Aller au contenu

Aller à la table des matières

 HISTOIRE 28

L’ânesse de Balaam parle !

L’ânesse de Balaam parle !

Les Israélites campaient dans les plaines de Moab, à l’est du Jourdain. Ils étaient dans le désert depuis presque 40 ans. Et ils avaient vaincu de nombreuses villes. Le moment était venu pour eux d’entrer en Terre promise. Mais Balak, le roi de Moab, avait peur qu’ils prennent son pays. Il a donc demandé à un homme appelé Balaam de venir en Moab pour jeter une malédiction sur les Israélites.

Mais Jéhovah a dit à Balaam : “Tu ne dois pas jeter de malédiction sur les Israélites.” Balaam a donc refusé d’aller en Moab. Balak lui a alors demandé une deuxième fois de venir, et il lui a promis de lui donner tout ce qu’il voulait. Mais Balaam a encore refusé. Ensuite, Dieu lui a dit : “Si tu y vas, tu pourras dire seulement ce que je te dirai de dire.”

Balaam est monté sur son ânesse et il est parti en direction de Moab. Il y allait pour jeter une malédiction sur les Israélites, alors que Jéhovah lui avait dit de ne pas le faire. Mais l’ange de Jéhovah est apparu trois fois sur la route. Balaam ne pouvait pas le voir, mais son ânesse, oui. La première fois, l’ânesse a quitté la route et elle est allée dans un champ. La deuxième fois, elle s’est collée à un mur de pierres et elle a coincé le pied de Balaam. Et la troisième fois, elle s’est couchée au milieu de la route. À chaque fois, Balaam l’a frappée avec son bâton.

Finalement, Jéhovah a fait parler l’ânesse. Elle a dit à Balaam : “Pourquoi est-​ce que tu n’arrêtes pas de me frapper ?” Balaam lui a répondu : “J’ai l’air stupide à cause de toi. Si j’avais une épée, je te tuerais !” Alors l’ânesse lui a dit : “Je suis ton ânesse depuis des années. Est-​ce que je t’ai déjà traité comme ça avant ?”

Ensuite, Jéhovah a permis à Balaam de voir l’ange. L’ange a dit à Balaam : “Jéhovah t’avait prévenu : tu ne dois pas jeter de malédiction sur Israël.” Balaam lui a répondu : “J’ai mal agi.  Je vais rentrer chez moi.” Mais l’ange lui a dit : “Si tu vas en Moab, tu pourras dire seulement ce que Jéhovah te dira de dire.”

Balaam avait-​il compris la leçon ? Non. Trois fois, il a essayé de jeter une malédiction sur Israël. Mais à chaque fois, Jéhovah l’a obligé à bénir Israël. Finalement, les Israélites ont attaqué Moab, et Balaam a été tué. Est-​ce qu’il n’aurait pas mieux fait d’écouter Jéhovah dès le début ?

« Rejetez toute forme d’avidité, parce que, même quand quelqu’un a beaucoup de biens, ce qu’il possède ne lui donne pas la vie » (Luc 12:15).