Aller au contenu

Aller au sommaire

Pourquoi s’intéresser à la Bible ?

Pourquoi s’intéresser à la Bible ?

Connaissez-vous bien la Bible ? Aucun autre livre n’a été autant diffusé. Son message a apporté réconfort et espoir à des gens de tous milieux culturels. Ses conseils se sont révélés utiles pour leur vie quotidienne. Pourtant, aujourd’hui, beaucoup ne savent pas grand-chose de ce livre exceptionnel. Que les questions religieuses vous intéressent ou non, vous aimeriez peut-être en apprendre davantage à son sujet. Cette brochure a pour but de donner une vue d’ensemble de la Bible.

AVANT de commencer à lire la Bible, aussi appelée Saintes Écritures, certains renseignements sont bons à savoir. Elle se compose en réalité de 66 livres. Le premier est la Genèse et le dernier la Révélation, ou Apocalypse.

Qui est l’auteur de la Bible ? Voilà une bonne question. Il est vrai qu’elle a été écrite par une quarantaine d’hommes sur une période de 1 600 ans. Mais, fait étonnant, ses écrivains n’ont pas prétendu en être les auteurs. L’un d’eux a d’ailleurs affirmé : “ Toute Écriture est inspirée de Dieu. ” (2 Timothée 3:16). Un autre : “ C’est l’esprit de Jéhovah qui a parlé par moi, et sa parole a été sur ma langue. ” (2 Samuel 23:2). Les rédacteurs de la Bible ont donc déclaré que son auteur est Jéhovah Dieu, le Chef suprême de l’univers. Ils ont aussi révélé que Dieu veut être proche des humains.

Un autre renseignement est essentiel pour comprendre les Saintes Écritures. C’est qu’elles ont un thème général : la justification du droit de Dieu de diriger les humains au moyen de son Royaume céleste. Les pages qui suivent montrent qu’il s’agit d’un fil conducteur de la Genèse à la Révélation.

Tout en gardant cela à l’esprit, examinons maintenant le message de ce best-seller de tous les temps.

^ § 9 Il existe plusieurs façons d’exprimer les dates. Dans cette brochure, notamment sur la frise chronologique en bas des pages, nous utilisons “ avant notre ère ” et “ de notre ère ”, ou leurs abréviations “ av. n. è. ” et “ de n. è. ”