Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 13

Tirons des leçons de la façon dont Jésus a réagi aux tentations

Tirons des leçons de la façon dont Jésus a réagi aux tentations

Juste après avoir été baptisé par Jean, Jésus est conduit par l’esprit de Dieu dans le désert de Judée. Il a beaucoup de choses auxquelles réfléchir. En effet, au moment de son baptême, le ciel s’est ouvert à lui (Matthieu 3:16). Il s’est alors souvenu de ce qu’il avait appris et fait au ciel. Il a donc largement de quoi méditer !

Jésus passe 40 jours et 40 nuits dans le désert sans rien manger. Puis, alors qu’il a très faim, Satan le Diable vient vers lui pour le tenter. Il lui dit : « Si tu es un fils de Dieu, dis à ces pierres de devenir des pains » (Matthieu 4:3). Sachant qu’il est mal d’utiliser ses pouvoirs miraculeux pour satisfaire des désirs personnels, Jésus rejette cette tentation.

Le Diable ne s’arrête pas là. Il tente une autre approche. Il met Jésus au défi de se jeter du haut du Temple pour que des anges viennent le sauver. Mais Jésus refuse de faire une telle démonstration spectaculaire de ses pouvoirs. Citant les Écritures, il explique qu’il est mal de mettre Dieu à l’épreuve de cette façon.

Ensuite, lors d’une troisième tentation, le Diable montre à Jésus par un moyen non précisé « tous les royaumes du monde et leur gloire ». Il lui dit : « Toutes ces choses, je te les donnerai si tu tombes à genoux et fais envers moi un acte d’adoration. » Là encore, Jésus refuse catégoriquement en disant : « Va-​t’en, Satan » (Matthieu 4:8-10). Il ne cède pas à la tentation, car il sait qu’on ne doit rendre un culte qu’à Jéhovah. Il choisit plutôt de rester fidèle à Dieu.

On peut apprendre beaucoup de ces tentations et de la façon dont Jésus y a réagi. Les tentations étaient réelles, ce qui montre que le Diable n’est pas simplement le principe du mal, comme certains le prétendent. C’est une personne invisible mais réelle. Ce récit montre aussi que les gouvernements du monde appartiennent en fait au Diable et qu’il les contrôle. Autrement, comment son offre aurait-​elle pu être une vraie tentation ?

De plus, pour un seul acte d’adoration, le Diable était prêt à récompenser Jésus en lui offrant tous les royaumes du monde. Satan peut très bien essayer de nous tenter de la même façon, peut-être en plaçant devant nous des occasions uniques de devenir riches, puissants ou d’avoir une position en vue. Il est donc sage de suivre l’exemple de Jésus en restant fidèle à Dieu quelle que soit la tentation ! Mais rappelons-​nous que si le Diable a laissé Jésus tranquille, c’est seulement parce qu’il attendait « une autre occasion favorable » (Luc 4:13). Il peut en être de même pour nous ; restons donc sur nos gardes.