Aller au contenu

Aller à la table des matières

Un personnage important : pourquoi ?

Un personnage important : pourquoi ?

 Un personnage important : pourquoi ?

DEPUIS 2 000 ans maintenant, on s’intéresse énormément à la naissance de Jésus. D’après Luc, médecin du Ier siècle, un ange annonça à une jeune vierge nommée Marie : “ Voici que tu concevras dans ta matrice et tu mettras au monde un fils, et tu devras l’appeler du nom de Jésus. ” L’ange a-​t-​il donné des précisions sur Jésus ? “ Celui-ci sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut ; [...] il régnera [...], et il n’y aura pas de fin à son royaume. ” — Luc 1:31-33.

Voilà assurément ce dont l’humanité a besoin : un dirigeant juste qui administre la terre avec amour ! D’ailleurs, bien avant la naissance de Jésus, la Bible avait prédit : “ Un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; et la domination princière [“ le gouvernement ”, Darby] sera sur son épaule. Et on l’appellera du nom de [...] Père éternel, Prince de paix. À l’abondance de la domination princière et à la paix il n’y aura pas de fin. ” — Isaïe 9:6, 7.

Un gouvernement juste et la paix : quelle perspective magnifique ! Mais remarquez que, selon la prophétie, ce gouvernement doit reposer sur les épaules d’un prince, le “ Prince de paix ” — ce qui révèle que le Roi suprême, Dieu Tout-Puissant, en confie les rênes à son Fils. C’est pourquoi Jésus a maintes fois qualifié de “ royaume de Dieu ” ce gouvernement dont il serait Chef. — Luc 9:27, 60, 62.

Au début de son ministère, Jésus a signalé : “ Il me faut annoncer la bonne nouvelle du royaume de Dieu, car c’est pour cela que j’ai été envoyé. ” (Luc 4:43). Il a même appris à ses disciples à prier pour que le Royaume de Dieu vienne (Matthieu 6:9, 10). La revue Christianity and Crisis fait remarquer que “ le Royaume était le thème principal de l’enseignement [de Jésus] ”, et ajoute : “ Aucun sujet n’occupait son esprit ni n’imprégnait son message autant que celui-là. Il revient plus d’une centaine de fois dans les Évangiles. ”

Des questions qui méritent réflexion

Comment imaginez-​vous Jésus aujourd’hui ? En fin d’année, il est généralement dépeint comme un nourrisson dans une crèche. Certes, pendant une courte période, il a été un bébé vulnérable (Luc 2:15-20). Mais  est-​ce principalement ainsi qu’on devrait se le représenter ? Réfléchissez : Pourquoi Jésus est-​il né homme ? Qui était-​il vraiment ?

“ Jésus était-​il le Fils de Dieu, le Messie promis de la Bible hébraïque ? interroge l’Annuaire Encarta de 1996. Ou était-​il simplement un homme, extraordinaire peut-être, mais un homme quand même ? ” Ces questions méritent réflexion. Pourquoi ? Parce que notre vie et notre bonheur dépendent de notre façon de considérer Jésus et d’agir envers lui. “ Celui qui exerce la foi dans le Fils a la vie éternelle ”, dit la Bible, mais “ celui qui désobéit au Fils ne verra pas la vie ”. — Jean 3:36.

Un homme pas comme les autres

La Bible montre qu’à l’âge de 12 ans, après l’épisode du temple à Jérusalem, Jésus est retourné chez lui avec Marie et Joseph ; “ et, lit-​on, il leur restait soumis ”. (Luc 2:51, 52.) Mais, quand il eut grandi, il est devenu manifeste que ce n’était pas un homme ordinaire.

Un jour qu’il avait apaisé une mer démontée, un de ses amis, effrayé, s’est exclamé : “ Qui donc est-​il, celui-là ? ” (Marc 4:41). Plus tard, Jésus a été livré au gouverneur romain Ponce Pilate sur des accusations fabriquées de toutes pièces. Convaincu de son innocence et ému par sa dignité face à un traitement cruel et injuste, Pilate, admiratif, l’a présenté aux foules en s’écriant : “ Regardez ! L’homme ! ” Mais les Juifs ont répliqué : “ Nous avons une loi, et d’après la loi il doit mourir, parce qu’il s’est fait fils de Dieu. ” — Jean 19:4-7.

En entendant cette appellation, “ fils de Dieu ”, Pilate a pris peur. Peu avant, sa femme lui avait fait dire qu’elle avait eu un rêve au sujet de “ ce juste ”, selon son expression (Matthieu 27:19). Pilate se demandait donc qui Jésus était vraiment ! Bien que sachant qu’il venait de Galilée, il lui a posé la question : “ D’où es-​tu ? ” Comme Jésus refusait de répondre, la conversation a tourné court. — Jean 19:9, 10.

De toute évidence, Jésus a bien été un homme, mais un homme pas comme les autres. En effet, il avait auparavant été un esprit, connu dans le ciel comme la Parole. Puis Dieu avait transféré miraculeusement sa vie dans la matrice de Marie. “ La Parole devint chair, a témoigné l’apôtre Jean, et résida parmi nous. ” — Jean 1:1, 2, 14, 18 ; Révélation 3:14.

Pourquoi fallait-​il qu’il soit d’origine divine ?

Avant d’engendrer des enfants, Adam, le premier homme, a succombé au péché. Un ange rebelle, qui fut appelé Diable et Satan, a réussi à le faire désobéir à Dieu.  De ce fait, Adam a perdu son statut de fils de Dieu, comme Dieu l’avait prévenu, et en a subi les conséquences : il est devenu imparfait, il a vieilli et il a fini par mourir. — Genèse 2:15-17 ; 3:17-19 ; Révélation 12:9.

La Bible décrit les effets de la désobéissance d’Adam sur nous tous, ses descendants, en ces termes : “ Par un seul homme [Adam] le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et [...] ainsi la mort s’est étendue à tous les hommes parce que tous avaient péché... ” (Romains 5:12). Hélas ! nous avons tous hérité de notre ancêtre le péché et ses suites tragiques que sont la vieillesse et la mort. — Job 14:4 ; Romains 3:23.

Seul un père parfait, n’ayant pas hérité du péché et de ses terribles conséquences, pourrait rendre possible une libération. Voyez comment ce nouveau père, comparable à l’homme parfait Adam, a été suscité.

Dieu suscite l’homme de la situation

On se souvient que le “ Prince de Paix ” promis fut aussi appelé “ Père éternel ”. Sa naissance humaine avait été prédite ainsi : “ La vierge sera enceinte et enfantera un fils. ” (Isaïe 7:14 ; Matthieu 1:20-23, Darby). Jésus n’a pas eu de père humain ; Adam, le premier homme, non plus. En remontant la généalogie de Jésus jusqu’aux débuts de l’humanité, l’historien biblique Luc montre qu’Adam est venu à l’existence en tant que “ fils de Dieu ”. (Luc 3:38.) Or, nous avons appris qu’Adam a perdu — pour lui et pour toute sa descendance — ce lien filial avec Dieu. Par conséquent, nous avons tous besoin, en quelque sorte, d’un nouveau père parfait, un père comme Adam au moment de sa création.

Dieu a envoyé son Fils du ciel afin qu’il soit ce nouvel Adam en remplacement du premier. La Bible déclare : “ ‘ Le premier homme Adam devint une âme vivante. ’ Le dernier Adam est devenu un esprit donnant la vie. Le premier homme est de la terre et fait de poussière ; le deuxième homme est du ciel. ” (1 Corinthiens 15:45, 47). Jésus, “ le dernier Adam ”, est comparable au “ premier homme Adam ” en ce qu’il a été un homme parfait, capable d’engendrer une descendance parfaite, qui aurait pu vivre éternellement dans la perfection sur la terre. — Psaume 37:29 ; Révélation 21:3, 4.

Jésus — qui n’a pas engendré d’enfants — est resté fidèle à Dieu jusqu’à sa mort, malgré toutes les attaques de Satan. La vie humaine parfaite et intègre qu’il a sacrifiée, ou abandonnée, est appelée la rançon. “ Nous avons la libération [du péché et de la mort hérités d’Adam] par rançon grâce au sang de [Jésus] ”, enseigne la Bible. Elle dit également : “ De même que par la désobéissance d[’Adam] beaucoup ont été constitués pécheurs, de même aussi par l’obéissance de [Jésus] beaucoup seront constitués justes. ” — Éphésiens 1:7 ; Romains 5:18, 19 ; Matthieu 20:28.

Si nous avons foi en Jésus, il deviendra et notre “ Père éternel ” et notre “ Sauveur ”. Il exercera sa domination princière d’une manière merveilleuse en sa qualité de Chef du Royaume de son Père. Voyons à quoi ressemblera la vie sous cette domination, et quand nous pouvons espérer en connaître les immenses bienfaits. — Luc 2:8-11.

[Illustrations, page 5]

Comment imaginez-​vous Jésus aujourd’hui ?

[Illustration, page 6]

Pourquoi Jésus est-​il appelé “ le dernier Adam ” ?