Aller au contenu

Aller à la table des matières

Le bruit de la neige

Le bruit de la neige

 Le bruit de la neige

DES chercheurs se sont aperçus que lorsque la neige tombe sur l’eau, chaque flocon produit un son (inaudible pour l’être humain). Comme une sirène qui se rapproche puis s’éloigne, ce bruit s’intensifie puis s’éteint progressivement, le tout en un dix-millième de seconde.

Alors qu’une goutte de pluie ou un grêlon s’enfonce dans l’eau, le flocon, plus léger, reste à la surface. Mais il ne tarde pas à fondre. C’est à ce moment-​là qu’il émet son “ cri ”. Ce phénomène avait déjà été remarqué il y a 15 ans, mais n’avait pas encore été étudié. Ces dernières années, en Alaska, des biologistes qui utilisent le sonar pour suivre les migrations des saumons ont redécouvert son existence : parfois, le bruit de la neige masque les signaux envoyés par les saumons et empêche les biologistes de travailler. Quelle est la cause de ce phénomène ?

Lorsque le flocon flotte sur l’eau, explique la revue New Scientist, il y a peu de bruit sous la surface. Mais dès qu’il commence à fondre, l’eau est aspirée vers le haut par capillarité et des bulles d’air se forment, libérées par le flocon ou piégées par l’eau qui monte. Avant de se trouver en équilibre avec leur environnement, ces bulles vibrent. Elles émettent alors des ondes sonores, un peu comme une clochette, mais à une fréquence beaucoup plus élevée.

[Crédit photographique, page 31]

Flocons de neige/Dover