Aller au contenu

Aller à la table des matières

voyant

voyant

Aux temps bibliques, on appelait parfois « voyant » une personne que Dieu rendait capable de discerner sa volonté, un peu comme s’il lui ouvrait grand les yeux pour qu’il voie ou comprenne des choses qui n’étaient pas à la portée des humains en général. Le mot hébreu vient d’un verbe qui signifie « voir », au sens littéral ou au sens figuré. Les gens consultaient un voyant quand ils avaient besoin de conseils à propos d’un problème (1S 9:9).