Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 43

Qui sont nos frères et sœurs ?

Qui sont nos frères et sœurs ?

UN JOUR, le grand Enseignant a posé cette question surprenante : “ Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? ” (Matthieu 12:48). Saurais-​tu répondre ? — Tu te rappelles sûrement que la mère de Jésus s’appelait Marie. Mais sais-​tu comment s’appelaient ses frères ? — Avait-​il également des sœurs ? —

La Bible dit que les frères de Jésus s’appelaient “ Jacques, et Joseph, et Simon, et Judas ”. Il avait aussi des sœurs. Comme il était le premier-né, ses frères et sœurs étaient tous plus jeunes que lui. — Matthieu 13:55, 56 ; Luc 1:34, 35.

Ses frères ont-​ils été aussi ses disciples ? — La Bible dit qu’au début ils “ n’exerçaient pas la foi en lui ”. (Jean 7:5.) Mais, plus tard, Jacques et Judas (également appelé Jude) sont devenus ses disciples ; ils ont même écrit des livres de la Bible. Sais-​tu lesquels ? — La lettre de Jacques et la lettre de Jude.

La Bible ne donne pas les noms des sœurs de Jésus, mais nous savons qu’elles étaient au moins deux. Sont-​elles devenues ses disciples ? — On l’ignore ; la Bible n’en parle pas. Mais sais-​tu pourquoi Jésus a demandé : “ Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? ” — Voyons cela.

Tandis que Jésus est en train d’enseigner ses disciples, quelqu’un vient lui dire : “ Ta mère et tes frères se tiennent dehors, cherchant à te parler. ” Alors Jésus saisit l’occasion pour enseigner une leçon  importante. Après avoir posé la question plutôt étonnante : “ Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? ” il étend la main vers ses disciples et s’exclame : “ Vois ! Ma mère et mes frères ! ”

Puis il explique : “ Quiconque fait la volonté de mon Père qui est au ciel, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère. ” (Matthieu 12:47-50). C’est dire comme il se sent proche de ses disciples ! Pour lui, ils sont comme de vrais frères, de vraies sœurs et de vraies mères.

Pour Jésus, qui étaient ses frères et sœurs ?

Au moment où cela se passe, ses propres frères (Jacques, Joseph, Simon et Judas) ne croient pas encore qu’il est le Fils de Dieu. Peut-être qu’ils ne sont pas convaincus que ce que l’ange Gabriel a dit à leur mère est vrai (Luc 1:30-33). Peut-être même qu’à cause de ça ils sont méchants avec Jésus. Celui ou celle qui se conduit de cette façon n’est pas un vrai frère ou une vraie sœur. Te souviens-​tu de quelqu’un qui a été méchant avec son frère ou sa sœur ? —

 La Bible raconte l’histoire d’Ésaü et de Jacob. À un moment donné, Ésaü était tellement en colère qu’il a dit : “ Je tuerai Jacob mon frère. ” Leur mère, Rébecca, a eu si peur qu’elle a fait partir Jacob très loin pour qu’Ésaü ne puisse pas le tuer (Genèse 27:41-46). Heureusement, au bout de plusieurs années, Ésaü a changé ; quand il a revu Jacob, il l’a serré dans ses bras et l’a embrassé. — Genèse 33:4.

Jacob a eu 12 fils. Malheureusement, les aînés n’aimaient pas leur jeune frère Joseph. Ils étaient jaloux de lui parce qu’il était le préféré de leur père. Alors ils l’ont vendu à des marchands d’esclaves qui allaient en Égypte, puis ils ont fait croire à leur père qu’une bête sauvage l’avait dévoré (Genèse 37:23-36). C’était affreux, tu ne trouves pas ? —

Plus tard, ils ont regretté ce qu’ils avaient fait. Alors Joseph leur a pardonné. Il existe une ressemblance entre Joseph et Jésus. Vois-​tu laquelle ? — Quand Jésus a été en danger, ses apôtres se sont enfuis ; Pierre a même dit qu’il ne le connaissait pas. Et pourtant, comme Joseph avec ses frères, Jésus leur a pardonné à tous.

Quelle est la leçon à tirer de ce que Caïn a fait à Abel ?

 Il y a eu aussi Caïn et son frère Abel. Leur histoire également nous enseigne une leçon. En lisant dans le cœur de Caïn, Dieu s’est rendu compte qu’il n’aimait pas son frère. Il lui a conseillé de changer d’état d’esprit. Si Caïn avait vraiment aimé Dieu, il l’aurait écouté. Mais il ne l’aimait pas. Un jour, il a dit à son frère : “ Allons aux champs. ” Abel l’a suivi, et tandis qu’ils étaient tout seuls dans les champs, Caïn l’a frappé si fort qu’il l’a tué. — Genèse 4:2-8.

La Bible dit qu’il y a une grande leçon à tirer de cette histoire. Sais-​tu laquelle ? — “ Voici le message que vous avez entendu dès le commencement : que nous nous aimions les uns les autres ; non pas comme Caïn, qui venait du méchant. ” Des frères et sœurs doivent donc s’aimer les uns les autres. Ils ne doivent pas être comme Caïn. — 1 Jean 3:11, 12.

Pourquoi serait-​il mal d’être comme Caïn ? — Parce que la Bible dit qu’il “ venait du méchant ”, c’est-à-dire de Satan le Diable. Puisque Caïn se conduisait comme le Diable, c’était comme si le Diable avait été son père.

Comprends-​tu pourquoi il est important d’aimer tes frères et sœurs ? — Si tu ne les aimais pas, les enfants de qui imiterais-​tu ? — Les enfants du Diable. Ce n’est pas ce que tu veux, n’est-​ce pas ? — Alors comment peux-​tu montrer que tu veux être un enfant de Dieu ? — En aimant sincèrement tes frères et sœurs.

Mais qu’est-​ce que c’est, aimer ? — Aimer, c’est avoir au fond de soi une grande envie de faire du bien aux autres. On montre qu’on aime quelqu’un quand on lui veut du bien et quand on lui fait du bien. Et qui sont les frères et sœurs que nous devrions aimer ? — Rappelle-​toi : Jésus a enseigné que ce sont ceux qui appartiennent à la grande famille des chrétiens.

Comment peux-​tu montrer que tu aimes ton frère ?

 Est-​il important que nous aimions tous ces frères et sœurs chrétiens ? — La Bible déclare : “ Celui qui n’aime pas son frère [ou sa sœur], qu’il a vu, ne peut pas aimer Dieu, qu’il n’a pas vu. ” (1 Jean 4:20). Il ne suffit donc pas d’en aimer seulement quelques-uns. Ce sont tous les membres de notre famille chrétienne que nous devons aimer. Jésus a dit : “ Par là tous sauront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour entre vous. ” (Jean 13:35). Aimes-​tu tous les frères et sœurs ? — N’oublie pas : si tu ne les aimes pas, tu ne peux pas vraiment aimer Dieu.

De quelles façons pouvons-​nous montrer que nous aimons vraiment nos frères et sœurs ? — Si nous les aimons, nous ne chercherons pas à les éviter pour ne pas avoir à leur parler. Nous serons agréables avec tous. Nous leur ferons tout le temps du bien ; nous serons toujours prêts à partager avec eux. Et s’ils ont des problèmes, nous les aiderons parce que nous formons vraiment une grande famille.

Si nous aimons réellement tous nos frères et sœurs, ça prouve quelque chose. Quoi donc ? — Ça prouve que nous sommes des disciples de Jésus, le grand Enseignant. Et c’est bien ce que nous voulons être, n’est-​ce pas ? —

Lire dans la Bible ces deux textes qui nous encouragent à témoigner de l’amour à nos frères et sœurs : Galates 6:10 et 1 Jean 4:8, 21.