour les humains.

Un Intercesseur compatissant

La Bible déclare au sujet de Jésus : “ Il peut aussi sauver complètement ceux qui s’avancent vers Dieu par son intermédiaire, parce qu’il est toujours vivant pour solliciter pour eux. ” (Hébreux 7:25). Autrement dit, il est habilité à intercéder, avec compassion, en faveur de ceux qui “ s’avancent vers Dieu par son intermédiaire ”. Cela ne signifie pas que l’on doive prier Jésus, qui en quelque sorte ferait suivre nos requêtes, mais plutôt que l’on prie Dieu au nom de Jésus, reconnaissant par là l’autorité dont il est investi. Qu’est-ce qui fait de lui l’Intercesseur idéal ?

D’une part, il a été homme, ce qui lui a permis de mieux comprendre les souffrances humaines (Jean 11:32-35). D’autre part, il a démontré son amour pour les gens en guérissant des malades, en ressuscitant des morts et en nourrissant spirituellement ceux qui venaient à lui (Matthieu 15:29, 30 ; Luc 9:11-17). Il a même pardonné des péchés (Luc 5:24). Cela nous rassure, car quand nous péchons “ nous avons un assistant auprès du Père, Jésus Christ, un juste ”. — 1 Jean 2:1.

Nous devrions nous efforcer d’imiter l’amour et la compassion de Jésus. Bien sûr, nous ne sommes pas habilités à intercéder. Mais nous pouvons prier en faveur des autres. En réalité, l’amour devrait nous y pousser. “ Priez les uns pour les autres, a écrit Jacques. La supplication d’un juste, quand elle est à l’œuvre, a beaucoup de force. ” — Jacques 5:16.

Marie et Theresa ont découvert ces précieuses vérités en examinant personnellement la Bible. Les Témoins de Jéhovah vous invitent à faire de même. Jésus l’a dit, “ ceux qui adorent [Dieu] doivent l’adorer avec l’esprit et la vérité ”. — Jean 4:24.