Aller au contenu

Aller à la table des matières

 CHAPITRE 39

Dieu n’oublie pas son Fils

Dieu n’oublie pas son Fils

QUAND son ami Lazare est mort, Jésus a pleuré. Lorsque Jésus est mort à son tour, après avoir beaucoup souffert, penses-​tu que Jéhovah a eu du chagrin ? — La Bible dit que certaines situations peuvent ‘ peiner ’ Dieu, l’‘ attrister ’. — Psaume 78:40, 41 ; Jean 11:35.

Peux-​tu imaginer toute la peine qu’avait Jéhovah en regardant mourir son Fils qu’il aimait tant ? — Mais Jésus était sûr que son Père ne l’oublierait pas. D’ailleurs, juste avant de mourir, il lui a dit : “ Père, entre tes mains je remets [ma vie]. ” — Luc 23:46.

Jésus était certain qu’il serait ressuscité, qu’il ne resterait pas “ dans l’enfer ”, c’est-à-dire dans la tombe. Après la résurrection de Jésus, l’apôtre Pierre a cité un passage des Écritures qui prédisait que “ son âme ne serait point laissée dans l’enfer, et que sa chair ne verrait point la corruption ”. (Actes 2:31, Bible d’Ostervald ; Psaume 16:10.) Ça voulait dire que le corps de Jésus n’aurait pas le temps de se décomposer dans la tombe et de sentir mauvais.

 Jésus lui-​même avait averti ses disciples qu’il ne resterait pas mort très longtemps. Il leur avait expliqué qu’il devait “ être tué, et le troisième jour être relevé ”. (Luc 9:22.) Les disciples n’auraient donc pas dû s’étonner de sa résurrection. Mais ont-​ils été surpris ? — Voyons ce qui s’est passé.

C’est vendredi. Vers trois heures de l’après-midi, le grand Enseignant meurt sur le poteau de supplice. Joseph, un riche membre du Sanhédrin, croit en Jésus, mais il ne l’a dit à personne. Quand il apprend la nouvelle de sa mort, il va voir Pilate, le gouverneur romain, et il lui demande l’autorisation de descendre Jésus du poteau pour l’enterrer. Il emporte le corps dans un jardin où il y a une tombe.

On dépose le corps de Jésus dans cette tombe. On roule une grosse pierre devant l’entrée. La tombe est donc fermée. Nous voici à présent au troisième jour, c’est-à-dire le dimanche. Le soleil n’est pas encore levé ; il fait sombre. Devant la tombe, des gardes. Ce sont les prêtres en chef qui leur ont dit de se poster là. Sais-​tu pourquoi ? —

Les prêtres savent que Jésus a prédit sa résurrection. Alors, pour empêcher ses disciples de voler le corps et de dire ensuite que Jésus a été ressuscité, ils font garder la tombe. Soudain, le sol se met à trembler. Un éclair de lumière jaillit dans l’obscurité : c’est un ange de Jéhovah ! Les soldats sont paralysés de terreur. L’ange va à la tombe et roule la pierre qui ferme l’entrée. La tombe est vide !

Pourquoi la tombe est-​elle vide ? Que s’est-​il passé ?

Comme l’apôtre Pierre le dira plus tard : “ Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité. ” (Actes 2:32). Il l’a ressuscité avec un corps semblable à celui qu’il avait avant de venir sur la terre. C’est un corps spirituel, comme celui des anges (1 Pierre 3:18). Pour que les humains le  voient, Jésus doit donc maintenant prendre un corps de chair. Le fera-​t-​il ? — Voici ce qui se passe ensuite.

Le soleil se lève. Les soldats sont partis. Marie la Magdalène et d’autres femmes qui sont disciples de Jésus se dirigent vers la tombe. Elles se demandent : ‘ Qui va nous rouler la lourde pierre ? ’ (Marc 16:3). Mais en arrivant, elles s’aperçoivent que la pierre a déjà été poussée. Et la tombe est vide ! Le corps de chair de Jésus a disparu ! Aussitôt, Marie la Magdalène court prévenir quelques-uns des apôtres.

Les autres femmes restent près de la tombe. Elles voudraient bien savoir où est passé le corps de Jésus. Soudain, deux hommes aux vêtements éblouissants apparaissent. Ce sont des anges ! ‘ Pourquoi cherchez-​vous Jésus ici ? demandent-​ils aux femmes. Il a été ressuscité. Allez vite le dire à ses disciples. ’ Tu imagines comme elles se dépêchent ! En chemin, elles croisent un homme. Qui, à ton avis ? —

C’est Jésus. Il a pris une apparence humaine. Lui aussi leur dit : ‘ Allez avertir mes disciples. ’ Comme elles sont heureuses ! Elles trouvent les disciples et leur annoncent : ‘ Jésus est vivant ! Nous l’avons vu ! ’ Marie a déjà prévenu Pierre et Jean que la tombe est vide. Comme tu le vois sur l’image, les deux apôtres sont venus inspecter la tombe. Ils examinent les bandes de lin qui ont servi à envelopper Jésus, mais ils ne savent pas trop quoi penser. Ils veulent croire que Jésus est de nouveau vivant, mais ça leur semble trop beau pour être vrai.

Que pensent peut-être Pierre et Jean ?

Un peu plus tard, ce dimanche, Jésus apparaît à deux disciples qui se rendent au village d’Emmaüs. Il discute avec eux tout en marchant, mais ils ne le reconnaissent pas, car il n’a pas le même corps qu’avant. C’est seulement plus tard, quand il prononce une prière au moment du repas, qu’ils le reconnaissent. Ils sont  tellement heureux qu’ils retournent tout de suite à Jérusalem malgré la distance ! Peut-être est-​ce juste après que Jésus apparaît à Pierre pour lui prouver qu’il est vivant.

Dans la soirée, toujours le dimanche, de nombreux disciples sont réunis dans une pièce. Ils ont verrouillé les portes. Soudain, Jésus est là, au milieu d’eux ! À présent, ils sont sûrs que le grand Enseignant est de nouveau vivant. Imagine leur joie ! — Matthieu 28:1-15 ; Luc 24:1-49 ; Jean 19:38–20:21.

Pendant 40 jours, Jésus apparaît à ses disciples, chaque fois avec un corps différent. Il veut leur montrer qu’il est bien vivant.  Finalement, il quitte la terre ; il remonte au ciel près de son Père (Actes 1:9-11). Quelques jours plus tard, les disciples commencent à dire partout que Dieu a ressuscité Jésus. Les prêtres les battent et font même tuer quelques-uns d’entre eux, mais ils continuent de prêcher. Ils savent que, même s’ils meurent, Dieu se souviendra d’eux comme il s’est souvenu de son Fils.

Au moment de l’année qui correspond à la résurrection de Jésus, à quoi beaucoup de gens pensent-​ils ? Et toi, à quoi penses-​tu ?

Aujourd’hui, la plupart des gens ne ressemblent pas du tout à ces premiers disciples de Jésus. Chaque année, à l’époque de la résurrection de Jésus, ils ne pensent qu’aux œufs de Pâques. Pourtant, la Bible ne parle pas des œufs de Pâques. Elle dit qu’il faut servir Dieu.

Pour ressembler aux disciples de Jésus, il faut parler aux autres de ce que Dieu a fait d’extraordinaire en ressuscitant son Fils. Nous n’avons pas à avoir peur, même si quelqu’un menace de nous tuer. Si nous mourons, Jéhovah se souviendra de nous et nous ressuscitera, comme il l’a fait pour Jésus.

N’est-​ce pas réjouissant de savoir que Dieu n’oublie pas ses serviteurs et, encore mieux, qu’il les ressuscitera ? — Alors nous devrions chercher à savoir comment lui faire plaisir. Car nous pouvons vraiment faire plaisir à Dieu. Le savais-​tu ? — Voyons comment avec le chapitre suivant.

Si nous croyons à la résurrection de Jésus, notre foi et notre espérance seront plus fortes. Lire Actes 2:22-36 ; 4:18-20 ; et 1 Corinthiens 15:3-8, 20-23.