Aller au contenu

Aller à la table des matières

Nos lecteurs nous écrivent

Nos lecteurs nous écrivent

 Nos lecteurs nous écrivent

Enseignants Institutrice depuis quatre ans, j’ai été enchantée par le dossier “ Les enseignants : que ferions-​nous sans eux ? ” (8 mars 2002). Les enfants ont une fâcheuse tendance à ne pas faire la différence entre le bien et le mal. Ce n’est pas non plus facile d’enseigner quand les enfants sont conscients de leurs droits avant de l’être de leurs devoirs. Mais l’enseignement n’en reste pas moins une carrière gratifiante, surtout quand les élèves sont motivés et qu’ils progressent.

J. K., États-Unis

Merci pour ces articles. Ils m’ont permis de comprendre tous les sacrifices que les enseignants font pour nous, même si nous les payons rarement de retour.

S. M., Italie

J’ai huit ans. Vos articles m’ont montré que les enseignants aiment les élèves. Ils aiment enseigner les enfants même quand c’est dur. J’ai écrit une carte de remerciement à mon instituteur. Même si c’est parfois difficile, ma sœur de quatre ans et moi apprenons à parler de Jéhovah aux personnes, parce que nous les aimons.

T. M., États-Unis

Quatre ans après que j’ai quitté mon poste d’enseignante, une élève m’a écrit pour me remercier de toutes les fois où je l’ai aidée. Elle a joint un marque-page qu’elle avait fabriqué elle-​même. Imaginez combien j’étais heureuse de recevoir cette lettre !

A. R., Slovénie

J’ai donné un exemplaire de ce périodique au directeur de l’école où vont mes enfants ainsi qu’à deux enseignants. J’ai attendu deux jours, puis je suis retournée recueillir leurs impressions. Ils m’ont demandé 20 autres exemplaires en espagnol et en anglais pour les distribuer aux parents.

M. M., États-Unis

L’an dernier, j’ai travaillé comme instituteur pendant quatre mois. Mes collègues avouaient que le manque de reconnaissance de la part des parents rend leur travail difficile. J’ai donc été très heureux de voir que ce dossier valorise le travail des enseignants dévoués. Quand je suis parti, de nombreux élèves m’ont écrit une lettre de remerciement. Chacune d’elles est très précieuse à mes yeux.

S. I., Japon

Vol en montgolfière Un grand merci pour votre article formidable “ Sur les ailes du vent ”. (8 mars 2002.) J’ai toujours rêvé de monter dans une montgolfière, mais cela ne m’est jamais arrivé. Cet article a pour ainsi dire compensé ce manque, car j’ai vraiment eu l’impression d’être montée à bord ! Pour tout dire, je “ sentais ” le panier décoller et se balancer. Le monde doit paraître si petit de là-haut ! Et pourtant, lui et ses habitants comptent pour Jéhovah.

S. A., Allemagne

Sentiments de culpabilité Il était temps que je lise l’article “ D’après la Bible ... Le sentiment de culpabilité est-​il toujours néfaste ? ” (8 mars 2002). Étant trop exigeante, j’avais du mal à ne pas m’emporter contre ma compagne de service (je suis évangélisatrice à plein temps). Mais cet article a montré que l’on n’arrange rien et que l’on manque d’amour si l’on essaie sans cesse de culpabiliser les autres parce qu’ils ne font pas toujours les choses comme nous aimerions qu’ils les fassent. Je suis heureuse d’avoir pu revoir mon point de vue. Continuez à nous apprendre à voir les choses comme Jéhovah les voit.

K. K., Japon