Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 33

Jésus accomplit une prophétie d’Isaïe

Jésus accomplit une prophétie d’Isaïe

MATTHIEU 12:15-21 MARC 3:7-12

  • DES FOULES VIENNENT VERS JÉSUS

  • JÉSUS ACCOMPLIT UNE PROPHÉTIE D’ISAÏE

Quand il apprend que les pharisiens et les membres du parti d’Hérode projettent de le tuer, Jésus se rend avec ses disciples vers la mer de Galilée. De grandes foules viennent vers lui d’un peu partout : de Galilée, des villes côtières de Tyr et de Sidon, de l’est du Jourdain, de Jérusalem et d’Idumée, plus au sud. Comme Jésus guérit beaucoup de gens, ceux qui ont des maladies graves s’amassent autour de lui. Ils n’attendent pas que Jésus s’approche d’eux : ils s’empressent de le toucher (Marc 3:9, 10).

La foule est si importante que Jésus demande à ses disciples de lui mettre un petit bateau à disposition pour qu’il puisse s’éloigner du bord et éviter ainsi que les gens se pressent autour de lui. De plus, il pourra enseigner la foule depuis le bateau et se rendre un peu plus loin sur la rive pour aider d’autres personnes.

Le disciple Matthieu constate que les activités de Jésus accomplissent « ce que le prophète Isaïe avait annoncé » (Matthieu 12:17). Quelle prophétie Jésus accomplit-​il ici ?

« Regardez ! Mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé, qui a mon approbation ! Je mettrai mon esprit sur lui, et il fera comprendre aux nations ce qu’est la justice. Il ne se disputera avec personne, il ne criera pas, et on n’entendra pas sa voix dans les grandes rues. Il n’écrasera pas le roseau abîmé et il n’éteindra pas la mèche qui fume, jusqu’à ce qu’il établisse la justice. Oui, les nations espéreront en son nom » (Matthieu 12:18-21 ; Isaïe 42:1-4).

Le serviteur bien-aimé qui a l’approbation de Dieu, c’est bien sûr Jésus. Il fait clairement savoir ce qu’est la vraie justice, qui a été obscurcie par les traditions religieuses erronées. Parce qu’ils appliquent d’une mauvaise façon la Loi de Dieu, les pharisiens ne viendraient même pas en aide à un malade le jour du sabbat ! En faisant connaître la justice de Dieu et en démontrant que l’esprit de Dieu est sur lui, Jésus libère les gens du poids des traditions injustes. C’est pour cela que les chefs religieux veulent le tuer. Quelle honte !

« Il ne se disputera avec personne, il ne criera pas, et on n’entendra pas sa voix dans les grandes rues. » Que signifient ces paroles ? Quand il opère des guérisons, Jésus interdit aux gens, ou même aux démons, de dire qui il est (Marc 3:12). Il ne veut pas qu’on entende parler de  lui grâce à une publicité tapageuse ou à des informations déformées circulant de bouche à oreille.

De plus, Jésus est porteur d’un message réconfortant pour tous ceux qui, figurément parlant, sont comme un roseau abîmé, courbé et piétiné. Ils sont comme une mèche qui fume, sur le point de s’éteindre. Jésus n’écrase pas de telles personnes. Au contraire, avec tendresse et amour, il relève habilement les humbles. Jésus est vraiment celui en qui les nations peuvent espérer !