Aller au contenu

Aller à la table des matières

 HISTOIRE 54

Jéhovah est patient avec Jonas

Jéhovah est patient avec Jonas

À Ninive, une ville d’Assyrie, les gens étaient méchants. Jéhovah a demandé à Jonas d’aller là-bas pour leur dire qu’ils devaient changer. Mais Jonas s’est enfui dans la direction opposée. Il est monté sur un bateau qui allait à Tarsis.

Pendant le voyage en mer, il y a eu une violente tempête. Les marins ont eu très peur. Ils ont prié leurs dieux et ils leur ont demandé : “Pourquoi est-​ce qu’il y a cette tempête ?” Jonas leur a dit : “C’est de ma faute. Je me suis enfui parce que je ne voulais pas faire ce que Jéhovah m’a demandé. Jetez-​moi dans la mer et la tempête s’arrêtera.” Les marins ne voulaient pas le jeter par-dessus bord, mais il insistait. Alors ils l’ont lancé dans la mer et la tempête s’est arrêtée.

Jonas pensait qu’il allait mourir. Alors qu’il s’enfonçait de plus en plus dans la mer, il a prié Jéhovah. Jéhovah a alors envoyé vers lui un énorme poisson. Le poisson l’a avalé, mais il ne l’a pas tué. De l’intérieur du poisson, Jonas a dit à Jéhovah dans une prière : “Je te le promets : je t’obéirai toujours.” Jéhovah a protégé Jonas à l’intérieur du gros poisson pendant trois jours. Puis il a donné l’ordre au poisson de le recracher sur la terre.

Jéhovah a sauvé Jonas. Cela voulait-​il dire que, maintenant, Jonas ne devait plus aller à Ninive ? Non. Jéhovah lui a  redemandé d’y aller. Cette fois, Jonas a obéi. Il est allé à Ninive et il a dit aux habitants, qui étaient méchants : “Dans 40 jours, votre ville sera détruite.” Alors quelque chose de surprenant est arrivé : les habitants de Ninive l’ont écouté et ils ont changé. Le roi a dit à son peuple : “Priez Dieu et repentez-​vous. Peut-être qu’il ne va pas nous détruire.” Et le peuple s’est repenti : il a regretté ce qu’il avait fait de mal. Quand Jéhovah a vu cela, il n’a pas détruit Ninive.

Jonas était fâché parce que Jéhovah n’avait pas détruit la ville. Imagine : Jéhovah a été patient avec Jonas et il a eu pitié de lui, mais Jonas n’avait pas pitié des habitants de Ninive ! Il est sorti de la ville, il s’est assis à l’ombre d’une plante (une grande courge) et il a boudé. Quand la plante est morte, il s’est mis en colère. Alors Jéhovah lui a dit : “Toi, tu as pitié de cette plante. Eh bien, moi, j’ai eu pitié des habitants de Ninive. C’est pour cela qu’ils ne sont pas morts.” Quelle était la leçon ? Les habitants de Ninive étaient plus importants qu’une plante !

« Jéhovah [...] est patient avec vous, car il ne veut pas que même un seul soit détruit, mais il veut que tous parviennent au repentir » (2 Pierre 3:9).