Aller au contenu

Aller à la table des matières

La musique, un don de Dieu au cœur

La musique, un don de Dieu au cœur

 La musique, un don de Dieu au cœur

DE L’UN DE NOS RÉDACTEURS EN ESPAGNE

LA MUSIQUE est puissante. Elle nous apaise, nous stimule ou nous met en joie. Elle exprime autant nos bonheurs que nos peines. Présente dans presque toutes les cultures, d’hier et d’aujourd’hui, la musique parle à l’esprit comme au cœur. Indéniablement, elle est un don de Dieu. — Genèse 4:21.

Depuis notre naissance, nous sommes sans doute habitués à entendre de la musique. Bébés, peut-être nous endormions-​nous au son d’une berceuse fredonnée par notre maman. À l’adolescence, peut-être avions-​nous un penchant pour la musique qui nous faisait vibrer. Et adultes, nous sommes nombreux à apprécier une musique relaxante en voiture ou à la maison, à la fin d’une journée bien remplie.

Les chansons évoquent parfois la culture ou l’histoire d’un pays. Les Israélites de l’Antiquité ont célébré des événements spéciaux par le chant (Exode 15:1-21 ; Juges 5:1-31). Le prophète Moïse a composé un chant émaillé de rappels historiques et d’exhortations puissantes à l’adresse du peuple (Deutéronome 32:1-43). Sans conteste, de tels chants étaient de bons aide-mémoire.

Vous pouvez faire de la musique !

Vous dites-​vous : ‘ Je n’ai pas la fibre musicale ’ ? Mais réfléchissez un instant à votre voix. Grâce à la souplesse de cet instrument interne, quasiment tout le monde peut, dans une certaine mesure, faire de la musique, accompagné ou non d’autres instruments ; il suffit d’ouvrir la bouche et de chanter. Et si vous n’avez pas une voix de chanteur d’opéra, peu importe. En vous exerçant, vous ferez sûrement des progrès.

“ La voix est en contact direct avec la source de nos émotions les plus profondes, c’est donc l’instrument le plus efficace pour les exprimer ”, lit-​on dans l’édition espagnole de la revue Psychologies. Quant à la soprano Ainhoa Arteta, elle déclare : “ [Chanter], c’est quelque chose d’émouvant. Je recommanderais à quiconque a envie de s’exprimer par le chant de le faire en toute liberté et avec spontanéité. ”

La musique ayant une influence considérable sur le cœur, une sélection s’impose. Il arrive que de magnifiques mélodies enrobent des paroles abominables qui dédramatisent, voire qui prônent, la haine, l’immoralité sexuelle ou la violence, des sujets qu’aucune personne ayant des principes ne trouve divertissants (Éphésiens 4:17-19 ; 5:3, 4). “ Plus que toute autre chose qu’on doit garder, explique la Parole de Dieu, préserve ton cœur, car de lui viennent les sources de la vie. ” (Proverbes 4:23). Assurément, vos choix musicaux ont de l’importance *.

La bonne musique : un bon remède

“ Au nombre des raisons pour lesquelles la musique existe dans presque toutes les cultures figure son pouvoir de procurer et d’entretenir la santé et le bien-être ”, fait remarquer le livre Principes et pratique de la gestion du stress (angl.). Selon Psychologies, tout notre corps résonne et vibre quand nous chantons. Les vibrations douces facilitent alors la détente et la dilatation des tissus, ce qui peut atténuer la douleur.

En conséquence, des thérapeutes encouragent leurs patients stressés à écouter de la musique délassante, propre à améliorer l’humeur. Des hôpitaux diffusent de la musique dans les unités de soins intensifs. Une musique agréable a souvent un bon effet sur les prématurés et les malades qui subissent une opération. D’après Principes et pratique de la gestion du  stress, des études donnent à penser qu’écouter de la musique relaxante “ produit une baisse significative du taux d’hormone du stress pendant l’opération ”.

De plus, la musique a la capacité de réduire l’anxiété chez la femme enceinte en l’aidant à se détendre pendant le travail et l’accouchement. Grâce à de la musique apaisante, certains dentistes créent une ambiance plus sereine pour les patients tendus. Mais la musique et le chant nous apportent d’autres bienfaits encore : ils se révèlent une aide spirituelle.

‘ Par le chant je louerai Dieu ’

Saviez-​vous qu’un dixième de la Bible est écrit sous forme de chants ? Les plus remarquables sont les Psaumes, le Chant de Salomon et les Lamentations. Bien entendu, la plupart des références au chant — environ 300 — se rapportent au culte de Dieu. “ Jéhovah est ma force [...], et par mon chant je le louerai ”, a écrit David, musicien et compositeur talentueux. — Psaume 28:7.

David a organisé 4 000 hommes qui appartenaient à la tribu de Lévi pour qu’ils occupent les fonctions de musiciens et de chanteurs à Jérusalem. Parmi eux, 288 étaient “ exercés au chant pour Jéhovah, tous gens experts ”. (1 Chroniques 23:4, 5 ; 25:7.) Nul doute qu’ils s’entraînaient assidûment. La musique était un aspect si important du culte que les chanteurs étaient exemptés d’autres services au temple pour se concentrer sur leur activité. — 1 Chroniques 9:33.

La nuit précédant sa mort, Jésus a chanté avec ses apôtres des louanges à Dieu, probablement les Psaumes 113 à 118. De son temps, ces psaumes étaient récités pendant la célébration de la Pâque (Matthieu 26:26-30). On les appelait “ Psaumes du Hallel ” du fait que l’acclamation “ Alléluia ! ”, qui signifie “ Louez Yah ! ”, y est employée à plusieurs reprises. Yah est une forme abrégée et poétique de Jéhovah, le nom du Dieu Très-Haut. — Psaume 83:18.

Le chant est aussi devenu partie intégrante du culte chrétien. L’ouvrage Histoire de la musique (angl.) affirme : “ Les premiers chrétiens trouvaient naturel d’accompagner leur culte de chants, que ce soit en public ou en privé. Pour les convertis juifs, c’était une continuation des coutumes de la synagogue [...]. Outre l’utilisation des Psaumes hébraïques [...], la nouvelle religion produisait constamment de nouveaux hymnes. ” Pareillement aujourd’hui, les chrétiens Témoins de Jéhovah prennent plaisir à louer Dieu par leurs chants, en privé comme lors de leurs réunions.

La musique nous permet d’exprimer pour ainsi dire toutes nos émotions. Et elle exerce une puissante influence sur notre cœur, notre esprit et notre organisme. Ayons donc un profond respect pour ce “ présent parfait [venant] d’en haut ”. (Jacques 1:17.) Utilisons-​le pleinement et sagement !

[Note]

^ § 9 Outre qu’ils rejettent les chansons qui exaltent la haine, l’immoralité sexuelle ou la violence, ceux qui aiment Dieu et leur prochain refusent aussi d’écouter de la musique qui met en valeur l’idolâtrie, le nationalisme ou les mensonges religieux. — Isaïe 2:4 ; 2 Corinthiens 6:14-18 ; 1 Jean 5:21.