Aller au contenu

Aller à la table des matières

 CHAPITRE 19

Une œuvre de construction qui honore Jéhovah

Une œuvre de construction qui honore Jéhovah

CONTENU DU CHAPITRE

Une œuvre mondiale de construction qui sert les intérêts du Royaume.

1, 2. a) À quoi les serviteurs de Jéhovah ont-​ils toujours participé avec joie ? b) Qu’est-​ce qui compte le plus pour Jéhovah ?

LES serviteurs de Jéhovah ont toujours été heureux de construire des ouvrages à sa louange. Les Israélites, par exemple, ont construit le tabernacle, certains participant directement à sa fabrication, d’autres offrant généreusement des matériaux (Ex. 35:30-35 ; 36:1, 4-7).

2 Pour Jéhovah, ce ne sont pas les matériaux qui comptent le plus ou qui lui font le plus honneur (Mat. 23:16, 17). Ce qui compte vraiment à ses yeux, ce qui l’honore plus que tout, c’est le culte que lui rendent ses serviteurs, culte caractérisé par un esprit volontaire et une activité zélée (Ex. 35:21 ; Marc 12:41-44 ; 1 Tim. 6:17-19). Et heureusement ! Les constructions, en effet, ne durent qu’un temps. Où sont aujourd’hui le tabernacle et le temple ? Disparus. En revanche, Jéhovah n’a pas oublié la générosité et le labeur des hommes et des femmes fidèles qui se sont investis dans leur construction (lire 1 Corinthiens 15:58 ; Hébreux 6:10).

3. Qu’allons-​nous considérer dans ce chapitre ?

3 À notre époque aussi, les serviteurs de Jéhovah se sont beaucoup dépensés pour bâtir des lieux de culte. Ce qui a été accompli sous la direction de notre Roi Jésus Christ est vraiment remarquable. Il est clair que Jéhovah a béni nos efforts (Ps. 127:1). Dans ce chapitre, nous ferons un tour d’horizon de ce qui a été réalisé dans ce domaine et constaterons que cette activité fait honneur à Jéhovah. Nous découvrirons également des témoignages de frères et de sœurs engagés dans cette œuvre.

Construction de Salles du Royaume

4. a) Pourquoi avons-​nous besoin de plus de lieux de culte ? b) Pourquoi a-​t-​on fusionné certaines filiales ? (voir l’encadré «  Construction de Béthels : évolution des besoins »).

4 Comme nous l’avons vu au chapitre 16, Jéhovah veut que nous nous réunissions pour l’adorer (Héb. 10:25). Ces réunions affermissent notre foi et stimulent notre zèle pour la prédication. À mesure que nous avançons dans les derniers jours, Jéhovah accélère son œuvre, ce qui se traduit par l’arrivée chaque année de centaines de milliers de personnes  au sein de son organisation (Is. 60:22). Plus de sujets du Royaume veut dire besoin de plus d’imprimeries pour produire des publications, et besoin de plus de lieux de culte.

5. Pourquoi le nom « Salle du Royaume » est-​il approprié ? (voir aussi l’encadré «  L’église de la nouvelle lumière »).

5 Très tôt, les Étudiants de la Bible ont pris conscience de l’intérêt d’avoir leurs propres lieux de réunion. Il semble que l’un des tout premiers ait vu le jour en 1890, en Virginie-Occidentale. Par la suite, on a construit ou rénové un certain nombre d’autres locaux, mais sans leur donner de nom particulier. En 1935, frère Rutherford s’est rendu à Hawaii, où un lieu de réunion était en construction à côté des nouvelles installations de la filiale. Un frère lui ayant demandé comment il allait appeler le bâtiment, frère Rutherford lui a répondu : « Que dirais-​tu de “Salle du Royaume”, puisque c’est la bonne nouvelle du Royaume que nous prêchons ? » (Mat. 24:14). Ce nom approprié a bientôt désigné  officiellement, non seulement cette salle-​ci, mais la plupart des lieux de culte utilisés par les congrégations du monde entier.

6, 7. Quel effet les constructions rapides ont-​elles eu ?

6 Dans les années 1970, pour faire face à un besoin croissant, des frères américains ont mis au point une méthode permettant d’édifier en quelques jours des Salles du Royaume à la fois jolies et fonctionnelles. En 1983, environ 200 de ces salles étaient sorties de terre aux États-Unis et au Canada. Les frères avaient également commencé à se structurer en comités de construction. Devant l’efficacité du système, le Collège central l’a officialisé en 1986. L’année suivante, les États-Unis comptaient 60 comités de construction régionaux (CCR) *. En 1992, il en existait aussi en Afrique du Sud, en Allemagne, en Argentine, en Australie, en Espagne, en France, au Japon et au Mexique. Leur activité faisant partie du service sacré, les courageux bâtisseurs de Salles du Royaume et de Salles d’assemblées méritent assurément notre soutien.

7 Ces constructions rapides ont donné sur place un excellent témoignage. En Espagne, par exemple, à propos de la construction d’une Salle du Royaume dans la ville de Martos, un journal a titré : « La foi déplace des montagnes ». Il demandait : « Comment expliquer qu’en ce monde fondé sur l’égoïsme, des volontaires désintéressés se soient déplacés de différentes régions [d’Espagne] pour accomplir  à Martos un travail qui a battu tous les records de vitesse, de perfection et d’organisation ? » En réponse, il citait un des volontaires : « Nous sommes un peuple enseigné par Jéhovah, voilà tout. »

Construction dans les pays aux ressources limitées

8. Quel nouveau programme le Collège central a-​t-​il approuvé en 1999, et pourquoi ?

8 À la fin du XXsiècle, l’organisation de Jéhovah a enregistré un fort accroissement dans des pays où nos frères ont peu de moyens. Les congrégations ont fait leur possible pour construire des lieux de réunion, mais, en certains endroits, l’aspect très rudimentaire de nos Salles du Royaume en comparaison d’autres lieux de culte suscitait moqueries et préjugés. Aussi, en 1999, le Collège central a approuvé la mise en place d’un programme visant à accélérer la construction de Salles du Royaume dans ces pays. Des fonds provenant de pays plus riches ont été utilisés de manière à ce qu’il y ait une « égalisation » (lire 2 Corinthiens 8:13-15). Par ailleurs, des volontaires sont venus de l’étranger pour participer aux travaux.

9. Quelle tâche semblait gigantesque, mais qu’est-​ce qui a été accompli ?

9 Au premier abord, la tâche semblait gigantesque. Un rapport de 2001 signalait qu’on avait besoin de plus de 18 300 Salles du Royaume dans 88 pays en développement. Mais rien n’est impossible avec l’esprit de Dieu et le soutien de notre Roi Jésus Christ (Mat. 19:26). En 15 ans, soit de 1999 à 2013, ce programme a permis la construction  de 26 849 Salles du Royaume * ! Mais Jéhovah continuant de bénir l’œuvre de prédication, en 2013 il en manquait encore 6 500, et des centaines s’ajoutent à la liste chaque année.

La construction de Salles du Royaume dans les pays aux ressources limitées présente des difficultés particulières.

10-12. Comment la construction de Salles du Royaume fait-​elle honneur à Jéhovah ?

10 Comment la construction de ces Salles du Royaume fait-​elle honneur à Jéhovah ? Un rapport de la filiale du Zimbabwe constate : « En général, dans le mois qui suit la construction d’une Salle du Royaume, l’assistance aux réunions est multipliée par deux. » Dans de nombreux pays, il semble que les gens hésitent à se joindre à nous tant que nous n’avons pas un lieu de culte convenable. Mais dès qu’une Salle du Royaume voit le jour, elle se remplit à toute vitesse, et il en faut une autre. Ceci dit, ce n’est pas seulement l’aspect des bâtiments qui attire les personnes à Jéhovah et à son organisation. L’amour chrétien manifesté par les bâtisseurs joue lui aussi son rôle. Voyons quelques exemples.

11 Indonésie. Quand un homme qui observait la construction d’une Salle du Royaume a appris que tous les travailleurs étaient des volontaires, il s’est exclamé : « Vous êtes incroyables ! Vous n’êtes pas payés, et ça ne vous empêche pas de travailler dur et dans la bonne humeur. Je crois qu’il n’y a pas deux religions comme la vôtre ! »

12 Ukraine. Une femme qui passait tous les jours devant un chantier a deviné qu’il s’agissait de la construction d’une Salle du Royaume par des Témoins de Jéhovah. Elle a dit : « J’avais entendu parler des Témoins par ma sœur, qui en fait partie. Quand j’ai vu comment se passait la construction, j’ai décidé que moi aussi j’appartiendrais un jour à cette famille spirituelle. J’y ai vu l’amour en action. » Elle s’est fait baptiser en 2010.

13, 14. a) Quelle leçon tirez-​vous de la réaction d’un couple ayant observé le chantier d’une Salle du Royaume ? b) Comment pouvez-​vous contribuer à ce que votre lieu de culte fasse honneur à Jéhovah ?

13 Argentine. Un couple a abordé le responsable du chantier d’une Salle du Royaume. « Nous avons suivi vos travaux de très près, a dit le mari, et [...] c’est ici que nous voulons apprendre à connaître Dieu. [...] Que faut-​il faire pour pouvoir assister aux offices ? » Tous deux ont accepté d’étudier la Bible, mais à la condition que ce soit en famille. Les frères ont évidemment été heureux de satisfaire à cette exigence.

14 Même si vous n’avez pas eu le plaisir de participer à la construction de la Salle du Royaume dans laquelle vous vous réunissez, vous pouvez faire beaucoup pour que celle-ci honore Jéhovah. N’hésitez pas, par exemple, à inviter aux réunions les personnes à qui vous donnez le témoignage, à commencer par celles que vous retournez voir régulièrement ainsi que vos étudiants. Vous pouvez aussi aider au  nettoyage et à l’entretien des locaux. Peut-être vous est-​il également possible de prévoir de faire des offrandes pour financer le fonctionnement de votre lieu de culte ou pour la construction d’autres Salles du Royaume dans le monde (lire 1 Corinthiens 16:2). Toutes ces initiatives contribuent à ce que le nom de Jéhovah soit loué.

Des bâtisseurs qui s’offrent volontairement

15-17. a) Par qui les travaux de construction sont-​ils accomplis en grande partie ? b) Quelles leçons tirez-​vous des commentaires faits par des couples de serviteurs internationaux ?

15 Les travaux accomplis lors de la construction de Salles du Royaume, de Salles d’assemblées ou de Béthels le sont en grande partie par des Témoins locaux. Il n’est pas rare, cependant, que ceux-ci reçoivent l’aide de spécialistes du bâtiment venus d’autres pays. Certains de ces frères et sœurs étrangers s’organisent pour rester sur place plusieurs semaines. D’autres se rendent disponibles pendant des années, étant envoyés d’un chantier à un autre.

Timo et Lina Lappalainen (voir paragraphe 16).

16 Si la construction internationale est un service qui présente des difficultés particulières, il offre aussi de bien belles récompenses. Timo et Lina, mariés depuis 25 ans, ont participé à la construction de Salles du Royaume, de Salles d’assemblées et de Béthels en Amérique du Sud, en Asie et en Europe. « Ces 30 dernières années, confie Timo, j’ai dû changer d’affectation à peu près tous les deux ans. » « J’ai accompagné Timo sur des chantiers dans dix pays différents, raconte Lina. Il faut beaucoup de temps et une énergie considérable pour s’adapter à une nouvelle alimentation, à un nouveau climat, à une nouvelle langue, à un nouveau territoire de prédication, et aussi pour se faire de nouveaux amis *. » Ces efforts en valent-​ils la peine ?  Réponse de Lina : « Nos plus grandes bénédictions, c’est dans les situations compliquées que nous les avons reçues. L’amour et l’hospitalité de nos frères, le soutien bienveillant de Jéhovah : tout cela nous l’avons vécu. Nous avons vu aussi se réaliser la promesse de Jésus consignée en Marc 10:29, 30, en recevant des frères, des sœurs et des mères spirituels au centuple. » Timo ajoute : « Nous éprouvons une immense satisfaction à mettre nos capacités au service de la plus noble des causes : accroître les biens du Roi. »

17 Darren et Sarah ont travaillé sur des chantiers en Afrique, en Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Asie, en Europe et dans le Pacifique Sud. Eux aussi estiment avoir reçu plus qu’ils n’ont donné. Même si tout n’a pas été simple, Darren fait ce constat : « Pour moi, c’est un honneur d’avoir collaboré avec des frères des quatre coins du monde. Je me suis rendu compte que l’amour que nous avons tous pour Jéhovah est comme un cordon qui fait le tour de la terre et qui nous relie les uns aux autres. » Commentaire de Sarah : « J’ai tellement appris au contact des frères et sœurs de toutes ces cultures ! Quand je vois les sacrifices qu’ils font pour servir Jéhovah, je me sens poussée à continuer de donner le meilleur de moi-​même. »

18. Comment la prophétie de Psaume 110:1-3 s’accomplit-​elle ?

18 Le roi David a prophétisé que les difficultés n’empêcheraient pas les sujets du Royaume de Dieu de s’offrir volontairement pour servir les intérêts du Royaume (lire Psaume 110:1-3). Quiconque s’investit dans une activité qui favorise les intérêts du Royaume participe à l’accomplissement de ces paroles prophétiques (1 Cor. 3:9). L’existence des dizaines de Béthels, des centaines de Salles d’assemblées et des dizaines de milliers de Salles du Royaume apporte la preuve tangible que le Royaume de Dieu est réel et qu’il est déjà en action. Quel privilège nous avons de servir le Roi Jésus Christ dans une œuvre qui fait rejaillir sur Jéhovah l’honneur qu’il mérite au plus haut point !

^ § 6 En 2013, plus de 230 000 volontaires agréés collaboraient avec les 132 CCR des États-Unis. Chaque année, ces comités coordonnent la construction d’environ 75 Salles du Royaume et participent à la rénovation ou à la réparation de 900 autres.

^ § 9 Ce chiffre ne tient pas compte des nombreuses Salles du Royaume construites dans les pays non concernés par le programme.

^ § 16 Les serviteurs et les volontaires internationaux passent la plus grande partie de leur temps sur le chantier, mais ils soutiennent également les congrégations locales en prêchant le week-end ou en soirée.