Aller au contenu

Aller à la table des matières

 CHAPITRE 53

Un dirigeant qui peut maîtriser les éléments de la nature

Un dirigeant qui peut maîtriser les éléments de la nature

MATTHIEU 14:22-36 MARC 6:45-56 JEAN 6:14-25

  • LES GENS VEULENT FAIRE DE JÉSUS LEUR ROI

  • JÉSUS MARCHE SUR L’EAU ET CALME LE VENT

Les gens ont été très impressionnés de voir Jésus nourrir miraculeusement des milliers de personnes. Ils en concluent qu’il « est vraiment le Prophète qui devait venir dans le monde », le Messie, et qu’il ferait sans doute un bon dirigeant (Jean 6:14 ; Deutéronome 18:18). Ils prévoient donc de s’emparer de lui pour le faire roi.

Mais Jésus connaît leurs intentions. Il renvoie la foule et demande à ses disciples de retourner à leur bateau. Où se dirigent-​ils ? Vers Bethsaïde, puis Capharnaüm. Jésus, lui, se retire dans la montagne pour prier seul cette nuit-​là.

Peu avant l’aube, à la lueur de la lune, Jésus observe de loin le bateau. Un vent violent agite la mer et les apôtres ont « du mal à ramer parce que le vent [est] contraire » (Marc 6:48). Après être descendu de la montagne, Jésus s’avance vers eux en marchant sur l’eau. Cela fait déjà « cinq ou six kilomètres » qu’ils rament (Jean 6:19). Quand ils voient Jésus, ils s’écrient, effrayés : « C’est une apparition ! » (Marc 6:49).

« Courage, c’est moi ! N’ayez pas peur », les rassure Jésus. Mais Pierre lui demande : « Seigneur, si c’est toi, ordonne-​moi de venir vers toi sur l’eau. » À quoi Jésus répond : « Viens ! » Aussitôt, Pierre descend du bateau et marche sur l’eau en direction de Jésus. Mais en voyant que le vent souffle très fort, il prend peur et commence à couler. Il crie alors : « Seigneur, sauve-​moi ! » Jésus tend sa main puis, saisissant Pierre, il lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi t’es-​tu laissé envahir par le doute ? » (Matthieu 14:27-31).

Quand Pierre et Jésus montent dans le bateau, le vent tombe. Les disciples sont stupéfaits. Mais devraient-​ils l’être ? S’ils avaient compris « le miracle des pains », celui que Jésus a réalisé quelques heures plus tôt en nourrissant des milliers de personnes, ils ne seraient pas surpris de le voir marcher sur l’eau et calmer le vent. Néanmoins, ils s’inclinent devant lui en disant : « Tu es vraiment le Fils de Dieu » (Marc 6:52 ; Matthieu 14:33).

Peu après, Jésus et les apôtres arrivent à Génésareth, cette magnifique plaine fertile au sud de Capharnaüm. Ils jettent l’ancre et descendent du bateau. Les gens reconnaissent Jésus et, accompagnés d’habitants de toute la région, ils lui amènent des malades. Quand ils touchent ne serait-​ce que le bord du vêtement de Jésus, ils sont complètement guéris.

Pendant ce temps, la foule qui a vu Jésus nourrir miraculeusement des milliers de personnes s’aperçoit qu’il est parti. Alors quand de petits bateaux arrivent de Tibériade, les gens montent à bord et se rendent à Capharnaüm à la recherche de Jésus. Quand ils le trouvent, ils lui demandent : « Rabbi, quand es-​tu arrivé ici ? » (Jean 6:25). Mais, à juste titre, Jésus les réprimande, comme nous allons le voir.