Aller au contenu

Aller à la table des matières

Coup d’œil sur le monde

Coup d’œil sur le monde

 Coup d’œil sur le monde

Histoire des religions

Lors d’une enquête menée récemment par le journal Le Monde et par la revue Notre Histoire, seulement 57 % des Français se sont dits favorables à un cours d’histoire religieuse dans les établissements scolaires publics. “ On peut [...] remarquer que le nombre d’opposants est en augmentation, commente Notre Histoire. Se manifeste ainsi soit une méfiance à l’égard d’un possible prosélytisme, soit une conception de l’école excluant par principe le fait religieux. ” Paradoxalement, une grande majorité croit que ces cours favoriseraient l’esprit de tolérance chez les élèves. Selon le sondage, l’islam, avec quatre millions de fidèles, est aujourd’hui la deuxième religion en France après le catholicisme, mais les protestants, les juifs, les bouddhistes, les orthodoxes et les Témoins de Jéhovah font aussi partie du “ paysage religieux diversifié ” du pays.

Transmission des infections

“ On transmet des maladies infectieuses par des gestes aussi simples qu’ouvrir un robinet ou décrocher le téléphone ”, lit-​on dans le Guardian de Londres. Des scientifiques de l’Université de l’Arizona à Tucson (États-Unis) ont montré qu’une personne très enrhumée qui ouvre un robinet juste après s’être mouchée peut déposer “ plus de 1 000 virus sur la manette ”, virus qui contamineront le prochain utilisateur du robinet, surtout si celui-ci se touche ensuite la bouche, le nez ou les yeux. Résultat de tests sur une bactérie et sur un bactériophage : “ les combinés téléphoniques ont transmis 39 % des bactéries et 66 % des virus, et les robinets respectivement 28 et 34 %. ” Le contact d’un doigt infecté sur la lèvre inférieure véhicule plus d’un tiers de ces agents pathogènes. Les maladies à rotavirus et les diarrhées à salmonelles se transmettent aisément par des mains non lavées.

Anti-criquets chinois

Le Daily Telegraph de Londres rapporte : “ Contre la plus grande invasion de criquets qu’elle ait connue depuis 25 ans, la Chine lève une armée de 700 000 canards et poulets spécialement entraînés. ” Durant l’été 2000, des essaims de criquets ont détruit 1 600 000 hectares de récoltes dans le nord et l’est du pays et 3 900 000 hectares de pâturages dans le Xinjiang, dans l’extrême ouest. On a entraîné les canards et les poulets à poursuivre et à manger les insectes au son d’un sifflet. Explication de Zhao Xinchun, chef adjoint du Bureau de dératisation et de lutte antiacridienne du Xinjiang, qui forme et emploie les volailles : “ Les agriculteurs savaient que les poulets raffolaient des criquets. Après avoir fait des expériences, nous avons découvert que les canards mangent plus que les poulets [jusqu’à 400 criquets par jour et par tête], sont plus résistants aux intempéries et ne se font pas dévorer par les aigles ou les belettes. [...] On les lâche dans le pâturage, et au coup de sifflet ils se jettent sur les criquets. ” Les volailles sont un des moyens utilisés en parallèle avec les avions-pulvérisateurs et les micro-organismes destructeurs d’acridiens.

Le sommeil n’est pas un luxe

Lu dans The Natal Witness, journal sud-africain : “ Au moins un quart des Sud-Africains tournent à mi-régime [à la moitié de leur potentiel] à cause de carences ou de troubles du sommeil. ” Selon le psychologue et spécialiste du sommeil James Maas, le sommeil permet au cerveau de refaire le plein d’indispensables neurotransmetteurs ; par conséquent, un sommeil en quantité suffisante est essentiel à une bonne mémoire, à la créativité, aux facultés d’analyse et d’apprentissage. Une insuffisance de sommeil engendre dépression, irritabilité, anxiété, érosion du sens de l’humour, de la sociabilité, érosion des capacités de concentration, de mémorisation, de communication et de décision, propension aux imprudences, baisse de la productivité et de la qualité de vie. Les sujets qui dorment cinq heures ou moins deviennent moins résistants aux virus. “ Pour être au mieux de notre forme, dit James Maas, nous devons investir un tiers de notre vie dans le sommeil, soit une moyenne de huit heures par nuit. ”

Corail abyssal

Lu dans le National Post du Canada : “ On a découvert dans  les eaux profondes, noires et glaciales de l’Europe du Nord des récifs coralliens qui recèlent toute l’intensité et toute la diversité de la vie marine typique de leurs équivalents tropicaux. ” Les coraux comptent des centaines d’espèces, dont les éponges, les gorgones et “ d’innombrables espèces de vers marins, dont beaucoup n’ont jamais été décrites par les scientifiques ”. Au dire d’Alex Rogers, du Centre océanographique universitaire de Southampton (Royaume-Uni), on a trouvé dans des prélèvements sédimentaires du plancher marin quantité de petits animaux “ dont environ la moitié étaient nouveaux pour la science ”. “ Nous devons protéger ces récifs non pas tant pour le corail, trouvable ailleurs en colonies isolées, mais pour l’habitat qu’ils offrent à d’autres créatures. ” Selon lui, quelque 900 espèces vivraient dans ce corail. On suppose aussi, ajoute le journal, que ces coraux abritent “ des alevins de poissons d’une grande valeur commerciale ”.

Déclin de la famille en Angleterre

La Grande-Bretagne est le pays d’Europe où l’on divorce le plus et même où les concubins se séparent le plus. “ Le coût de l’effondrement familial ”, rapport d’une enquête commandée par le gouvernement, tire la sonnette d’alarme : “ La principale cause de la détérioration de l’enfance est l’effondrement de la famille, surtout l’éclatement du tandem éducatif mère-père. ” Le coût direct pour le contribuable britannique est en moyenne de 11 livres [110 francs français] par semaine, mais le coût indirect se cache dans le relogement des familles éclatées et ses nuisances induites pour l’environnement. Sans chercher à porter un jugement moral, le rapport déclare : “ À notre avis, le couple marié reste depuis toujours le plus sûr fondement d’une société stable et de l’éducation des enfants. ”

Délinquance éléphantine

Un rapport paru dans African Wildlife expliquait que, depuis 1991, des éléphanteaux mâles ont tué 36 rhinocéros dans le parc sud-africain de Hluhluwe-Umfolozi. Il se trouve que ces adolescents anormalement agressifs sont des orphelins, réchappés de l’abattage régulateur pratiqué dans le parc national Kruger, qui ont atteint l’état de musth (excitation sexuelle) plusieurs années trop tôt. Les chercheurs pensent que ces jeunes deviennent de mauvais sujets faute d’avoir grandi dans la structure sociale normale des éléphants. C’est pourquoi ils ont fait venir du parc national Kruger dix patriarches pour discipliner les jeunes caractériels. Dans une autre réserve naturelle, où cette initiative est suivie depuis 1998, on ne déplore plus de mort de rhinocéros.

L’ennemi d’une armée de terre cuite

Le Guardian de Londres rapporte : “ Un nouvel ennemi menace l’armée de terre cuite chinoise, une des plus célèbres attractions touristiques du pays, vieille de 22 siècles. ” Quarante sortes de champignons rongent plus de 1 400 des 8 000 guerriers, archers et chevaux grandeur nature qui ont été exhumés près de la tombe de l’empereur de Chine Qin Shihuang, non loin de l’ancienne capitale Xi’an. Un autre péril guette cette collection spectaculaire, découverte en 1974 et conservée maintenant dans un souterrain : selon le Times de Londres, “ l’haleine et la transpiration des près de 4 300 visiteurs quotidiens rongent ce qui reste de la pigmentation autrefois vive des statues ”. Pour que les moisissures ne gagnent pas toutes les statues, la ville de Xi’an a fait appel à une société belge spécialisée dans le traitement des champignons.

L’hiver, ami ou ennemi ?

Selon le bulletin médical allemand Apotheken Umschau, un temps froid et humide n’est pas forcément mauvais pour la santé. Au contraire, au dire d’Angela Schuh, climatothérapeute, la marche régulière dans le froid hivernal fait travailler le cœur et la circulation, et peut fortifier tout l’organisme. On soupçonne l’organisme confiné dans des lieux chauffés de réagir moins bien aux changements thermiques et d’être par conséquent plus sujet aux infections, à la fatigue et aux maux de tête. Mais un organisme aguerri par un exercice régulier dans un “ mauvais ” temps devient moins sensible au froid et plus résistant.