Aller au contenu

Aller à la table des matières

Ils se sont retrouvés trente ans plus tard

Ils se sont retrouvés trente ans plus tard

 Ils se sont retrouvés trente ans plus tard

EN 1967, le hasard réunit deux jeunes hommes. Ils doivent partager la même chambre à l’université technique du Michigan (États-Unis). Dennis Sheets, 18 ans, originaire de Lima dans l’Ohio, entame des études de sylviculture. Mark Ruge, 22 ans, originaire de Buffalo, dans l’État de New York, est en troisième année de génie civil.

Leur amitié sera apparemment de courte durée. Aucun d’eux ne poursuit ses études universitaires. Leurs chemins se séparent. Plus de 30 années passent. Puis, un beau jour, en République dominicaine, les deux hommes se retrouvent de nouveau face à face. Certes, le hasard n’est pas pour rien dans ces retrouvailles inattendues. Mais autre chose est à l’œuvre. Quoi donc ? Pour le savoir, suivons leurs parcours respectifs.

Dennis soldat

Après sa première année d’université, Dennis rentre chez lui. Puis, en décembre 1967, il est enrôlé dans l’armée américaine et envoyé au Viêt Nam en juin 1968. Là, il découvre l’horreur de la guerre. En 1969, à la fin de sa période de service, il rentre aux États-Unis et finit par obtenir un emploi dans une grande entreprise de l’Ohio. Cependant, il n’est toujours pas satisfait.

“ Mon rêve d’enfant, c’était d’avoir une ferme en Alaska ”, explique-​t-​il. En 1971, avec un ami du lycée, il part donc réaliser son rêve. Mais notre aspirant fermier ne trouve que des petits boulots. Il travaille quelque temps dans la lutte contre les incendies de forêt et vit sous une tente. Il se laisse pousser la barbe et les cheveux et se met à fumer de la marijuana.

En 1972, il quitte Anchorage. Après avoir assisté aux festivités du mardi gras à la Nouvelle-Orléans (Louisiane), il se construit une petite cabane dans les forêts de l’Arkansas. Là, il travaille dans le charpentage et dans le surfaçage du béton. En juin 1973, désireux de trouver un sens à sa vie, il fait le tour du pays en auto-stop.

Mark pacifiste

Mark reste à l’université encore quelques semestres après le départ de Dennis, mais il décide de ne plus faire partie d’un système qui soutient la guerre. Il retourne donc à Buffalo, où il travaille comme chef d’équipe dans une aciérie. Refusant toujours de s’associer à l’effort de guerre, il démissionne, achète une moto et traverse le pays jusqu’à San Francisco, en Californie. Sans le savoir, Dennis et Mark se trouvent alors dans la même ville au même moment.

Comme Dennis, Mark se laisse pousser la barbe et les cheveux et fume de la marijuana. En revanche, il milite activement dans un mouvement pacifiste et participe à des manifestations et à des défilés. Il est recherché par le FBI pour s’être soustrait à l’incorporation. Aussi, pendant plusieurs années, il se servira de pseudonymes pour échapper aux contrôles. Il continue de mener une vie de hippie à San Francisco.  C’est dans cette ville qu’en 1970 deux Témoins de Jéhovah frappent à sa porte.

Mark explique : “ Ils ont dû sentir que ça m’intéressait un peu, alors ils sont revenus. Je n’étais pas chez moi, mais ils ont laissé une bible verte et trois livres. ” Cependant il est bien trop occupé à militer et à se donner du bon temps pour les lire. En outre, talonné par le FBI, il part pour Washington, sous un nouveau nom d’emprunt. Kathi Yaniskivis, sa petite amie depuis l’université, le rejoint là-bas.

Finalement, en 1971, le FBI met la main sur Mark. Deux agents l’escortent sur un vol à destination de New York et s’assurent qu’il poursuit son chemin jusqu’au Canada, à Toronto. Évidemment, le FBI n’estime pas qu’il menace l’ordre public, mais souhaite le voir quitter le sol américain. L’année suivante, Mark et Kathi se marient et s’installent à Gabriola Island, dans la province canadienne de Colombie-Britannique, dans le but de s’évader de la société. Malgré tout, ils ont le sentiment que la vie ne se résume pas à cela.

Ils deviennent Témoins

Rappelez-​vous, nous avons quitté Dennis sillonnant le pays en auto-stop à la recherche du but de la vie. Son périple le mène dans le Montana, aux alentours de Chinook, où un fermier l’embauche le temps de la moisson du blé. La femme et la fille de ce cultivateur sont Témoins de Jéhovah. Elles donnent à Dennis un numéro de Réveillez-vous ! à lire. Très vite, Dennis acquiert la conviction que les Témoins pratiquent la vraie religion.

Emportant une bible, Dennis quitte la ferme et se rend à Kalispell (Montana). Là, il assiste pour la première fois à une réunion des Témoins de Jéhovah. Il demande une étude de la Bible à cette occasion. Peu après, il se fait couper les cheveux et se rase la barbe. En janvier 1974, il fait ses premiers pas dans l’activité d’évangélisation. Il est baptisé dans un abreuvoir à Polson (Montana) le 3 mars 1974.

Dans l’intervalle, Mark et Kathi décident de s’intéresser de plus près à la Bible, puisqu’ils en ont le temps. Ils commencent à lire la King James Version, mais ont du mal à comprendre son anglais archaïque. C’est alors que Mark se souvient qu’il possède encore la bible et les livres que les Témoins lui ont donnés des années auparavant. Mark et Kathi sont profondément impressionnés par ce qu’ils apprennent en lisant la Bible et les livres La vérité qui conduit à la vie éternelle et La Bible est-​elle vraiment la Parole de Dieu ?

Mark se souvient : “ J’ai été particulièrement frappé par le fait que le livre Vérité mentionne un groupe de chrétiens qui ne feraient la guerre sous aucun prétexte. Je me suis dit que ces gens pratiquaient le vrai christianisme. ” Peu après, et en dépit du risque de se faire arrêter, Mark et Kathi retournent à Houghton (Michigan) pour rendre visite à la famille de Kathi. Là, avec leur allure de hippies, ils assistent à une réunion des Témoins. Ils acceptent une étude biblique durant le mois qu’ils passent dans le Michigan.

De retour chez eux, ils rencontrent un Témoin dans les rues de Nanaimo et lui expliquent qu’ils veulent étudier la Bible. Le jour même, une voiture entière de Témoins prennent le ferry pour les rencontrer, et l’étude commence. Trois mois plus tard, Mark et Kathi se mettent à prêcher. Encore trois mois, et les voilà baptisés ! Nous sommes le 10 mars 1974, une semaine après le baptême de Dennis.

Dennis sert à plein temps

Dennis devient pionnier, c’est-à-dire évangélisateur à plein temps, en septembre 1974. Il raconte : “ J’étais content d’être pionnier, mais je voulais élargir mon ministère. En juin 1975, j’ai donc fait ma demande pour servir au siège mondial des Témoins de Jéhovah, à Brooklyn. En décembre de la même année, j’ai reçu une réponse positive. ”

La première mission qu’on lui confie est d’aider à la transformation de l’ancien hôtel Towers en résidence pour le personnel. Il y travaille plusieurs années comme responsable des couvreurs. Puis, désireux de se marier, il part s’installer en Californie. C’est donc là, en 1984, alors qu’il sert comme ancien dans la congrégation de Cathedral City, qu’il épouse Kathy Enz, une pionnière.

 Dennis et Kathy étaient résolus à mener une vie simple dans le but de se dépenser pour les intérêts du Royaume de Dieu. Aussi Dennis refusera-​t-​il souvent des occasions de gagner beaucoup d’argent dans le secteur du bâtiment, secteur alors en plein essor en Californie du Sud. En 1988, Kathy et lui proposent leur aide pour les chantiers de construction internationaux des Témoins de Jéhovah. Au mois de décembre, ils reçoivent leur affectation : participer au projet de construction de la filiale de Buenos Aires, en Argentine.

En 1989, ils sont invités à prêter main-forte aux activités de construction des Témoins de Jéhovah de façon permanente. Dans cette forme particulière de service à plein temps, ils serviront deux fois au Suriname et en Colombie. Ils travailleront aussi sur les chantiers de construction des filiales de l’Équateur et du Mexique, ainsi qu’en République dominicaine.

Mark sert à plein temps

En 1976, le gouvernement des États-Unis gracie Mark et des milliers d’autres jeunes Américains qui s’étaient réfugiés au Canada pour échapper à la conscription. Mark et Kathi souhaitent eux aussi mener une vie simple afin de consacrer plus de temps à leur ministère. Mark trouve un emploi de géomètre à temps partiel, qui leur permet de rembourser petit à petit les dettes qu’ils ont contractées avant leur baptême.

En 1978, les Témoins du Canada envisagent la construction de nouveaux locaux près de Toronto (Ontario). Mark et Kathi sont alors en mesure d’offrir leurs services. Puisque Mark a une expérience de géomètre, ils sont invités à participer à la construction. Ils travailleront sur le projet à Georgetown jusqu’à ce qu’il soit mené à bien, en juin 1981. Après quoi ils retourneront en Colombie-Britannique et serviront pendant les quatre années suivantes sur le chantier de construction d’une Salle d’assemblées des Témoins de Jéhovah. La construction achevée, ils seront rappelés au Canada pour travailler au projet d’extension de la filiale.

En 1986, après quelques mois passés à Georgetown, ils sont invités à faire définitivement partie du personnel de la filiale du Canada. Ils n’en partiront plus. Ils travailleront sur de nombreux chantiers de construction à travers le monde. En raison de son expérience dans le domaine, Mark sera chargé des opérations d’arpentage lors de constructions de filiales et de Salles d’assemblées des Témoins de Jéhovah en Amérique centrale et du Sud, ainsi que dans les Antilles.

Ils serviront au Venezuela, au Nicaragua, en Haïti, en Guyane, à la Barbade, aux Bahamas, en Dominique, aux États-Unis (Floride) et en République dominicaine. Cette forme particulière de service à plein temps va réunir de nouveau Mark et Dennis.

Retrouvailles en République dominicaine

Sans qu’ils le sachent, Mark et Dennis passeront sur les mêmes chantiers en République dominicaine. Un jour, ils tombent nez à nez dans les bâtiments de la filiale des Témoins de Jéhovah à Saint-Domingue. Vous imaginez sans doute leur bonheur de se retrouver. Ils ont 33 ans de plus et beaucoup de choses à se raconter. Ils iront de surprise en surprise en  découvrant leurs parcours respectifs. Ce qui les frappera le plus, ainsi que tous ceux à qui ils en feront part, ce sont les nombreuses similitudes de leur existence.

Tous deux ont été hippies et ont cherché à fuir les tracas de la vie moderne matérialiste en habitant des endroits isolés. Dennis a épousé une femme ayant pour nom Kathy, Mark une femme prénommée Kathi. Les deux hommes ont accepté une étude biblique lors de leur première réunion avec les Témoins de Jéhovah. Tous deux ont été baptisés en mars 1974. Tous deux ont servi dans un des sièges des Témoins de Jéhovah, Dennis aux États-Unis et Mark au Canada. Tous deux se sont efforcés de mener une vie simple afin de se consacrer à des objectifs spirituels (Matthieu 6:22). Tous deux se sont engagés dans la construction internationale et ont servi dans de nombreux pays. Avant de se retrouver en République dominicaine, aucun des deux n’avait rencontré un ancien ami ayant accepté les vérités bibliques.

Mark et Dennis attribuent-​ils ces coïncidences incroyables au destin ? Pas le moins du monde. Ils savent que, comme le dit la Bible, “ temps et événement imprévu [nous] arrivent à tous ”, parfois de façon très agréable (Ecclésiaste 9:11). Cependant, ils reconnaissent également qu’autre chose a joué un rôle dans leurs retrouvailles : leur quête commune du but de la vie et leur amour pour Jéhovah Dieu.

L’histoire de Mark et de Dennis met aussi en évidence un point commun à toutes les personnes sincères qui apprennent la vérité contenue dans la Bible. Écoutons Dennis : “ Ce que Mark et moi avons vécu prouve que Jéhovah connaît la situation de chaque individu et qu’il attire à lui ceux dont le cœur est bien disposé. ” — 2 Chroniques 16:9 ; Jean 6:44 ; Actes 13:48.

Mark ajoute : “ Notre vie nous a aussi appris à apprécier le fait que, lorsqu’une personne adhère aux critères de Jéhovah, lui voue son existence et se rend disponible pour lui, Jéhovah utilise ses talents et ses capacités pour promouvoir le vrai culte en faveur de son peuple. ” — Éphésiens 4:8.

Leur vie montre aussi que Jéhovah Dieu bénit ceux qui le servent de tout leur cœur. Mark et Dennis ressentent cette bénédiction. Dennis affirme : “ C’est un privilège de servir les intérêts du Royaume dans une forme particulière de service à plein temps. Cela nous a permis de bénéficier d’un échange d’encouragements tout en travaillant avec nos frères et sœurs chrétiens du monde entier. ”

“ Jéhovah ne manque pas de bénir ceux qui accordent la première place à son Royaume, renchérit Mark. Je considère le fait de servir en tant que membre de la famille du Béthel du Canada et de participer aux constructions internationales comme une bénédiction spéciale. ”

Quelles retrouvailles exceptionnelles ! Comme l’a dit Mark, “ la véritable raison pour laquelle c’était si fantastique d’être de nouveau réunis, c’est que, tous les deux, nous avons appris à connaître, à aimer et à servir le Dieu unique, Jéhovah ”.

[Illustration, page 21]

Dennis, 1966.

[Illustration, page 21]

Mark, 1964.

[Illustration, page 23]

Dennis dans le Dakota du Sud, 1974.

[Illustration, page 23]

Mark dans l’Ontario, 1971.

[Illustration, page 24]

Dennis et Mark, avec leurs femmes, peu après leurs retrouvailles en 2001.