Aller au contenu

Aller à la table des matières

Quand Réveillez-vous ! réveille les sentiments d’une mère

Quand Réveillez-vous ! réveille les sentiments d’une mère

 Quand Réveillez-vous ! réveille les sentiments d’une mère

● Anita *, qui vit au Mexique, a trois enfants. Quand elle découvre qu’elle en attend un quatrième, elle dit à son mari qu’il est hors de question de garder le bébé. Elle parle même de suicide. Pourtant, à l’époque, elle étudie la Bible avec les Témoins de Jéhovah. “ J’étais bien trop fière pour mettre en pratique ce que j’apprenais ”, admet-​elle aujourd’hui.

Une amie Témoin de Jéhovah essaie alors de la faire raisonner sur les principes bibliques en jeu. Elle s’appuie sur un cas de figure exposé dans la Loi que Dieu avait donnée aux Israélites : si, au cours d’une bousculade, une femme enceinte mourait ou perdait son bébé, le responsable de l’accident pouvait être accusé de meurtre (Exode 21:22, 23 *). Elle lui explique que pour Dieu la vie d’un bébé dans le ventre de sa mère est sacrée. Mais Anita reste sur sa position.

“ À l’époque, j’ai entendu parler d’un médicament injectable susceptible de provoquer une fausse couche, raconte Anita. Je l’ai acheté et j’ai demandé à un ami de me faire la piqûre. Mais ça n’a rien fait. Pas étonnant : j’ai appris plus tard que l’ami en question s’était ravisé par peur des conséquences, et qu’il m’avait juste injecté de l’eau ! ”

Anita ne s’avoue pas vaincue. Alors qu’elle est dans son quatrième mois, elle trouve un docteur qui accepte de l’avorter. Six jours avant le rendez-vous médical, son amie Témoin lui remet une photocopie. C’est un article ancien de Réveillez-vous ! au titre percutant : “ Journal d’une fillette qui n’a jamais vu le jour * ”. L’article se termine sur cette phrase-choc du bébé qui ne naîtra jamais : “ Aujourd’hui ma mère m’a tuée. ” Anita est bouleversée et pleure à chaudes larmes. “ Il a fallu cet article pour que j’ouvre enfin les yeux ”, dit-​elle encore émue.

Quelques mois plus tard, Anita met au monde un beau bébé. “ Aujourd’hui, dit la maman, je suis si contente de servir Dieu, et je veux continuer à l’aimer de tout mon cœur. ” Elle inculque à présent les principes bibliques à sa petite fille pour qu’elle aussi apprenne à aimer son Créateur. La fillette sait qu’elle doit sa vie à Dieu. Elle peut lui dire merci, car il est la Source de la vie. Elle peut aussi le remercier pour les principes contenus dans sa Parole — et repris dans Réveillez-vous ! Elle a compris que, sans tout cela, elle n’aurait jamais vu le jour !

[Note]

^ § 2 Le prénom a été changé.

^ § 3 En hébreu, les termes de ce passage peuvent se rapporter soit à la mort de la mère, soit à celle de l’enfant à naître.

^ § 5 22 août 1980, page 16.