Aller au contenu

Aller à la table des matières

De quel genre de père vos enfants ont-ils besoin ?

De quel genre de père vos enfants ont-ils besoin ?

 De quel genre de père vos enfants ont-​ils besoin ?

UN ENFANT a besoin d’un père qui l’aime, qui soit disponible et qui fasse de son mieux pour l’aider à devenir un adulte responsable et digne de confiance. Malheureusement, ces besoins n’ont pas toujours été reconnus comme il se doit.

Évidemment, ce sont les femmes qui mettent au monde les bébés, et on ne rappellera jamais trop l’importance d’être une bonne mère. Toutefois, commentant le rôle tout aussi vital du père, The Wilson Quarterly écrivait : “ Le déclin de la paternité est à l’origine de beaucoup de problèmes parmi les plus préoccupants qui frappent la société américaine. ” Nous pourrions ajouter : “ ... et le reste du monde ! ”

Selon les conclusions d’une enquête publiée dans le journal brésilien Jornal da Tarde, de nombreux troubles de la conduite chez les jeunes, tels que l’agressivité, la turbulence, le manque d’investissement et d’intérêt scolaire, l’apathie, sont souvent “ la conséquence de l’absence du père ”. Quant au livre Gli imperfetti genitori [Les parents imparfaits], de l’Italien Marcello Bernardi, il souligne le fait qu’un enfant a besoin de ses deux parents pour devenir un adulte accompli.

Des améliorations sont possibles

Si un père négligent a contribué à créer des problèmes familiaux, ou même qu’il en soit le principal responsable, il est encore possible de changer les choses et d’améliorer la vie de famille. Comment cela ? Que doit faire le père ?

De toute évidence, un enfant a besoin d’une structure familiale, de sentir qu’il est sous l’autorité de quelqu’un qui se soucie de son bien-être. Si ce besoin n’est pas comblé, comme c’est souvent le cas aujourd’hui, l’enfant en pâtit. La situation néanmoins, qu’il y ait ou non un père, n’est jamais désespérée. “ Père des orphelins de père, dit la Bible en Psaume 68:5, tel est Dieu dans sa demeure sainte. * ”

Où trouver de l’aide ?

Ce qu’a vécu Lidia, la jeune Polonaise mentionnée dans l’article précédent, est la preuve que l’aide de Dieu est indispensable et qu’on peut l’obtenir. Quelle atmosphère régnait dans son foyer ? Comment sa famille a-​t-​elle bénéficié de l’aide divine ?

Franciszek, le père de Lidia, reconnaît qu’à l’époque où ses enfants étaient en bas âge, il négligeait les siens, comme l’expliquait sa fille. “ Je ne me préoccupais pas de ce que faisaient nos enfants, dit-​il. Je ne manifestais aucune marque d’affection et nous n’avions aucune  complicité. ” Il ne savait donc pas qu’à l’âge de 14 ans Lidia, ainsi que son frère et sa sœur plus jeunes, participaient déjà à des soirées arrosées et tapageuses, fumaient, buvaient et prenaient part à des bagarres.

Franciszek a fini par se rendre compte des ennuis que s’attiraient ses enfants, et le choc qu’il a ressenti l’a décidé à prendre des mesures. “ J’ai prié Dieu de m’aider ”, se souvient-​il. Peu de temps après, des Témoins de Jéhovah sonnaient à sa porte. Franciszek et sa femme ont accepté d’étudier la Bible et ont commencé à mettre en pratique les principes qu’elle enseigne. Comment leurs enfants ont-​ils réagi ?

Franciszek explique : “ Ils se sont rendu compte que je ne buvais plus et que je devenais un meilleur père. Ils voulaient mieux connaître les Témoins de Jéhovah. Eux aussi se sont mis à étudier la Bible et ont rompu avec leurs mauvaises fréquentations. ” Le fils, Rafał, dit à propos de son père : “ Maintenant, je l’aime comme un ami. ” Il ajoute : “ Du jour au lendemain, la bande a perdu toute son importance. Nous étions occupés à des activités spirituelles. ”

Franciszek est aujourd’hui ancien dans une congrégation des Témoins de Jéhovah, et il continue de s’intéresser à sa famille et à la croissance spirituelle de chacun de ses membres. Sa femme et Lidia sont pionnières, ou évangélisatrices à plein temps. Rafał et sa jeune sœur Sylwia étudient la Bible avec application, participent aux réunions chrétiennes et propagent leur foi avec zèle.

Il a appliqué ce qu’il a appris

Arrêtons-​nous également sur le cas de Luis, le père de Macarena, la jeune femme espagnole de 21 ans qui a été mentionnée dans l’article précédent. Les comportements de Luis étaient calqués sur ceux de son père alcoolique. Ainsi que le disait Macarena, il disparaissait avec ses amis pendant plusieurs jours. Qui plus est, il considérait sa femme comme une domestique, non comme une compagne qu’il aurait estimée. Leur mariage était sur le point de se briser ; Macarena et ses frères et sœurs en étaient traumatisés.

Un jour cependant, Luis a accepté d’étudier la Bible avec les Témoins de Jéhovah. “ J’ai commencé à passer du temps avec ma femme et mes enfants, explique-​t-​il. Nous parlions ensemble, prenions nos repas ensemble et étudiions la Bible ensemble. Nous nous retrouvions également pour les tâches ménagères et pour les distractions. ” Macarena avoue : “ J’ai commencé à percevoir la présence d’un père attentionné, d’un père qui se souciait sincèrement de sa famille. ”

Notons que Luis a non seulement encouragé sa famille à servir Dieu, mais qu’il a aussi appliqué ce qu’il apprenait. Il a renoncé à “ une entreprise florissante, explique Macarena, parce qu’elle lui prenait trop de temps et qu’il voulait se consacrer davantage à des questions familiales ”. Et quels résultats il a obtenus ! “ Grâce à son exemple, j’ai appris à garder l’œil simple et à donner la priorité aux choses spirituelles ”, dit Macarena, qui sert aujourd’hui comme pionnière. Quant à sa mère et à ses jeunes frères et sœurs, ce sont des membres actifs de leur congrégation.

La décision prise par un cadre des chemins de fer

Manifestement, les enfants ont besoin d’un père qui prenne des décisions en tenant compte de leur bien-être. Le fils de Takeshi Tamura (le cadre japonais cité dans l’article précédent), alors adolescent, fréquentait des individus peu recommandables et semblait devoir s’attirer des ennuis. C’était en 1986, l’année où Takeshi a décidé de démissionner. Que pense ce père aujourd’hui, plus de 18 ans après avoir pris sa décision ?

“ C’est peut-être le meilleur choix que j’aie jamais fait, a-​t-​il déclaré récemment. Passer plus de temps avec mon fils et faire des choses ensemble, notamment étudier la Bible, a été très bénéfique. Nous sommes devenus amis, et il a mis un terme à ses mauvaises fréquentations et à sa mauvaise conduite. ”

La femme de Takeshi était devenue Témoin de Jéhovah quelques années plus tôt. C’est sa conduite exemplaire qui a incité son mari à étudier la Bible et à s’intéresser à sa famille. Il a fini  par devenir Témoin, ainsi que son fils et sa fille. Takeshi et son fils servent à présent comme anciens, chacun dans sa congrégation ; la femme de Takeshi et sa fille sont pionnières.

Les pères ont besoin d’aide

De nombreux pères, quoique conscients de négliger leurs enfants, ne savent pas quoi faire pour eux. Une édition du journal espagnol La Vanguardia titrait : “ Quarante-deux pour cent des parents [espagnols] avouent ne pas savoir comment éduquer leurs enfants adolescents. ” Le constat est le même avec les parents de préadolescents ou de tout-petits. Contrairement à une opinion répandue, les plus jeunes ont eux aussi besoin de la présence et de l’attention d’un père aimant.

Que dire de plus sur le rôle du père ? Quels personnages ont laissé le meilleur exemple qui soit aux pères, et que peut-​on apprendre d’eux ? Le dernier volet de ce dossier abordera ces questions.

[Note]

^ § 7 Voir le chapitre “ Les familles monoparentales peuvent réussir ” dans le livre Le secret du bonheur familial, publié par les Témoins de Jéhovah.

[Illustrations, page 7]

Des pères qui ont répondu aux besoins de leurs enfants.

Franciszek et sa famille.

Luis et sa famille.

Takeshi et sa famille.