Aller au contenu

Aller à la table des matières

Est-il justifié que Dieu recoure à la force ?

Est-il justifié que Dieu recoure à la force ?

 D’après la Bible...

Est-​il justifié que Dieu recoure à la force ?

L’USAGE meurtrier de la force est une constante dans l’histoire humaine. Selon une estimation, 170 millions de personnes auraient été assassinées au XXsiècle à l’instigation de leurs propres dirigeants. La Bible fait remarquer à juste titre que les hommes ont toujours dominé leurs semblables à leur détriment. — Ecclésiaste 8:9.

Vu la violence excessive des humains, certains pourraient trouver à redire à ce que Dieu détruise ses ennemis par la force. Les Juifs n’ont-​ils pas, sous ses ordres directs, attaqué puis tué les habitants cananéens de la Terre promise (Deutéronome 20:16, 17) ? Et Dieu lui-​même n’affirme-​t-​il pas qu’il broiera toutes les dominations adverses et y mettra fin (Daniel 2:44) ? Des personnes sincères se demandent donc s’il est toujours justifié que Dieu recoure à la force.

Usage abusif de la force

Il faut bien comprendre que la force est indissociable de la notion de gouvernement. Une administration incapable de faire respecter ses lois est impuissante. Par exemple, malgré les bavures policières dont on fait état, combien de personnes seraient prêtes à se passer de la protection des forces de l’ordre ? Et qui contesterait sérieusement la nécessité de disposer d’un bras armé ?

Mohandas Gandhi, renommé pour son aversion de la violence, a déclaré un jour : “ Imaginez un homme pris de folie meurtrière : une épée à la main, il circule çà et là et assassine tous ceux qu’il rencontre. Or, personne n’ose le capturer vivant. Celui qui abattra cet aliéné en sera remercié par la communauté et sera considéré comme un bienfaiteur. ” Ainsi, même Gandhi voyait la nécessité de recourir à la force dans certains cas.

Manifestement, une société doit savoir employer la force pour rester stable. En général, ce n’est  pas l’usage de la force, mais son abus qui est dénoncé. — Ecclésiaste 4:1-3.

“ Toutes ses voies sont justice ”

Rien dans l’Histoire ne montre que Dieu ait jamais abusé de son pouvoir. Il ne domine pas par la force : il veut que nous l’adorions par amour (1 Jean 4:18, 19). En fait, il n’emploie pas la force quand il y a un moyen juste de faire autrement (Jérémie 18:7, 8 ; 26:3, 13 ; Ézékiel 18:32 ; 33:11). Et quand il juge bon de l’utiliser, il lance toujours de nombreux avertissements, afin que quiconque le veut puisse se corriger (Amos 3:7 ; Matthieu 24:14). Un Dieu arbitraire et cruel prendrait-​il de telles mesures ?

Si les humains abusent de leur pouvoir de manière injustifiable, Dieu par contre utilise sa force très différemment. Moïse a dit au sujet de Jéhovah : “ Toutes ses voies sont justice. Dieu de fidélité, chez qui il n’y a pas d’injustice. ” (Deutéronome 32:4). La domination de Dieu se distingue de celle des humains tyranniques en ce qu’elle n’est pas fondée sur la raison du plus fort. Chaque fois que Dieu a employé la force, c’était en harmonie avec son amour, sa sagesse et sa justice, qualités chez lui parfaites. — Psaume 111:2, 3, 7 ; Matthieu 23:37.

Par exemple, avant de détruire les méchants par le déluge, Dieu les a avertis pendant des années. Chacun avait la possibilité de se réfugier dans l’arche et de survivre. Seules huit personnes l’ont fait (1 Pierre 3:19, 20 ; 2 Pierre 2:5). À l’époque de Josué, Israël a exécuté un jugement divin sur les Cananéens corrompus — jugement prononcé plus de 400 ans auparavant (Genèse 15:13-21) ! Durant tout ce temps, les preuves évidentes que les Israélites étaient le peuple choisi par Dieu n’avaient pu échapper aux Cananéens (Josué 2:9-21 ; 9:24-27). Pourtant, hormis les Guibéonites, aucune nation cananéenne n’a recherché la miséricorde ni n’a saisi l’occasion de solliciter la paix. Les Cananéens ont préféré laisser leur cœur s’obstiner contre Jéhovah. — Josué 11:19, 20.

Dieu détient l’autorité

Pour comprendre comment Dieu utilise sa force, il nous faut d’abord saisir une vérité fondamentale quant à notre position devant lui. “ Nous sommes l’argile, et tu es notre Potier ”, a reconnu humblement le prophète Isaïe (Isaïe 64:8). À l’évidence, étant le Créateur de l’univers, Dieu peut employer sa force comme il l’entend. Reconnaissant l’autorité divine, nous pensons comme Salomon : “ La parole du roi, c’est le pouvoir ; et qui peut lui dire : ‘ Que fais-​tu ? ’ ” — Ecclésiaste 8:4 ; Romains 9:20, 21.

Parce qu’il est le Créateur tout-puissant, il appartient à Dieu de donner la vie sur terre ou de la reprendre. Les hommes ne sont ni en droit ni en mesure de contester son recours à la force. Il leur faut apprendre à conformer leur pensée à celle de Dieu. “ Est-​ce que ce ne sont pas vos voies qui ne sont pas bien réglées ? ” a demandé Jéhovah. — Ézékiel 18:29 ; Isaïe 45:9.

C’est son sens de la justice et son amour pour les humains qui inciteront Jéhovah à débarrasser la terre de ceux qui abusent de leur pouvoir et qui bafouent violemment les droits d’autrui. Cette manifestation de force établira sur la terre des conditions idéales pour tous ceux qui sont pacifiques et qui y aspirent (Psaume 37:10, 11 ; Nahoum 1:9). Le gouvernement de Dieu sera ainsi justifié, et son nom défendu pour l’éternité. — Révélation 22:12-15.