Aller au contenu

Aller à la table des matières

 CHAPITRE 48

Malgré ses miracles, Jésus est rejeté à Nazareth

Malgré ses miracles, Jésus est rejeté à Nazareth

MATTHIEU 9:27-34 ; 13:54-58 MARC 6:1-6

  • JÉSUS GUÉRIT DES AVEUGLES ET UN MUET

  • LES NAZARÉENS LE REJETTENT

Jésus a eu une journée bien remplie. Après avoir traversé la mer depuis la Décapole, il a guéri la femme qui perdait du sang et a ressuscité la fille de Jaïre. Mais la journée n’est pas finie. Alors que Jésus part de chez Jaïre, deux aveugles le suivent en criant : « Aie pitié de nous, Fils de David ! » (Matthieu 9:27).

En l’appelant « Fils de David », ces hommes expriment leur conviction que Jésus est l’héritier du trône de David, et donc le Messie. Jésus semble ne pas prêter attention à leurs supplications, peut-être pour voir s’ils vont persévérer, et c’est ce qu’ils font. Quand Jésus entre dans une maison, les deux hommes le suivent à l’intérieur. « Croyez-​vous que je peux faire cela ? », leur demande Jésus. « Oui, Seigneur », répondent-​ils avec certitude. Jésus leur touche alors les yeux en disant : « Qu’il vous soit fait selon votre foi » (Matthieu 9:28, 29).

Aussitôt, ils retrouvent la vue ! Tout comme il l’a demandé à d’autres auparavant, Jésus leur ordonne de ne pas crier sur les toits ce qu’il a fait pour eux. Mais ils sont tellement contents qu’ils parleront de lui dans toute la région.

Quand les deux hommes partent, on amène à Jésus un homme qu’un démon a rendu muet. Dès que Jésus expulse le démon, l’homme se met à parler. La foule s’en émerveille en disant : « On n’a jamais rien vu de pareil en Israël. » Des pharisiens assistent à la scène. Comme ils ne peuvent nier les miracles, ils mettent de nouveau en cause la source du pouvoir de Jésus : « C’est par le moyen du chef des démons qu’il expulse les démons » (Matthieu 9:33, 34).

Peu après, Jésus retourne à Nazareth, la ville où il a grandi, et cette fois-​ci, ses disciples l’accompagnent. Environ un an plus tôt, il a enseigné dans la synagogue de cette ville. Les gens s’étaient d’abord émerveillés de ses paroles, mais ils s’étaient plus tard offusqués de son enseignement, au point de vouloir le tuer. Toutefois, Jésus tente de nouveau d’aider ses anciens voisins.

Le jour du sabbat, Jésus retourne à la synagogue pour enseigner. Beaucoup sont très étonnés : « D’où cet homme tient-​il cette sagesse ? D’où lui vient le pouvoir de faire ces miracles ? N’est-​ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-​t-​elle pas Marie, et ses frères Jacques, Joseph, Simon et Judas ? Et toutes ses sœurs ne vivent-​elles pas ici, avec nous ? Alors, d’où tout cela lui vient-​il ? » (Matthieu 13:54-56).

Pour eux, Jésus est un simple Nazaréen. « Nous l’avons vu grandir. Comment peut-​il donc être le Messie ? », se demandent-​ils. C’est pourquoi, malgré toutes les preuves (notamment sa grande sagesse et ses miracles), ils le rejettent. Même sa famille refuse de le croire, ce qui l’amène à ce constat : « Un prophète est honoré partout sauf dans sa région et sous son propre toit » (Matthieu 13:57).

Jésus est surpris par leur manque de foi. Il ne fait donc pas beaucoup de miracles dans cette ville ; « il guérit seulement quelques malades en posant les mains sur eux » (Marc 6:5, 6).