Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 139

Jésus fait de la terre un paradis et achève sa mission

Jésus fait de la terre un paradis et achève sa mission

1 CORINTHIENS 15:24-28

  • CE QUI ARRIVERA AUX BREBIS ET AUX CHÈVRES

  • BEAUCOUP VIVRONT DANS LE PARADIS, SUR LA TERRE

  • JÉSUS EST BEL ET BIEN LE CHEMIN, LA VÉRITÉ ET LA VIE

Peu après son baptême, Jésus a affronté un ennemi déterminé à le faire échouer avant même qu’il ne commence son ministère. En effet, le Diable a essayé de le tenter à plusieurs reprises. Plus tard, Jésus a déclaré à son sujet : « Le chef du monde vient ; toutefois il n’a aucune prise sur moi » (Jean 14:30).

L’apôtre Jean a vu en vision ce qui attend « le grand dragon, le serpent originel, celui qu’on appelle Diable et Satan ». Cet ennemi impitoyable des humains serait chassé du ciel, ayant « une grande fureur » parce qu’il sait « qu’il lui reste peu de temps » (Révélation 12:9, 12). Les chrétiens ont de bonnes raisons de penser qu’ils vivent cette courte période de temps et que bientôt « le dragon, le serpent originel », sera emprisonné pendant 1 000 ans dans l’abîme, c’est-à-dire dans un état d’inactivité, tandis que Jésus régnera dans le royaume de Dieu (Révélation 20:1, 2).

Pendant cette période, que se passera-​t-​il sur terre ? Qui y vivra, et dans quelles conditions ? Jésus lui-​même a répondu à ces questions. Dans l’exemple des brebis et des chèvres, il a montré quel avenir attend les humains justes, comparables à des brebis, qui collaborent avec ses frères et leur font du bien. Il a aussi annoncé clairement le sort réservé à ceux qui font l’inverse, autrement dit les chèvres. Il a déclaré : « Ils [les chèvres] subiront la mort éternelle, mais les justes [les brebis] recevront la vie éternelle » (Matthieu 25:46).

Cela nous permet de comprendre ce que Jésus a dit au malfaiteur attaché sur un poteau à côté de lui. Il ne lui a pas promis la même récompense qu’à ses fidèles apôtres, celle de faire partie du royaume des cieux. Il lui a plutôt promis : « Vraiment je te le dis aujourd’hui, tu  seras avec moi dans le paradis » (Luc 23:43). Ainsi, cet homme repentant a reçu la perspective de vivre dans le Paradis : un jardin, ou parc, magnifique. Aujourd’hui, ceux qui se révèlent des brebis et qui obtiendront « la vie éternelle » seront donc eux aussi dans ce paradis.

Cela correspond à la description que l’apôtre Jean a faite des conditions qui existeront sur la terre. Il a dit : « La tente de Dieu est avec les humains, et il habitera avec eux, et ils seront son peuple. Et Dieu lui-​même sera avec eux. Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort n’existera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur. Les choses anciennes ont disparu » (Révélation 21:3, 4).

Pour que ce malfaiteur vive dans le Paradis, il devra être ressuscité. Et il ne sera pas le seul à l’être. Jésus l’a expliqué ainsi : « L’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie, et ceux qui ont pratiqué des choses détestables, pour une résurrection de jugement » (Jean 5:28, 29).

Mais qu’en est-​il du nombre limité de chrétiens, dont font partie les fidèles apôtres, qui seront avec Jésus au ciel ? La Bible dit : « Ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui pendant les 1 000 ans » (Révélation 20:6). Ceux qui régneront avec Christ auront été des hommes et des femmes sur terre. Ils se montreront donc sans aucun doute compatissants et compréhensifs envers les sujets terrestres du Royaume (Révélation 5:10).

Jésus appliquera les bienfaits de son sacrifice aux humains et les libérera de la malédiction du péché héréditaire. Lui et ses codirigeants amèneront les humains fidèles à la perfection. Les humains goûteront alors à la vie comme Dieu l’avait prévue au départ quand il a dit à Adam et Ève d’avoir des enfants et de remplir la terre. Même la mort causée par le péché d’Adam n’existera plus !

Ainsi, Jésus aura accompli la mission que Jéhovah lui a confiée. À la fin de son Règne de mille ans, il remettra à son Père le Royaume et la famille humaine amenée à la perfection. À propos de cet extraordinaire acte d’humilité, l’apôtre Paul a écrit : « Lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-​même se soumettra aussi à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit toutes choses pour tous » (1 Corinthiens 15:28).

De toute évidence, Jésus joue un rôle capital dans l’accomplissement du glorieux projet de Dieu. Et alors que ce projet se poursuivra pour l’éternité, il se montrera entièrement fidèle à la description qu’il a donnée de lui-​même : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14:6).