Aller au contenu

Aller au sommaire

 SECTION 9

Ce que Messie le Guide nous enseigne

Ce que Messie le Guide nous enseigne

DIEU a prédit qu’il désignerait le Messie comme Guide de tous les peuples. Sachant de quelle sorte de dirigeant nous avons réellement besoin, il a choisi le meilleur qui soit. Quel genre de guide, ou de conducteur, le Messie a-​t-​il été ? Un général puissant ? Un politicien habile ? Un grand philosophe ? Selon les Écritures saintes, le Messie, appelé Jésus Christ, était un prophète différent de tous les autres. — Matthieu 23:10.

Dieu a veillé à ce que Jésus naisse parfait, saint. De plus, Jésus a résisté à tous les efforts de Satan pour le corrompre. En paroles et en actes, il a, comme Dieu, utilisé sa puissance sans qu’on puisse lui faire de reproches. Il a aussi parfaitement imité la justice, la sagesse et l’amour de Dieu. Voyons ce que nous pouvons apprendre de l’exemple de Jésus.

Jésus aidait les autres de bon cœur.

Avec la puissance que Dieu lui accordait, Jésus aidait les autres. Il se souciait vraiment des gens et se servait largement de sa puissance pour combler leurs besoins. ‘ J’ai pitié de cette foule, parce qu’ils n’ont rien à manger ’, a-​t-​il dit en une occasion (Marc 8:2). Puis, par un miracle, il a nourri tous ceux qui étaient venus écouter son enseignement.

Jésus s’est beaucoup déplacé, enseignant et “ guérissant toutes sortes de maladies et toutes sortes d’infirmités parmi le peuple ”. (Matthieu 4:23.) On comprend pourquoi tant de monde le suivait. “ Toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une puissance sortait de lui et les guérissait tous. ” (Luc 6:19). Manifestement, Jésus est venu, “ non pas pour être servi, mais pour servir et donner son âme comme rançon * en échange de beaucoup ”. (Matthieu 20:28.) Combien de dirigeants seraient prêts à sacrifier ainsi leurs intérêts pour le peuple ?

Jésus aimait les enfants.

Jésus imitait la justice de Dieu. Non seulement il obéissait à la loi de Dieu, mais il acceptait les raisons pour lesquelles elle avait été donnée. Comme les Écritures l’avaient annoncé, il a déclaré en quelque sorte : “ À faire ta volonté, ô mon Dieu, j’ai pris plaisir, et ta loi est tout au fond de moi. ” (Psaume 40:8). Les riches et les pauvres, les hommes et les femmes, les enfants et les adultes, Jésus les traitait tous comme Dieu le fait, autrement dit avec dignité, respect et sans faire de différences. Un jour, ses disciples ont reproché à des parents de lui amener leurs enfants. Sa réaction : “ Laissez les petits enfants venir vers moi ; n’essayez pas de les en empêcher, car c’est à leurs pareils qu’appartient le royaume de Dieu. ” — Marc 10:14.

Jésus imitait la sagesse de Dieu. Il connaissait très bien la nature humaine. “ Il savait, lui, ce qui était dans l’homme. ” (Jean 2:25). Même ceux que ses ennemis avaient envoyés pour l’arrêter ont reconnu : “ Jamais un autre homme n’a parlé de cette façon. ” D’où Jésus tenait-​il sa sagesse ? Il a expliqué : “ Ce que j’enseigne n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. ” — Jean 7:16, 46.

Par compassion, Jésus a guéri les malades.

 Jésus imitait l’amour de Dieu. Il avait de la compassion pour les autres : il était sensible à leurs souffrances et voulait les soulager. Une fois, un homme “ plein de lèpre ” l’a supplié : “ Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. ” Pris de pitié, Jésus lui “ tendit la main et le toucha, et lui dit : ‘ Je le veux. Deviens pur. ’ Et aussitôt la lèpre disparut de dessus lui ”. (Luc 5:12, 13 ; Marc 1:41, 42.) Jésus désirait sincèrement soulager ce pauvre homme.

Jésus se soucie-​t-​il aussi de vous ? Il répond lui-​même : “ Venez à moi, vous tous qui peinez et qui êtes chargés, et moi je vous réconforterai. Prenez sur vous mon joug et apprenez de moi, car je suis doux de caractère et humble de cœur, et vous trouverez du réconfort pour vos âmes. ” — Matthieu 11:28, 29.

Jésus est le meilleur Guide possible. En tant que tel, il nous lance cette invitation chaleureuse : “ Apprenez de moi. ” L’accepterez-​vous ? Si oui, cela vous mènera au bonheur.

^ § 6 Pour en savoir plus sur la rançon, voir le chapitre 5 du livre Qu’enseigne réellement la Bible ?